Google Analytics Alternative

- Page 3

  • Commémorations du 11 novembre...

    Monument de glons canon bien visible.jpgCe vendredi, les habitants, les associations patriotiques et les autorités communales de Bassenge n'ont pas failli au devoir de mémoire.

    Honneurs ont été rendus aux victimes de la barbarie allemande et des gerbes de fleurs ont été déposées au pied des monuments en mémoire de ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie pour sauvegarder nos libertés.

  • Exclusif ! Cinéma à Boirs : le tournage a commencé... !

    cinéma boirs, canalvisé, warnerboirs productionEn primeur, « Canalvisé » partenaire de la « Warnerboirs production » nous a fait parvenir les premières prises du film qui sera tourné à Boirs.

    Une sorte de première bande annonce qui lève un bout du voile sur le sujet qui sera abordé dans le film…

    Vous pouvez la découvrir ici…

  • Bassenge : quel budget communal pour les décorations des fêtes de fin d’année ?

    Le tour des communes de la Basse-Meuse…

    sapin de noël en Italie.jpgToutes les communes n’accordent pas la même priorité aux fêtes de fin d’année...

    D’ici quelques semaines, Noël sera là. Si les particuliers ne s’y préparent pas encore, nos communes, par contre, sont quasiment déjà prêtes à décorer leurs rues de guirlandes et de sapins.

    Mais toutes n’y consacreront pas le même budget. La preuve en chiffres...


    1. Visé: 50.000 euros chaque année

    Première sur le podium des dépenses de Noël, Visé. Chaque année, la Cité de l’Oie investit en effet une coquette somme pour les fêtes de fin d’année. “ Cela peut sembler beaucoup mais nous le méritons bien, explique Viviane Dessart, l’échevine du Développement économique, du Commerce, du Tourisme et des Travaux subsidiés. Et puis cela couvre tout: l’entretien des guirlandes, l’achat des sapins, le placement de tout et le dépôt du matériel pendant le reste de l’année ”.

    Concrètement, ce budget de Noël permet d’acheter un sapin par entité. Nouveauté de cette année, trois localités auront un sapin en acier qui pourra être réutilisé les années suivantes. Par ailleurs, un sapin lumineux trône fièrement sur la place Astrid, surplombant ainsi la crèche.

    Cela fait trois ans que la Ville utilise des lampes LED. Ces guirlandes sont installées dans les rues de Visé de façon permanente. “ On les allume aussi à d’autres occasions comme la fête des Gildes, braderies... ”, précise l’échevine.

    2. Herstal: 3.125 euros en moyenne

    De 2008 à 2011, Herstal a dépensé un total de 12.500 euros pour les décorations de Noël. Cela fait donc une moyenne de 3.125 euros par an.

    Ce budget comprend l’installation de quatre grands sapins: un sur la place Jean Jaurès, un sur la place Gilles Gérard à Vottem, un sur la place Meiser à Milmort et un devant la maison communale de Liers. Et la Ville installe évidemment aussi des guirlandes lumineuses dans les rues.

    3. Bassenge: 3.000 euros pour les sapins

    Comme chaque année, un grand sapin de 10 mètres sera installé sur la Place de Roclenge. En outre, une vingtaine de petits sapins prendront place devant les lieux stratégiques (administration, police, écoles...). Pour tous ces sapins, Bassenge prévoit un budget de 3.000 euros. Mais la commune de Bassenge économise ailleurs. Pour la décoration de ces sapins, elle réutilise en effet les guirlandes lumineuses et les boules de Noël de l’année dernières. Et aucune décoration lumineuse n’est prévue dans les rues.


    4. Oupeye: de 2.500 à 3.000 euros

    Oupeye suit Bassenge de près, avec un budget compris entre 2.500 et 3.000 euros. Cette année, la commune installera un grand sapin devant le Château. Ce sapin sera décoré de guirlandes lumineuses. “ Nous allons racheter des guirlandes cette année ”, précise Serge Fillot, échevin des Travaux, du Développement Local, du Tourisme et de l’Emploi. Tous ces achats coûteront 1.500 euros. “ Mais il y a aussi tous les frais de placement à prendre en compte. Il faut une nacelle etc. Donc globalement on va arriver à 2.500 ou 3.000 euros ”, poursuit-il.

     

    Depuis deux ans, les guirlandes lumineuses ont par contre déserté les rues de la commune. “ Nous avions des guirlandes sur lesquelles il était inscrit “ Bonnes fêtes ”, mais il fallait les remettre en état. Il y avait donc des frais à faire. Des frais qui se comptent en milliers d’euros alors qu’elles étaient déjà vieilles. Par conséquent, pour ne pas faire de dépenses inutiles, nous avons décidé de ne pas les remettre en état et de nous en passer ”.

     

    5. Blegny: entre 2.000 et 2.500 euros

    La commune de Blegny reprend son stock de guirlandes de l’an passé. Le budget de cette année est compris entre 2.000 et 2.500 euros. Il servira à remettre en état le stock de guirlandes.

    Aucun sapin n’est acheté par la commune. Seules des illuminations sur les routes et ronds-points seront installées pour décorer la commune.

     

    6. Dalhem: 1.000 euros pour huit sapins

    La commune de Dalhem prévoit huit grands sapins, soit un par village. Le sapin est en général installé sur la place principale de la localité, comme par exemple sur la place de Berneau. Pour l’ensemble de ces sapins, la commune débourse 500 euros. Les sapins sont décorés de façon traditionnelle et unicolore. “ On reste sobre dans notre décoration, explique Ariane Polmans, l’échevine de la Culture, des Affaires sociales et du Patrimoine. Par ailleurs, le personnel administratif peut décorer l’intérieur de ses bâtiments. C’est le cas par exemple à l’administration communale et au CPAS ”. La commune dépense également 500 euros supplémentaires pour l’entretien de ses guirlandes.

     

    Tout le monde ne met pas les mêmes moyens pour illuminer sa commune…

     

    B.L. (source La Meuse du Mercredi 8/11)

    Illustration Wikipédia

     

    sapin noël,décorations noël bassenge,fêtes de fin d'année bassenge

    Wonck sous la neige

    Photo Marylin Duchateau


  • Le syndicat d’Initiative de Bassenge : coup de projecteur..!

    Bassenge-logo SI.gifOn connaît le Syndicat d’initiative de Bassenge pour être l’organisateur de l’incontournable Marché artisanal de Noël qui prend place chaque année dans les grottes de Wonck et qui, à chaque fois, draine un très large public…

    Ce que l’on sait peut-être moins, c’est le rôle majeur que joue, toute l’année, le Syndicat d’initiative « Bassenge en Vallée du Geer »  en matière de promotion de la région.

    Y étant perpétuellement attentif, il diffuse quantité d’informations touristiques, et ce, par toutes les voies ; allant du courrier électronique en passant par la tenue d’un stand lors d’une foire à vocation touristique voire, tout simplement, par la présence du S.I. lors d’une manifestation festive, culturelle ou autre…

    illustration touristique.jpg



    syndicat d'initiative de bassenge,tourisme bassenge,myrielle comblain,joel stokis,tourisme à bassenge,tourisme vallée du geerBien entendu, le bureau d’accueil du Syndicat d’initiative qui est situé à Roclenge, au centre de la région, et qui regorge de documentations sur la Vallée du Geer (cartes touristiques, promenades, littératures diverses…), est un lieu destiné à l’accueil du public; les employés du Syndicat d’initiative lui apportant volontiers des réponses à toutes les questions.

    Mais le rôle du S.I. de Bassenge ne s’arrête pas là...

    Il propose et organise des visites guidées, s’occupe de la rédaction des
    agendas de la Basse-Meuse et de la Fédération du Tourisme de la Province de Liège… Il vous seconde et fait la promotion de vos événements à travers les médias, se charge des préventes ou des inscriptions à l’occasion de spectacles ou de brocantes ; son panel d’interventions est large…

    Et donc, autant le savoir…syndicat d'initiative de bassenge,tourisme bassenge,myrielle comblain,joel stokis,tourisme à bassenge,tourisme vallée du geer

     

    Adresse :

    Syndicat d’initiative « Bassenge en Vallée du Geer »

    Rue Marcel Brogniez 27

    4690 ROCLENGE-SUR-GEER (BASSENGE)

    Tél. : +32 (0) 4 286 91 63

    + 32 (0)4 / 286 91 46

    Sur les photos : Joël Stokis et Myrielle Comblain.


    joel.stokis@skynet.be

    ou

    myrielle_comblain@hotmail.com

     

    Ouvert du lundi au vendredi de 9 heures à 16 heures.

    En été (juillet - août), ouvert le week-end de 10h00 à 14h00, mais fermé le lundi

    Voir aussi Maison du Tourisme de la Basse Meuse :

     http://www.basse-meuse.be/fr/page.asp?id=14&id_mnu=1

  • Une activité pour vos enfants le samedi ? A Bassenge, Yalla 'telier créatif du samedi...

    atelier créatif bassenge, isabelle herman, anne-françoise massonLe samedi 12 novembre, un Atelier créatif est proposé à la salle Yalla de Bassenge.

    Destiné aux enfants âgés de 4 à 12 ans, il prend place de 14hoo à 17hoo.

    Différentes techniques de peinture et de bricolage y sont abordées et une collation est offerte. 

    Où ? Salle Yalla, entre le Patro et la Chapelle de Bassenge.

    Coût ? 5 euros par enfant

    Renseignements et inscriptions ? Anne-Françoise Masson 0476.619462 ou Isabelle Herman 0479.262990 

    A Bassenge le samedi, Yalla 'telier créatif ! 

    Illustration Photo Picasa libre de droits

  • Rectificatif ! Les Commémorations du 11 novembre en Vallée du Geer...: programme et questions...

    monument au soldat inconnu bassengeNous écrivions : Deux cérémonies : l’une à Bassenge, l’autre à Glons. En fait, il y en a bien plus que cela... En matière d'information, toute la difficulté que nous rencontrons réside dans la nécessité de compulser plusieurs sources pour donner une information complète. Sur base d'une Info Bassenge parue la semaine dernière, des commémorations ont déjà pris place le samedi 5 à Wonck, le dimanche 6 à Eben.

    Après celles reprises en détail dans cet article, prendront place également, l'une le samedi 12 à Emael à 19h45 et deux autres le dimanche 13 à 10h30 à Roclenge et à Boirs à 11h30. Voilà qui est rectifié..!

    Le 11 novembre :

    A Bassenge, organisée par la section locale de la FNC, la commémoration de l’armistice prendra place après l’Office de 9h30 et, à Glons, organisée par la section locale de la FNC-FNAPG, après celui de 10h45.

    A Bassenge

    Après la messe du souvenir (9h30) qui sera donnée en l’église, les participants se rendront alors en cortège au monument pour un moment de recueillement qui sera suivi d’un dépôt de gerbes par les Anciens Combattants, la Commune de Bassenge, l’A.J.A.B. (Association des jeunes de Bassenge), le Centre Culturel et le Patro. L’appel aux morts sera ensuite prononcé tandis que, fidèle au poste, le D.M.A. Band interprétera la Brabançonne. Les participants à la cérémonie de commémoration seront ensuite invités à se rendre au « Canotier » (Espace Bar/Restauration de la salle la Passerelle) où les Anciens Combattants auront le plaisir de leur offrir le vin d’Honneur. Après quoi, pour celles et ceux qui le souhaitent, un repas sera proposé avec, au menu : boulets ou moules frites.

    monument soldat inconnu de glons, 11 novembreA Glons

    Après l’office de 10h45, en présence des Anciens Combattants et des représentants des autorités communales, un hommage sera rendu aux victimes des deux guerres : une cérémonie patriotique prendra place au Monument au Soldat Inconnu de Glons. Des gerbes seront déposées.

    Pour y avoir participé les années précédentes, une collation devrait être offerte, en principe, à la salle « Notre Maison » mais l’annonce ne le mentionne pas. D'où la première question... (Sources : bulletin paroissial B.N.).

    Le saviez-vous ? Les monuments « Au Soldat Inconnu »... (deuxième question)

    Tout d’abord, il est bon de rappeler ou il faut savoir, et c’est évidemment une lapalissade parlant de soldat « inconnu », que ce type de monument symbolise le sacrifice de tous les anonymes qui n’ont pas trouvé de sépulture et ne peuvent être célébrés individuellement.

    Bassenge le monument.jpgmonument de glons carte postale.jpg

    Cela veut donc dire aussi que l’édification d’un tel monument n’est pas liée uniquement aux victimes dont les noms apparaissent sur les différentes plaques qui lui ont été apposées au fil du temps mais qu’elle a été entreprise en hommage à toutes les victimes d’une région déterminée.

    Pour ériger un monument au soldat inconnu, la déontologie, le protocole ou le respect en la matière veulent que le soldat ne puisse prendre que certaines positions ou attitudes qui ont chacune une signification :

    - En sentinelle, déterminé et inflexible, le regard fixé sur la ligne d’horizon.

    - En position offensive, à l’assaut, agressif, courageux, prêt à se sacrifier.

    - Mourant, blessé mais sans réalisme (pas de blessure apparente, pas de larmes, pas de cris)

    - Plus rares sont les monuments au soldat inconnu qui montrent le soldat pensif, appuyé sur son fusil, parfois aussi retourné en signe de pacifisme.

    Jamais la boue, l’affrontement, la saleté, la laideur ne sont montrés : la guerre et ses atrocités quotidiennes sont niées.

    Pour avoir défendu des valeurs, un idéal, de par son sacrifice, le soldat est promu à l’immortalité.

    Et ainsi force est de constater qu’à Glons, le soldat est en position offensive, allant à l’assaut ; agressif, courageux et prêt à se sacrifier.

    Tandis qu’à Bassenge, le monument montre le soldat pensif, appuyé sur son fusil et, à bien l’observer, on dirait même qu’il esquisse un léger sourire. Monument rare donc.

    (source Musée royal de l'Armée et d'Histoire Militaire Parc du Cinquantenaire 3 1000 Bruxelles : http://www.klm-mra.be/ )

     

    11 novembre,monument soldat inconnu bassenge,soldat inconnu glons,commémoration,victimes des deux guerres

    Saluons ici le grand photographe russe Sergey Larenkov qui, dans ses photographies, unit passé et présent... Son site est à voir absolument. 

    http://sergey-larenkov.livejournal.com/




  • Les travaux de la rue Sudrain à Wonck : l'enrobage final a commencé..!

    sudrain 1.jpgA l'aube de ce lundi 7 novembre, les machines ont investi la rue Sudrain à Wonck pour procéder à son enrobage final... La rue sera donc inaccessible toute la journée.

    Le Chef de chantier de l'entreprise " Magnées Enrobés " nous a confirmé que la rue Sudrain sera à nouveau praticable en fin de journée.

    sudrain 1.jpg

     

    rue sudrain,wonck,travaux,enrobage final

  • Roclenge. Le vendredi 11 novembre, le club des amis d'oncle Alfred organise une marche aux flambeaux suivie d'une bénédiction de vos animaux...

    ladoa1.png

    ladoa2.png

    ladoa1.png

  • Bassenge : la Revue de presse de cette semaine... 3. Politique communale. Sur la base du programme : ont-ils tenu leurs promesses ?

    Jeudi 3 novembre (Source Sudpresse)

    La majorité a réussi à tenir la plupart de ses promesses, sans faire de folies, tout en s’attelant à redresser les finances communales. Celles-ci n’étaient pas au top au changement de majorité. L’endettement était conséquent. La majorité a donc été très prudente en début de législature dans l’élaboration de ses budgets. Aujourd’hui, des bonis sont dégagés et le bas de laine a été renfloué grâce à la vente de terrains.

    Environnement. Beaucoup de choses ont été faites: équipe des cantonniers renforcée, curage et balayage régulier des avaloirs, compostage encouragé... Les parterres communaux sont maintenant fleuris de plantes vivaces, ce qui diminue les coûts et l’entretien.

    Des bassins de retenue des eaux ont été aménagés un peu partout afin d’éviter de grosses inondations.

    Jeunesse : “ Place aux enfants ” et le “ Conseil communal des jeunes ”, se poursuivent.

    “ Lieux magiques ”, qui proposait déjà des ateliers, des écoles de devoirs, etc, a été renforcé et propose des activités pour les 16 ans et plus. Des jeunes sont engagés, tous les étés, par la commune et le CPAS dans le cadre de “ Eté solidaire ”.

    Une commission agricole a été créée.

    Un bus communal a vu le jour en 2009 pour améliorer la mobilité entre les villages.

    La bibliothèque Saint-Victor n’a pas été agrandie, la fréquentation n’étant plus ce qu’elle était. Un partenariat avec la Province a été conclu pour que le bibliobus passe régulièrement.

    L’égouttage: le plan d’égouttage collectif a mis du temps à être élaboré puisqu’il a d’abord fallu faire l’inventaire de tout ce qui existait dans les six villages. L’AIDE commencera par Wonck. L’ensemble mettra 10 à 12 ans avant d’être fini.

    Des développements touristiques, notamment sur Emael (presbytère, fort, Guizette...), n’ont pas été faits. Les finances communales ont rendu ces projets impossibles.

    Le conseil consultatif local des jeunes n’a pas été mis sur pied. L’équipe éducative ayant demandé de lui laisser le temps de prendre ses marques.

    Des haltes / garderies occasionnelles ne se font pas. La demande n’est pas vraiment là. Par contre, la crèche de Glons a augmenté sa capacité d’accueil.

    Le schéma de structure communal n’a pas été fait. La majorité a d’abord lancé un plan communal de développement rural. Une fois qu’il sera terminé, elle évaluera la nécessité de faire un schéma de structure.

    Les jeunes conducteurs n’ont pas eu droit à des stages de conduite défensive. A la place, une convention avec les RYD devrait être passée pour ramener les jeunes en sortie chez eux.


  • Bassenge : la Revue de presse de cette semaine... 2. Un grand photographe naturaliste perdu à Wonck...

    Philippe Moes.jpgCet été, Philippe Moës, grand photographe naturaliste, a planté sa tente dans la Vallée du Geer pour y observer une chouette chevêche logée dans un vieil arbre mort. Il vient de sortir un livre avec toutes ses photos. ”

    Depuis qu’il est haut comme trois pommes, Philippe Moës observe attentivement la nature et la capture dans son appareil photo.

    Cette passion l’a amené cet été dans une prairie de Wonck. “ Lors d’une conférence, Ali, un habitant du village m’a signalé qu’une chouette chevêche avait élu domicile dans un vieux tronc d’arbre à l’arrière de sa maison.

    C’était assez rare pour que je vienne planter ma tente dans son jardin et pour essayer de la prendre en photo. Après une nuit spartiate dans ma minuscule tente, je me suis levé vers 4 heures du matin pour me mettre à l’affût.

    Il faut savoir qu’en Ardenne, la chouette chevêche est en voie de disparition. Les vieux arbres hautes-tiges se raréfient tout comme les anciennes granges. Et puis là: miracle!

    Tout a commencé par une légère agitation autour du nid creusé dans l’arbre. Tout à coup, la chouette s’est envolée pour revenir peu de temps après avec sa proie pour nourrir ses petits. C’était un moment exceptionnel ”.

    La photo naturaliste demande beaucoup de repérage, des monceaux de patience et une excellente connaissance des animaux. Si cette fois il a planté ses quartiers en Basse-Meuse, son terrain de prédilection c’est l’Ardenne: “ J’y travaille au sein de la Division Nature et Forêts de la Région wallonne. Dès que je dispose d’un moment, je pars en observation dans la nature. Entre mon boulot, mon épouse et mes enfants, ce n’est pas toujours simple de mener cette passion pour la forêt, les cervidés et les oiseaux.

     

    Vous l’aurez compris, le message de Philippe est clair: “ plantez des arbres hautes-tiges, semez des prés fleuris, laissez pousser ce petit massif d’orties et évitez les produits chimiques dans votre jardin. La nature n’aime pas la domestication ”. Ce n’est qu’à ces conditions que la nature vous révélera des instants rares.

     

    À NOTER: “ Sous l’aile du temps ”

     

    Philippe Moës et Fabrice Cahez

    (écrivain et photographe français) ont choisi d’unir leurs plumes et leurs regards complices pour signer un ouvrage inédit. Tout au long de cet ouvrage de 176 pages et 150 photos, ils déclinent les ambiances magiques, entre rêve et mystère, entre crépuscule et aurore, entre douceur et froidure. Edition du Perron

    www.perron.be

    ( Source Sudpresse )

  • Bassenge : la Revue de presse de cette semaine... 1. Politique communale : quelle opposition face au CdH ?

    Politique communale

    QUELLE OPPOSITION FACE AU CDH ?

    Jeudi 3 novembre (source La Meuse Sudpresse)

    Forts d’un bilan plutôt bon, salué même par certains membres de l’opposition, le cdH et Josly Piette devraient, sans trop de difficultés, rempiler pour un nouveau mandat. Dans ce parti, l’ensemble du collège a déjà fait savoir qu’il se représenterait aux élections communales. Pour le reste de la liste, ça doit encore se discuter.

    Mais c’est clairement dans les rangs de l’opposition que les choses ont et vont le plus bouger. A quatre au début de la législature, le PS a rapidement perdu un élu. Monique Thijs, meilleur score personnel du parti, a décidé, début 2007, de siéger comme indépendante. Raison ? Elle n’a pas accepté que ce soit Valérie Franssen, 2ème score personnel, qui devienne chef de groupe. Aux prochaines communales, le PS va devoir compter sans Valérie Franssen. La liste sera discutée début 2012.

    Du côté du cartel OSER, les choses n’ont pas été simples non plus. Né de l’union du MR, d’Ecolo et des IC, le cartel a obtenu 4 sièges en 2006. Il y a un peu plus d’un an, ils ont décidé de siéger chacun de son côté. Il faut dire que pour Ecolo, le pari d’OSER avait été perdant puisque de deux représentants la législature précédente, il n’en avait plus qu’un. En 2012, Ecolo présentera donc une liste seul. Michel Malherbe en sera. Du côté du MR et des IC, c’est plus compliqué. Le président du MR de Bassenge, Alexis Tilkin a fait savoir qu’il souhaitait présenter une liste, seul ou avec les IC , et se représenter. L’autre élu libéral, André Debrus, ne se présentera pas.

    Enfin, du côté des IC, André Monami se retire et il ne sait pas si les Intérêts communaux feront une liste. On devrait y voir plus clair dans les mois à venir.



  • La fête Halloween chez Educ’ Actif à Bassenge : le reportage….

    educ'actif, potiron, bassenge, halloweenLes p’tits plats dans les grands…

    Ce samedi 30 octobre dernier, par un soleil radieux,  Educ’ Actif de Bassenge et l’Epicier gourmand de Roclenge organisaient une grande fête d’Halloween.

    Plusieurs stands  avaient été placés sur la surface d’accueil  et  les installations d’Educ ‘actif avaient fait l’objet d’une décoration tout spécialement adaptée à la circonstance.

    Outre l’aspect fête et réjouissances, l’occasion était offerte au public de découvrir la gamme impressionnante de livres, de jeux et autres matériels éducatifs proposés par le magasin bassengeois dont il s’est fait la spécialité.

     

    halloween 20.jpghalloween 10.jpg

    La  fête Halloween chez Educ’ Actif : froid dans le dos et chaud au cœur… 

    halloween 14.jpgToute l’après-midi, venue de tous les villages de l’entité,  la foule s’y est pressée nombreuse et ce, sans discontinuer. Bar et petite restauration figuraient au programme avec, au menu : larve de crapaud, potion maléfique, sang chaud de sorcières, pot-au-feu de champignons vénéneux, galettes d’Halloween… et l’on en passe…

    Tandis que plusieurs générations semblaient s’être donné rendez-vous sur le lieu, les enfants, particulièrement choyés, trouvaient leur bonheur dans
    les activités diverses qui leur étaient proposées dans les différents stands.

    Fête, jeux, déguisements et falbalas… halloween 1.jpg

    Grimages ensorcelés, contes effrayants, jongleries infernales, veillée tonitruante de sorcières, exposition de toiles d’horreur (asbl Reflets), jeux Machiavéliques… constituaient les principales attractions.

    Une journée dont chacun est ressorti revigoré par tant de fantaisie, d’imagination, de convivialité, de découvertes, de surprises, de qualité d’accueil et de convivialité…

     

    Tirons un coup de chapeau, de sorcière bien entendu, aux organisateurs…

     

    halloween 16.jpgD’ores et déjà, rendez-vous est pris en 2012…

     

    Et l’on se réjouit déjà.

     

    Voir le reportage photo dans l'album ci-contre...

     

    http://www.educ-actif.be/

    halloween 13.jpg

  • Nos animaux : amour et instinct maternel chez les chats...

    Que se passe-t-il quand un chaton, endormi auprès de sa maman, fait un cauchemar ? Pour rester dans le cadre de Bassenge Blog Sudinfo, nous dirons que cela se passe quelque part en Vallée du Geer... en faisant un lien avec son slogan " Le coeur à Bassenge "

    Voyez plutôt la vidéo : 

    Je voudrais remercier Monsieur Richard Petit de Glons grâce à qui j'ai pu découvrir cette vidéo.

    Au fait, vos photos et autres vidéos de vos animaux (Vallée du Geer ) sont bienvenues...

  • Bassenge Blog Sudinfo : un mois d'existence et un premier bilan...

    avatar Bassenge blogsudinfo.pngNé le 1er octobre dernier, le bilan du Blog Bassenge Sudinfo est positif et très encourageant... Déjà 100 lecteurs de moyenne par jour et 7.754 pages vues sur un mois..!

    Bien sûr, certains sujets retiennent plus l'attention et l'intérêt que d'autres mais, dans l'ensemble, les thèmes abordés semblent correspondre à une certaine attente des lecteurs.

    Dans les mois qui viennent, nous souhaiterions développer la participation des lecteurs en mettant en place, par exemple, des petits concours, en lançant des questions sur certains sujets, en essayant de générer des conversations, en publiant des histoires ou vos histoires en plusieurs parties... 

    Nos colonnes sont ouvertes à tous et à toutes. Toutes vos annonces de manifestations et autres sont les bienvenues. Et, nous rappelons ici que Bassenge Blog Sudinfo bénéficie de différents relais dans les médias du groupe Sudpresse... Parmi ceux-ci le journal La Meuse offre une excellente visibilité au blog de Bassenge sur la première page de son site où d'ailleurs, et faut-il le rappeler, le journal La Meuse est téléchargeable dans son entiéreté moyennant un payement du Pdf.

    Toute suggestion est donc bienvenue et largement souhaitée.

    Nous tenons ici à remercier Lucien Vanstipelen, Isabelle et Louise pour l'article qu'ils ont eu la gentillesse de faire paraître dans le bulletin paroissial " Bonne Nouvelle " et dont nous vous en rappelons le contenu ici :

     bonne nouvelle article bassenge blog sudinfo.jpg

  • La tour d’Eben Ezer en 1961 : l’interview de Robert Garcet en vidéo !

    La Tour d’Eben Ezer, on ne la présente plus.

    Eben-ezer.jpgSituée en Vallée du Geer, elle est devenue aujourd’hui un important pôle touristique, les nombreuses activités qui gravitent autour de cet ensemble architectural symbolique ne cessant de se diversifier et de prendre de l’ampleur.

    Pour ne citer que cet événement phare, l’exposition européenne d’Art fantastique qui prend place chaque année dans le parc et qui tient vraisemblablement son titre de fantastique au courant artistique auquel l’artiste Garcet désira que son œuvre y fut rattachée attire un public toujours plus nombreux. Et, international…

    1961 à 2011 : 50 ans..!

    eben ezer, robert garcet, exposition art fantastique, parc eben ezer, tout eben ezer, robert garcet,En ce début de mois de novembre dédié aux souvenirs des personnes disparues, grâce aux nouveaux moyens de communication, il est aujourd’hui possible de les faire parler. En effet, grâce aux archives audiovisuelles de la Sonuma, c’est comme si ces personnes étaient encore là parmi nous.

    Alors, comme nous le présente le bandeau du site internet du musée du silex, Robert Garcet était-il Artiste ? Bâtisseur ? Visionnaire.. ? Ces trois questions amenant à une autre, sous-jacente, et peut être même principale : qui était réellement cet homme… ?

     

    Dans cette petite vidéo, Robert Garcet se définit…

    Alors se définissait-il comme artiste, visionnaire, constructeur, prophète ou… ?

    A vous maintenant de le découvrir en cliquant sur l'image pour découvrir la vidéo...

    robert garcet portrait.png

    Voir aussi : Le site du Musée du silex

    http://www.musee-du-silex.be/