Google Analytics Alternative

  • Numérique. Conseils communaux en ligne : les Wallons apprécient

    logo bassenge sudinfo.pngL’Union des villes et des communes de Wallonie (UVCW) a tiré un bilan après 8 mois de crise Covid. Outre les problèmes d’organisation au départ de la crise et les soucis financiers pour les communes, celles-ci relèvent des points intéressants concernant l’utilisation (fortement) accrue du numérique. Bien sûr, note l’Union, il faut faire attention que la fracture numérique ne laisse personne au bord du chemin, notamment les citoyens qui ne disposent pas du matériel informatique nécessaire. De même, l’Union insiste sur le fait que si le télétravail et les réunions virtuelles sont intéressants, « on n’oubliera pas que les réunions en présentiel sont très importantes dans la vie d’une institution » comme une commune.
    Un point de la communication de l’Union est intéressant, celui ayant trait aux conseils communaux. « On a pu constater que le taux de participation publique augmentait considérablement en cas de réunion virtuelle du conseil l diffusée sur Internet. » Autrement dit, les citoyens s’intéressent beaucoup plus aux conseils communaux quand ils sont diffusés sur le web. Conclusion qui s’impose : « L’UVCW plaide également pour que les réunions du conseil communal en présentiel puissent être correctement télévisées vers le citoyen. »
    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce mercredi 25 novembre 2020

  • Voici les 20 lignes de bus TEC qui vont être renforcées en région liégeoise : la Vallée du Geer concernée

    De nombreuses lignes de bus sont renforcées depuis lundi par des cars privés. Pour les Tec Liège-Verviers, 37 lignes sont renforcées à raison de 76 trajets. Parmi ces lignes, 20 sont liégeoises. L’objectif : faciliter le respect des distanciations sociales.
    La liste des lignes TEC renforcées dans la région


    ► 9 Liège - Seraing – Engihoul - Flône – Tihange - Huy ;

    16 Glons / Emael - Bassenge - Visé ;

    ► 65 Liège - Aywaille - Remouchamps ;

    ► 67 Liège - Jupille - Barchon - Dalhem - Visé ; 75 Liège - Ans - Hognoul - Oreye ;

    ► 76 Liège - Herstal - Hermée - Bassenge-Roclenge/Emael ; 83 Liège - Bierset - Hannut ;

    ► 85 Liège - Bierset - Stockay - Amay - Huy ;

    ► 106 Gd-Rechain -Nessonvaux-Ayeneux-Olne-Soumagne-Herve ;

    ► 107 Housse - Barchon - Tignée - Cerexhe - Melen -Herve ;

    ► 109 Saive - QDB - Retinne - Micheroux - Herve ;

    ► 110 Barchon - Blegny - Bolland - Herve ;

    ► 134 Liège - Herstal - Vottem - Liers - Glons ;

    ► 138 Liège - Fléron - Herve - Battice - Verviers ;

    ► 140 Liège - Wandre - Visé ;

    ► 142 Esneux - Trois-Ponts - Gouvy ;

    ► 173 Slins - Milmort - Oupeye - Visé ;

    ► 175 Liège - Ans - Alleur - Othée - Oreye ;

    ► 240 Liège - Sarolay - Hermalle - Visé ;

    ► 377 Liège - Esneux - Comblain-au-Pont.

  • Escroquerie au colis. Des escrocs vous demandent de payer des frais de port par SMS !

    logo bassenge sudinfo.pngCela fait plusieurs jours que bon nombre de citoyens belges reçoivent un SMS de la part d’un numéro de téléphone dont le préfixe est +44, en provenance des Royaume-Uni. À Courcelles, Marcinelle, Erquelinnes, Seraing, Andenne…
    Dans ce SMS, on leur signale que leur colis est bloqué au « terminal 3 », pour cause de « frais de port impayés. »
    Afin de récupérer le colis en question, les personnes sont invitées à cliquer sur un lien qui confirmera la livraison. Une fois le lien ouvert, celui-ci vous invite à communiquer vos coordonnées bancaires dans le but d’effectuer un virement qui réglera les frais de port. Bien évidemment, il s’agit d’une escroquerie qui laisse la porte ouverte aux fraudeurs sur votre compte en banque !
    Une arnaque personnalisée
    Une escroquerie plutôt bien ficelée puisque le SMS indique précisément le prénom de la personne à qui il s’adresse ainsi que la commune dans laquelle elle est domiciliée…
    « Pour que ces SMS soient aussi personnalisés, c’est qu’une base de données a fuité quelque part », prévient Éric Absil, inspecteur à la Computer Crime Unit. « Ou bien c’est un site sur lequel ces personnes ont fourni leurs coordonnées : cela peut être un faux site de jeux, un concours en ligne, ou encore une newsletter… »
    Le problème, c’est qu’une fois ces données transmises, « elles se revendent et circulent partout sur le Web. »
    Ne pas se faire avoir
    Le SPF Économie rappelle qu’il faut être extrêmement vigilant quant aux annonces reçues sur Internet ou par SMS. « Si le message provient d’une soi-disant société, alors n’hésitez pas à prendre contact avec elle via les canaux officiels. »
    La Computer Crime Unit appelle à la prudence : « Les arnaques en ligne explosent depuis le premier confinement et repartent de plus belle durant ce second. Il ne faut pas hésiter à sensibiliser les personnes plus âgées ou vulnérables qui ne sont pas forcément familiarisées aux technologies modernes. »
    Pour éviter les arnaques ou les signaler : www.evitezlespieges.be
    Source La Meuse

  • Bassenge. Plus de maison des jeunes à Glons depuis 11 ans

    maison de jeunes à glons.png

    En juin 2009, la maison des jeunes de Glons était la proie d’un violent incendie d’origine accidentel. Situé rue Sous la Vigne, le bâtiment avait subi de nombreux dégâts. Mais plus de onze ans plus tard, la maison des jeunes n’a toujours pas été rouverte, ce qui n’a pas manqué d’interpeller Christopher Sortino (PS). Il a abordé la question lors du dernier conseil.
    D’autant qu’on sait que les travaux sont finalisés depuis plusieurs mois. « Les assurances sont intervenues et il a déjà fallu un délai assez long pour être indemnisé, explique Valérie Hiance, bourgmestre de la commune. « Nous avions touché près de 180.000 euros. Malheureusement, les travaux étaient estimés à près du double, 300.000 euros. Nous sommes une petite commune avec des moyens limités. Nous avons donc décidé qu’une partie des travaux seraient réalisés par les ouvriers communaux. Mais évidemment, ceux-ci ont d’autres missions et nous ne pouvions pas les affecter exclusivement à la rénovation de ce bâtiment. Ca a donc encore allongé les délais. »
    Aucune activité
    Mais les travaux sont terminés depuis le début de cette année au moins. Pourtant, aucune activité ne s’y déroule.

    (Photo prétexte)
    L'article complet dans votre journal La Meuse de ce lundi 23 novembre 2020

  • Wallonie. Pendant le confinement, plantez un arbre ! Lundi commence la semaine de l'arbre

    Dans 45 communes, des distributions de plants seront organisées car lundi commence la semaine de l’arbre ! Notons cependant d'emblée qu'à Bassenge, renseignements pris, la journée de l'arbre a été annulée.
    Avec la crise sanitaire, le catalogue d’activités possibles est très limité. Pourquoi ne pas en profiter pour planter un nouvel arbre fruitier dans votre jardin ? Et malgré le confinement, des distributions seront organisées le week-end du 28 et 29 novembre dans 45 communes. Dans le strict respect des conditions sanitaires.
    Comme chaque année à la même époque, le Service public de Wallonie offre gratuitement des arbres aux citoyens. Et si une essence indigène est d’habitude mise à l’honneur, la semaine de l’arbre 2020 sera celle des fruitiers.
    « Si certaines se sont désistées, 45 communes maintiennent leur distribution les 28 et 29 novembre prochains avec un principe général de respecter les protocoles sanitaires que nous avons mis en place expressément pour cette initiative », explique la ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier (Ecolo) qui souligne que cette année sera assez particulière, Covid-19 oblige. « Le principe général, c’est d’éviter les files et les rassemblements. Avec les différentes communes, nous avons communiqué des modalités pratiques. Nous recommandons de ne planter que par bulle de quatre personnes maximum, espacées de minimum 10 mètres. Et comme il nous semblait important de maintenir cette saison de plantation. Les jardineries et les pépiniéristes restent donc ouverts pour pouvoir fournir l’ensemble de ces éléments. »
    Objectif 4.000 km
    Une semaine de l’arbre qui s’inscrira évidemment dans le projet ambitieux du gouvernement wallon de planter 4.000 kilomètres de haies et/ou 1 million d’arbres à l’horizon 2024. Comme la Wallonie en dénombre actuellement 40.000, cela augmenterait de 10 % le linéaire de haies, essentielles pour maintenir la biodiversité.
    « Cette biodiversité, c’est notre meilleure assurance-vie contre de futures pandémies », a rappelé Céline Tellier. « La destruction des milieux naturels et les contacts rapprochés entre l’homme et certains animaux sauvages ont des impacts sanitaires très graves ».
    Combien de kilomètres de haies reste-t-il à planter pour atteindre cet objectif ? Un sacré paquet ! Selon un décompte réalisé en se basant sur les subventions octroyées depuis septembre 2019, seulement 149 kilomètres de haies ont été plantés. « Nous ne sommes qu’au début du processus », rappelle la ministre qui souligne aussi que c’est mieux que les 110 kilomètres plantés les trois années précédentes.
    Hausse des subsides
    Cette nouvelle saison de plantation est également marquée par une hausse sensible des subventions, avec un budget dégagé pour ces actions qui est passé de 350.000 à un million d’euros. Et qui devrait atteindre deux millions en 2024. « Le montant des subventions octroyées pour la plantation de haies vives, de taillis linéaires et d’alignements d’arbres, ainsi que pour l’entretien des arbres têtards et la plantation d’arbres fruitiers a été fortement revu à la hausse », a ainsi précisé la ministre. À titre d’exemple, le montant accordé pour la plantation d’un arbre fruitier passe de 12 à 25 euros, celui pour la plantation d’un mètre de haie mono-rang de 3 à 5 euros. Bon à savoir !
    Conseils, vidéos, subsides, challenge, lieux de distribution d’arbres… Retrouvez tous les renseignements sur le site https://yesweplant.wallonie.be/home.html
    Le dossier complet à lire dans votre journal La Meuse de ce samedi 21 novembre 2020

  • Collège communal - Règlement. Bassenge rappelée à l’ordre pour un droit de chasse : il avait été accordé directement et gratuitement

    sangliers bassenge.jpg

    En 2018, l’ancien bourgmestre Josly Piette octroyait un droit de chasse à titre gratuit sur le site de la carrière Sur Heez. Un droit donné sans mise en concurrence et dénoncé par le groupe PS. Après un recours introduit auprès du ministre compétent, ce dernier vient de pointer l’irrégularité et demandé que le collège se remette en ordre. Explications
    Nous sommes en 2018, quelques mois avant les élections communales. Lors d’une commission de l’agriculture, plusieurs agriculteurs font état d’un problème de surpopulation des sangliers aux alentours de la carrière Sur Heez. Des sangliers qui provoquent des dégâts aux cultures.
    Pour remédier à ce problème, Josly Piette, bourgmestre de l’époque, octroie à un chasseur un droit de chasse à titre gratuit sur ce terrain communal.
    « Une manière de faire qui ne respecte pas les règles, explique Christopher Sortino, chef de groupe PS. « C’est le conseil communal qui est compétent pour octroyer ce droit de chasse. Il faut mettre en concurrence des chasseurs et c’est celui qui propose le loyer le plus élevé qui l’obtient. Il devra également respecter tout un cahier des charges ce qui permettra de contrôler ce qui est fait. »
    En février 2019, le groupe PS intervient au conseil communal. Sans vraiment citer ce cas, il propose de louer un droit de chasse sur tous les terrains communaux afin de gérer un problème de surpopulation des sangliers maintes fois relayé par les agriculteurs. Ce qui permettrait, dans le même temps, de régulariser le cas de Sur Heez.
    « Mais ils ont trouvé toute les excuses du monde pour ne pas le faire, prétextant notamment que la surpopulation n’était pas prouvée par des chiffres. Donc, en 2018 on octroie un droit de chasse car on reconnaît une surpopulation et quelques mois plus tard on refuse de régulariser la situation sous prétexte qu’on n’a pas de chiffres. On maintient donc un privilège octroyé à un chasseur en toute illégalité. »
    Recours à la Région
    Face à ce refus, le groupe PS décide d’introduire un recours auprès du ministre wallon des Pouvoirs locaux.
    Et, au début de ce mois, le ministre Collignon a invité le collège à se remettre en ordre.

    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce vendredi 20 novembre 2020

    (Photo prétexte)

  • A proximité - Houtain. 20.000 bouteilles de Vin de Liège ont été dégorgées. Les grottes de la Vallée du Geer pour caves

    vin de liège alec bol.png

    Les vins sont ainsi prêts à être vendus
    C’était l’effervescence ces lundi et mardi du côté du chai de Vin de Liège. Durant ces deux jours, grâce à du matériel venu directement de Champagne, 20.000 bouteilles de « L’Insoumise » et » Meuzenne » ont été dégorgées. On vous dit tout de cette dernière étape, essentielle à l’élaboration de la gamme effervescente de la coopérative.
    On vous en parlait dans notre édition de ce mardi : Vin de Liège a lancé, la semaine dernière, les précommandes des deux vins effervescents « L’Insoumise » et « L’Insoumise réserve » et ainsi que le vin lambieké « Meuzenne ». Mais avant de pouvoir être vendue, cette gamme d’effervescents doit être dégorgée. Un terme technique qui consiste à enlever la lie et le dépôt qui se forme durant l’élaboration des vins à bulles.
    Les grottes de la Vallée du Geer pour caves 
    Si la Champagne s’est spécialisée dans le vin effervescent, c’est pour une raison bien particulière. Pour élaborer ces vins, il faut plus du temps et donc plus d’espace pour les stocker. Et la Champagne est aussi une région calcaire dont le sous-sol a été exploité pour en extraire de la craie. Une extraction qui a donné lieu à la formation de nombreuses grottes qui servent depuis au stockage et au vieillissement du champagne. Une caractéristique que l’on rencontre du côté d’Eben-Emael. « Et nous avons pour projet, un jour, d’utiliser ces grottes pour faire des cuvées de garde de notre Insoumise. »
    L'article complet dans votre journal La Meuse

  • Bassenge - Info panne d'électricité

    resa 2.png

    La page Facebook de la commune rapporte que suite à plusieurs pannes d’électricité survenues ces dernières semaines, la commune a contacté RESA qui lui a communiqué ce qui suit.
    Hormis le fait que les lignes aériennes sont plus sensibles et plus sujettes à des agressions extérieures tels que les grands vents, les fortes pluies, la neige mais aussi les oiseaux, les arbres qui tombent dessus et les arrachent ou les branches qui perturbent la bonne circulation du courant, il s’avère que la végétation qui s’est développée le long de ces lignes aériennes est plus que probablement responsables de ces pannes.
    Pour ce faire, un élagage aura lieu ✅DEMAIN JEUDI TOUTE LA JOURNÉE. Lors de ce type d’intervention de cette ampleur, tout le réseau doit être mis hors tension pour éviter les accidents mortels.
    Un groupe électrogène sera placé afin de ne pas couper trop longtemps le courant des riverains concernés (principalement à Bassenge et Roclenge). Cependant, lors du placement et de l’enlèvement du groupe électrogène, deux ✅COUPURES DE COURANT DE QUELQUES MINUTES SONT À PRÉVOIR.
    Afin de remédier à ces pannes, RESA, enfuit chaque année de nombreux kilomètres de réseau mais l’étendue de ce chantier est énorme sur toute la Province et il prendra de nombreuses années.

  • Bassenge/Oupeye. Les coupures de courant s’enchaînent depuis trois semaines

    Les habitants en ont ras-le-bol des pannes à répétition
    Ce dimanche soir, plusieurs villages de Bassenge et Oupeye ont été privés d'électricité durant près d'une heure. Une situation récurrente ces derniers jours puisqu'on en est au moins à quatre coupures depuis le 20 octobre. Bonne nouvelle : une intervention de RESA est prévue ce mercredi ou vendredi.
    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce mercredi 18 novembre 2020 (Bandeau - Photo prétexte)

  • Nuisances sonores - Survols Juprelle, Awans, Bassenge... etc... Qatar Airways opère des vols Maastricht-Liège pour… 38 km!

    Selon le site de la RTBF, ces avions (cargos) survolent la région deux fois par semaine.
    La Meuse rapportait la semaine prochaine que c’est une véritable aberration écologique qui vient d’être dénoncée par le conseiller communal liégeois Pierre Eyben (Vert Ardent). Un vol cargo de Qatar Airways en provenance de Doha s’arrête d’abord à Maastricht, avant de revenir vers Liège. Un vol de 9 minutes pour… 38 km !
    « Là, je crois qu’on bat véritablement un record du monde » s’étrangle Pierre Eyben de Vert Ardent. Un vol cargo de Qatar Airways en provenance de Doha a atterri le 3 novembre à Maastricht, puis a redécollé pour Liège à 19h50 où il est arrivé 9 minutes plus tard après avoir parcouru les 38 kilomètres entre les deux villes ! Est-ce qu’on imagine bien l’empreinte carbone épouvantable de ce saut de puce en avion ? »
    Source La Meuse : l'article complet à lire en suivant ce lien
    https://lameuse.sudinfo.be/467907/article/2019-11-05/qatar-airways-opere-un-vol-maastricht-liege-pour-38-km

  • Coronavirus. Voici la situation dans votre commune de Bassenge ce lundi 16 novembre

    Alors que les admissions à l’hôpital et les contaminations continuent de baisser en Belgique, qu’en est-il dans votre commune ? Voici la situation.
    Le bilan du jour
    Le nombre d’admissions à l’hôpital pour cause de Covid-19 continue de diminuer, de -22 %, et s’établit désormais à 463 par jour en moyenne (entre le 9 novembre et le 16 novembre), selon le bilan provisoire de l’Institut de santé publique Sciensano publié lundi. Le nombre de personnes hospitalisées s’élève à 6.518, dont 1.439 patients traités aux soins intensifs.
    Le nombre de contaminations confirmées baisse aussi. En moyenne, du 6 au 12 novembre, il y a eu 5.056,9 contaminations quotidiennes soit une baisse de 47 % par rapport aux 7 jours précédents.
    Les chiffres à Bassenge

    chiffres covid bassenge 16 novembre 2020.png

     

  • Circuits courts. Nouveau ! Installée à Glons, la Société Glutoso propose des "Box apéro"

    La Société Glutoso, que l'on connaît peut-être mieux par le restaurant-pizzéria "La Sirena" installé sur la grand route à glons, propose désormais des Box Apéros. Il y en a pour tous les budgets et pour tous les goûts. Cerise sur le gâteau, la livraison à domicile est gratuite !
    Voilà une initiative qui méritait certainement d'être partagée.
    Pour plus d'informations :
    WWW.GLUTOSO.COM
    Et la page Facebook :
    https://www.facebook.com/Glutoso/

  • INTRADEL a fourni à la Commune de Bassenge des films alimentaires à distribuer à sa population !

    Nous vous en parlions récemment et vous attendiez les modalités.
    Voici ce qu'on peut lire depuis peu sur la page Facebook de la commune de Bassenge.
    "Le film alimentaire réutilisable enduit à la cire d’abeille permet de recouvrir un plat, un bol mais aussi d'envelopper directement les aliments pour les conserver sainement et durablement. Il évite l'utilisation de films alimentaires jetables. C'est un emballage imperméable et respirant à base de cire d’abeille qui est un antiseptique et antifongique naturel. Il protège vos légumes, recouvre vos plats… mais ne remplit pas vos poubelles! ♻
    Simple d'utilisation : emballer, laver et réutiliser.
    Pour en savoir plus, suivez le guide grâce à la vidéo de présentation et au tuto : comment fabriquer ou ré-enduire un film alimentaire réutilisable
    https://www.intradel.be/filmalimentairereutilisable.html
    TOUTEFOIS, NOTRE COMMUNE N’A REÇU QUE 400 PIÈCES, ils seront donc distribués UNIQUEMENT sur commande auprès de annick.sleypenn@bassenge.be ou au 04/286.91.49."

  • Bonne nouvelle ! Pensions en hausse de 22 % d’ici 2024

    ministre lalieux.png

    logo info.jpg

    D’ici 2024, les pensions connaîtront une hausse de 22 %. Ce relèvement progressif a été approuvé ce vendredi par le conseil des ministres. « Près de 815.000 citoyens bénéficieront de l’augmentation du montant de leur retraite à partir du 1 er janvier. La pension minimum et la GRAPA sont des instruments essentiels pour lutter contre la pauvreté des personnes âgées et préserver leur pouvoir d’achat », a souligné la ministre des Pensions, Karine Lalieux, dans un communiqué. Ce relèvement s’accomplira en quatre phases, à chaque premier janvier de 2021, 2022, 2023 et 2024.
    Concrètement, les montants brut pour une carrière complète en fin de législature s’élèveront à 1.580 euros pour une pension minimum au taux isolé, soit une hausse de 292 euros par mois pour un travailleur salarié ou indépendant et de 190 euros par mois pour un fonctionnaire statutaire. Au taux ménage, la pension minimum s’élèvera à 1.979 euros par mois, soit une hausse de 365 euros par mois pour un salarié ou un indépendant et de 238 euros par mois pour un fonctionnaire statutaire.
    Pour ce qui est de la Garantie de Revenus Aux Personnes Âgées (GRAPA), le montant de base brut en fin de législature s’élèvera à 983 euros par mois au taux ménage, soit une hausse de 213 euros par mois.
    Au total, ce seront près de 2 milliards d’euros qui seront consacrés au relèvement des pensions les plus basses, en plus de l’indexation automatique et de la liaison au bien-être.
    L'article complet est à lire dans votre journal La Meuse de ce samedi 14 novembre 2020

  • A Boirs, sous le pont de l'autoroute, le tronçon de voirie est fermé à la circulation

    Depuis cette semaine, le tronçon de voirie situé en dessous du pont de l'autoroute à Boirs est fermé à la circulation. Une déviation est mise en place et invite les usagers à rejoindre la grand-route.
    Des travaux sur la cabine haute tension située à proximité justifient la fermeture de ce tronçon à la circulation.
    Sa réouverture est annoncée pour le 16 novembre.

    déviation boirs 2.jpg