Google Analytics Alternative

  • Escroquerie au colis. Des escrocs vous demandent de payer des frais de port par SMS !

    logo bassenge sudinfo.pngCela fait plusieurs jours que bon nombre de citoyens belges reçoivent un SMS de la part d’un numéro de téléphone dont le préfixe est +44, en provenance des Royaume-Uni. À Courcelles, Marcinelle, Erquelinnes, Seraing, Andenne…
    Dans ce SMS, on leur signale que leur colis est bloqué au « terminal 3 », pour cause de « frais de port impayés. »
    Afin de récupérer le colis en question, les personnes sont invitées à cliquer sur un lien qui confirmera la livraison. Une fois le lien ouvert, celui-ci vous invite à communiquer vos coordonnées bancaires dans le but d’effectuer un virement qui réglera les frais de port. Bien évidemment, il s’agit d’une escroquerie qui laisse la porte ouverte aux fraudeurs sur votre compte en banque !
    Une arnaque personnalisée
    Une escroquerie plutôt bien ficelée puisque le SMS indique précisément le prénom de la personne à qui il s’adresse ainsi que la commune dans laquelle elle est domiciliée…
    « Pour que ces SMS soient aussi personnalisés, c’est qu’une base de données a fuité quelque part », prévient Éric Absil, inspecteur à la Computer Crime Unit. « Ou bien c’est un site sur lequel ces personnes ont fourni leurs coordonnées : cela peut être un faux site de jeux, un concours en ligne, ou encore une newsletter… »
    Le problème, c’est qu’une fois ces données transmises, « elles se revendent et circulent partout sur le Web. »
    Ne pas se faire avoir
    Le SPF Économie rappelle qu’il faut être extrêmement vigilant quant aux annonces reçues sur Internet ou par SMS. « Si le message provient d’une soi-disant société, alors n’hésitez pas à prendre contact avec elle via les canaux officiels. »
    La Computer Crime Unit appelle à la prudence : « Les arnaques en ligne explosent depuis le premier confinement et repartent de plus belle durant ce second. Il ne faut pas hésiter à sensibiliser les personnes plus âgées ou vulnérables qui ne sont pas forcément familiarisées aux technologies modernes. »
    Pour éviter les arnaques ou les signaler : www.evitezlespieges.be
    Source La Meuse

  • Bassenge. Plus de maison des jeunes à Glons depuis 11 ans

    maison de jeunes à glons.png

    En juin 2009, la maison des jeunes de Glons était la proie d’un violent incendie d’origine accidentel. Situé rue Sous la Vigne, le bâtiment avait subi de nombreux dégâts. Mais plus de onze ans plus tard, la maison des jeunes n’a toujours pas été rouverte, ce qui n’a pas manqué d’interpeller Christopher Sortino (PS). Il a abordé la question lors du dernier conseil.
    D’autant qu’on sait que les travaux sont finalisés depuis plusieurs mois. « Les assurances sont intervenues et il a déjà fallu un délai assez long pour être indemnisé, explique Valérie Hiance, bourgmestre de la commune. « Nous avions touché près de 180.000 euros. Malheureusement, les travaux étaient estimés à près du double, 300.000 euros. Nous sommes une petite commune avec des moyens limités. Nous avons donc décidé qu’une partie des travaux seraient réalisés par les ouvriers communaux. Mais évidemment, ceux-ci ont d’autres missions et nous ne pouvions pas les affecter exclusivement à la rénovation de ce bâtiment. Ca a donc encore allongé les délais. »
    Aucune activité
    Mais les travaux sont terminés depuis le début de cette année au moins. Pourtant, aucune activité ne s’y déroule.

    (Photo prétexte)
    L'article complet dans votre journal La Meuse de ce lundi 23 novembre 2020