Google Analytics Alternative

  • Région liégeoise. Carte des zones inondables : donnez votre avis ! Une bonne chose pour Bassenge aussi !

    Cette nouvelle cartographie aura un impact sur l’éventuelle urbanisation d’une zone
    Jusqu’à la fin de ce mois, la population wallonne est invitée à se prononcer sur le projet de cartographie des aléas d’inondations. On y retrouve les zones qui pourraient être inondées soit par le débordement d’un cours d’eau, soit par les eaux de ruissellement. Une problématique à laquelle sont régulièrement confrontées certaines communes liégeoises.
    Le réchauffement climatique a des conséquences directes sur les risques d’inondations. Nous sommes en effet de plus en plus souvent soumis à des périodes de sécheresse couplées à de violents oranges. Et des pluies torrentielles sur des terres dures comme du béton entraînent de plus en plus souvent des inondations dans des zones qui, jusqu’ici, étaient épargnées. Souvenez-vous des violents orages de fin mai et début juin 2018 qui avaient impacté pas mal de communes de la région. Depuis quelques années, la Région wallonne planche donc sur l’actualisation de la carte des aléas d’inondations, en tenant compte de ces nouvelles données.
    Un travail aujourd’hui terminé et qui est soumis à l’avis de la population. Les zones susceptibles d’être inondées, par débordement d’un cours d’eau ou des eaux de ruissellement, y sont colorées en jaune, orange ou rouge suivant que le risque est faible ou élevé. En zone jaune par exemple, il y a un risque d’une inondation tous les 100 ans. « Cette carte existe déjà depuis 2007 et est actualisée environs tous les 6 ans, nous explique-t-on à la Région wallonne. Mais cette fois, dans un souci de transparence et d’information aux citoyens, nous avons décidé de leur donner accès et de soumettre ce projet de carte à enquête publique. »
    Car ce projet de carte peut aussi comporter des erreurs. Et c’est là que la population rentre en jeu.

    audun brouns 1.jpg
    Une bonne chose pour Bassenge aussi
    Pour Audun Brouns, échevin en charge de l’Aménagement du Territoire, cette enquête publique est une bonne chose.« Nous avons régulièrement le cas de permis qui sont refusés parce qu’un terrain est en zone rouge alors qu’il ne devrait pas l’être. Jusqu’ici, c’était ensuite très compliqué de faire comprendre les choses à la Région.
    On a donc contacté des riverains concernés pour qu’ils réagissent à l’enquête publique. Et on espère que le dossier pourra alors se débloquer. »
    Et voici le lien vers l'enquête publique :
    https://www.bassenge.be/actualites/enquete-publique-les-projets-de-cartographie-des-zones-soumises-a-l2019alea-d2019inondation?fbclid=IwAR3zFI6N_rLsyjBXrbL0L0k1KZSKVuEgYQg6CqUAbw_OcKLjal1cUxSjd1o
    L'article complet dans La Meuse de ce lundi 19 octobre 2020 ou en suivant ce lien :
    https://journal.sudinfo.be/index.php?_ga=2.63913643.501602814.1602934399-927525259.1588866424#Sudpresse/web,2020-10-19,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2020-10-19,BASSE-MEUSE,1|11