Google Analytics Alternative

Figure locale - Bassenge. Ali Aghroum restaure le patrimoine sacré de sa commune en faisant rimer bénévolat avec mécénat. Coup de projecteur

restaurations ali 4.jpg

Billet de Roger Wauters 

Ces derniers mois, Ali Aghroum, citoyen de Wonck, a mené avec brio différentes opérations de sauvegarde du petit patrimoine sacré de Bassenge. Elles méritent certainement à son auteur d'être salué. Et remercié. 

D'où ce billet 

Dans la petite commune de Bassenge, lorsqu'il s'agit de "bénévolat", on retrouve Ali Aghroum, véritable homme orchestre à la personnalité atypique, sur tous les coups. Ali, on ne le présente plus sous peine de prendre le risque de s'engager dans la rédaction d'une longue biographie. De même, citer les actions bénévoles qu'il a menées pour sa commune au fil des années demanderaient, elles aussi, l'établissement d'un long inventaire composé de plusieurs pages. Et donc, nous nous en abstiendrons pour s’en tenir aux interventions qu'il a menées sur le petit patrimoine sacré dernièrement.  

restaurations ali 13.jpgOutre le caractère totalement bénévole de sa main d'œuvre qu'il apporte à tous les travaux, tout comme d'ailleurs ses propres matériels et outillage dont il se sert, ses entreprises relèvent aussi de celui du mécénat devant les coûts inhérents à l'achat des matériaux nécessaires qu'il prend à sa charge. 

Extraits de leur emplacement, les croix et les symboles sont confiés à des entreprises spécialisées et passent par différents stades : selon leur état, ils sont soudés, décapés, repeints., etc... Tandis que des matériaux de récupération, destinés à l'aménagement de l'espace, sont acquis et amenés sur place. Le but recherché est l'homogénéité de l'ensemble, et à chaque fois, le défi est relevé. Le travail est apprécié, en témoigne le nombre d’applaudissements des habitants de Bassenge sur le réseau social Facebook. 

Pour mener ses projets à bien, Ali peut toujours compter sur l’aide précieuse d’un ami. J’ai nommé Martin Neven (photos), qui lui aussi mérite amplement qu’un grand coup de chapeau lui soit tiré.  

restaurations ali 11.jpgIl me paraissait normal, évident mais aussi nécessaire de leur consacrer un billet afin de mettre à l’honneur ces deux “simples citoyens” dont les implications en faveur du Petit Patrimoine de Bassenge s’ancrent à la fois dans les notions de respect du passé, transmission de la mémoire tout comme celles d’embellissement de Bassenge et de renforcement de son attractivité culturelle. 

Je vous invite à découvrir un petit aperçu des réalisations dans l’album photos à découvrir ICI 

L’héritage du passé est une richesse qu’il faut entretenir. 

Merci Ali et Martin !

Roger Wauters 

Commentaires

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel