Google Analytics Alternative

  • Bassenge - Travaux. Trois nouvelles rues rénovées

    Trois nouvelles rues de la commune de Bassenge devraient être rénovées au plus tard pour l’année 2021.
    Il s’agit des rues de la Montagne, Guizette et Joseph Mélotte. Ces trois projets s’inscrivent dans le Plan d’investissement communal 2019-2021, qui vient d’être modifié lors du dernier conseil communal. Initialement, ce PIC comprenait trois projets.
    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce mardi 29 septembre 2020

  • Commune de Bassenge : appel à candidature

    candidatures bassenge, emploi bassenge, offre d'emploi bassengeAppel à candidature
    Un (e) employé (e)
    pour le syndicat d’initiative « Bassenge en Vallée du Geer » A.S.B.L.
    CONDITIONS GÉNÉRALES
    - Être belge ou citoyen de l’union européenne,
    - Jouir des droits civils et politiques,
    - Être de bonnes conduite, vie et mœurs,
    - Être âgé de 18 ans au moins,
    - Disposer d’un diplôme de l’enseignement supérieur de type court (bachelier ou graduat) à orientation tourisme, communication, animation ou utile à la fonction. Toute formation ou expérience dans le secteur du tourisme est un atout.
    MISSIONS
    L’employé (e) est chargé de la prise en charge globale du Syndicat d’Initiative (dont les missions sont non seulement liées au tourisme mais aussi au développement économique et à l'organisation de fêtes et d'attractions folkloriques, culturelles et sportives), la trésorerie la gestion de stocks et la vente de produits touristiques (livres et cartes).
    Il/elle développe le secteur du tourisme et de la culture au niveau communal.
    Il/elle propose, conceptualise et organise les projets pour développer et soutenir le commerce local et en particulier les producteurs locaux.
    Il/elle effectue la prise en charge de l’accueil du touriste (publics variés d'adultes, d’enfants, d’adolescents).
    Il/elle conseille, oriente et gère le touriste/demandeur pour toutes sollicitations concernant son domaine d’activité.
    Il/elle propose, conceptualise et organise les projets culturels et touristiques pour le compte de l’institution.
    Il/elle dispose d’une bonne connaissance de l’environnement géographique dans lequel il/elle évolue, afin de proposer des activités adéquates.
    Il/elle travaille sous la responsabilité de l’échevin du tourisme et évolue au sein d’une équipe et en collaboration avec divers services communaux et d’autres institutions partenaires.
    Il/elle exerce son métier selon un horaire flexible selon les activités du service.
    Il/elle participe aux réunions d’équipe (Assemblée Générale, …) et, s’agissant d’un travail d’équipe, il/elle veille à échanger les informations utiles au bon fonctionnement du service.
    Il/elle dispose de préférence une expérience dans ce domaine.
    Il/elle est au service de l’Institution, Il/elle doit la représenter dignement dans l’exercice de ses missions et être soucieux de rendre un service public de qualité aux citoyens.
    ACTIVITES
    Animation et gestion
    - Assurer l’accueil proactif du touriste/demandeur,
    - Organiser des événements et visites guidées,
    - Participer aux événements et visites guidées,
    - Répondre aux questions du touriste/demandeur,
    - Proposer des activités adaptées aux capacités et au rythme du touriste/demandeur,
    - Participer aux réunions d’équipe,
    - Gérer la trésorerie,
    - Gérer le stock,
    - Echanger de manière optimale les informations au sein de l’équipe,
    Administration
    - Rédiger le rapport annuel d’activité et budgétaire,
    - Rédiger des rapports réguliers à sa hiérarchie,
    - Traiter les différents courriers (papier et électronique),
    - Assurer les tâches annexes nécessitées par la mise en œuvre des événements/activités,
    - Suivre des formations éventuelles utiles à la fonction,
    - Effectuer toutes autres missions confiées à l’agent par l’administration communal.
    COMPÉTENCES REQUISES
    Il/elle doit connaître :
    - L’Institution communale,
    - Le fonctionnement de son secteur et de son service,
    - Les missions et objectifs du service,
    - La langue française orale et écrite (une langue supplémentaire est un atout),
    - Les outils de bureautique (Suite office, Outlook, …) et réseaux sociaux.
    Il/elle est capable de (d’) :
    - Gérer l’organisation intégrale d’évènements divers,
    - S’adapter à un public varié,
    - Utiliser les différents moyens de communication mis à sa disposition,
    - Organiser ses tâches en concertation avec les membres de son équipe,
    - Planifier ses activités,
    - Travailler en équipe.
    Il/elle doit faire preuve de (d’) :
    - Organisation, méthode et rigueur,
    - Polyvalence, adaptabilité.
    - Sens des responsabilités, engagement,
    - Proactivité (initiative, créativité, dynamisme),
    - Professionnalisme et exemplarité,
    - Aisance relationnelle et communication aisée/adaptée à tout public,
    - Devoir de réserve, discrétion, confidentialité,
    - Sociabilité (écoute, ouverture d’esprit, aisance relationnelle, disponibilité) et esprit d’équipe,
    - Ponctualité, politesse, respect.
    MODALITES
    Conditions de travail
    - Régime de travail : Temps plein (38h/semaine),
    - Type : CDD jusqu’au 31/01/2021 renouvelable comme suit : CDD 3 mois – CDD 6 mois – CDI,
    - Horaire : à convenir selon l’organisation, du lundi au dimanche (prestations 1 week-end sur 2 en période estivale, outre lors des évènements organisés),
    - Salaire : Selon le diplôme mais ne peut être supérieur à un D6 (2323.35€ brut par mois sur base d’un temps plein sans ancienneté), valorisation de l’ancienneté possible, prime de fin d’année et pécule de vacances),
    - Avantages : minimum 26 jours de congés par an sur base d’un temps plein,
    - Date d’entrée en fonction : 03/11/2020,
    - Régime : être dans les conditions pour l’obtention du passeport APE (être inscrit auprès du Forem comme demandeur d’emploi inoccupé à temps plein la veille de l’embauche).
    Candidatures
    Votre candidature complète doit être envoyée par e-mail à Monsieur Joel Tobias, directeur général, à l’adresse suivante : joel.tobias@bassenge.be pour le 11 octobre 2020 au plus tard.
    Votre candidature doit répondre aux conditions suivantes :
    1. Curriculum vitae,
    2. Lettre de motivation manuscrite,
    3. Extrait de casier judiciaire datant de moins de 6 mois,
    4. Une copie du diplôme requis.
    Votre candidature sera admissible uniquement sous la condition d’avoir annexé les documents justificatifs repris au n°1, 2 et 3.
    Les candidatures ne répondant pas à l’ensemble des conditions requises ne seront pas prises en compte.
    Sélection
    Une réponse à votre candidature vous sera transmise par e-mail pour le 16 octobre 2020 au plus tard.
    Un examen écrit de sélection aura lieu le vendredi 23 octobre 2020.
    Un jury rencontrera les candidats lauréats de l’examen écrit le vendredi 30 octobre 2020 pour un entretien oral de connaissance générale et de motivation.
    Pour toutes informations complémentaires sur la fonction, prière de prendre contact avec Madame Katrijn Lekens, employée administrative au sein du syndicat d’initiative, soit par e-mail : katrijn.lekens@bassenge.be ou par téléphone au 04 286 91 46.
    (Source page Facebook commune de Bassenge)

  • Indétrônable, la bassengeoise Martine Detrez une nouvelle fois championne de Belgique du 10.000 m Master !

    martine detrez 1.jpgHier, à Braine l'Alleud, Martine Detrez a encore remporté le titre de championne de Belgique de Master sur 10.000 m. Dans les rubriques spécialisées, la presse en fait un large écho et nous vous y renvoyons pour en savoir plus.
    Quant à nous, nous lui adressons nos plus sincères félicitations !

  • Bassenge - Conseil communal. Ecolo frileux sur la liaison Houtain-Bassenge

    michel malherbe.jpgIl plaide pour une liaison cyclable plus en adéquation avec les besoins des cyclistes uniquement
    Il y a un mois, nous vous présentions le projet de liaison cyclable entre Houtain et Bassenge. Un projet initié par Oupeye qui a reçu un premier aval de Bassenge. Le dossier est maintenant envoyé à Liège Métropole en vue d'obtenir des subsides. Mais à Bassenge, Ecolo se montre plus que frileux.
    Permettre aux nombreux cyclistes qui traversent Houtain pour rejoindre Bassenge d'éviter la nationale en empruntant une nouvelle liaison cyclo-pédestre, voici dans les grandes lignes ce qui a germé dans la tête des autorités communales oupeyennes.
    Pour y parvenir, l'idée serait d'utiliser l'ancien chemin vicinal qui part du fond de la rue de Wonck à Houtain pour rejoindre la rue du Bâton blanc à Bassenge. Le chemin serait asphalté sur près d'un kilomètre pour le rendre praticable. Evidemment, pour qu'il puisse voir le jour, Bassenge devait également marquer son accord de principe. Ce qui est le cas et un dossier a été envoyé à Liège Métropole en vue d'obtenir 50% de subsides dans le cadre de la supracommunalité. Ainsi, sur le montant total du projet qui est de 171.000 euros, Bassenge aurait à sa charge 22.000 euros et Oupeye 63.000 euros. Et ce jeudi soir, le conseil communal de Bassenge a reçu une information relative à ce projet. Et de manière plutôt surprenante, Ecolo s'est montré frileux ! « D'abord parce que nous avons appris le projet par voie de presse et qu'il n'y a eu aucune concertation, explique Michel Malherbe (photo), chef de groupe Ecolo. « Il y avait déjà eu, en son temps, un projet de liaison de ce type mais le projet n'a jamais abouti à cause de l'opposition qu'il y a eu autour. Les habitants de la rue Neuve vont se retrouver avec une liaison cycliste qui passe derrière chez eux.

    Autre projet
    Bassenge veut devenir pilote « Wallonie cyclable »
    Durant ce conseil, on a également appris que Bassenge allait répondre à l'appel à projets lancé par la Région wallonne en vue de devenir une commune pilote « Wallonie cyclable ».

    L'article complet à lire dans votre journal la Meuse de ce samedi 26 septembre 2020

  • Rebond du coronavirus: voici la situation dans la commune de Bassenge ce vendredi

    situation covid bassenge,covid bassenge septembre 2020On a dénombré en Belgique, entre le 15 et le 21 septembre, une moyenne de 1.476 nouveaux cas de contaminations au coronavirus par jour, soit une hausse de 48%, ont annoncé vendredi le SPF Santé publique, le Centre de crise national et Sciensano.
    Le taux de contamination pour 100.000 habitants, calculé sur la période allant du 8 au 21 septembre, a quant à lui bondi à 150 (+144%).
    Le nombre de contaminations en Belgique s’élève désormais à 108.768.


    La situation à Bassenge aux 21 et 25 septembre

    cas covid bassenge 21 septembre 2020.png

    covid bassenge 25 septembre.png

    Source La Meuse

     

  • Eben-Emael - Economie et écologie. Mobilisation contre l’extension de la carrière du Romont + L'interview (VTL Télé) de Mark Vos Bourgmestre de Riemst

    Une pétition a déjà récolté plus de 700 signatures
    À la mi-août, on apprenait que CBR souhaitait pouvoir étendre la carrière du Romont sur 110 hectares. Une extension dont ne veulent pas des habitants du village qui vivent déjà avec les nuisances engendrées par la carrière. Ils se mobilisent avec notamment une pétition qui a déjà récolté plus de 700 signatures.
    Une pétition en ligne
    Face à l’ampleur du projet, Olivier Letihon, agriculteur et éleveur de porc, a décidé de mobiliser des habitants et de créer un comité. « On essaye de faire bouger les choses et le temps presse. Les opposants, qu’ils soient de Bassenge ou des communes avoisinantes, ont jusqu’à ce vendredi pour envoyer leurs remarques et avis. On a donc décidé de lancer une pétition en ligne. Elle est ouverte depuis dimanche et elle a déjà récolté près de 800 signatures. » Mais il n’y a pas que les nuisances supplémentaires qui posent problèmes. « On va exproprier, pour cause d’utilité publique, des terres agricoles qui vont servir à 100 % à une société privée. Alors c’est vrai qu’une fois l’exploitation terminée, les zones sont réhabilitées pour redevenir des terres agricoles. Mais ça pose aussi question. D’abord, elles sont relouées suivant un système de points, sans laisser la priorité aux agriculteurs qui ont été lésés. Ensuite, qualitativement, cette réhabilitation n’est pas faite correctement. Elles ne produisent plus que 65 % du rendement qu’il y avait avant. Et puis, en 2020, est-ce encore d’actualité de détruire une centaine d’hectares agricoles pour une carrière ? »
    Si vous désirez vous aussi signer la pétition :
    https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/petition-contre-projet-extension-carriere-romont/105993

    L'article complet à lire dans La Meuse

    Du côté du Limbourg proche, les habitants de Riemst craignent un nouvel affaissement dû à l'extraction de marnes wallonnes
    Le reportage TVL avec l'avis de Mark Vos Bourgmestre de Riemst

  • Emploi. Une fonction Google pour trouver un job

    Face au contexte économique difficile, Google a décidé de donner davantage de visibilité aux offres d’emploi disponibles sur Internet, via une nouvelle fonction de recherche dans Google Search. Celle-ci sera mise progressivement à disposition des Belges. Tous devraient pouvoir en profiter « à très court terme », assure Thierry Geerts, le directeur de Google Belgique.
    Déjà aujourd’hui, Google est un canal très utilisé par les chercheurs d’emploi. D’après Actiris, un sur trois arrive sur son site Internet via une recherche Google. Du côté du Forem, on monterait même à 40 %. « Cette nouvelle fonction va générer un trafic supplémentaire sur notre site », se réjouit Caroline Mancel, directrice adjointe chez Actiris. « Cette mobilisation de tous les acteurs est indispensable pour sauvegarder l’emploi en cette période de crise. »
    Et concrètement ?
    Concrètement, lorsque vous taperez par exemple dans le moteur de recherche « vendeur », vous aurez accès à toutes les offres d’emploi référencées. Vous pourrez ensuite affiner vos critères de recherche, notamment selon la localisation. En cliquant sur l’un des résultats, vous aurez accès à une description plus détaillée avant d’être renvoyé sur le site où l’offre est effectivement publiée pour pouvoir y postuler.
    L'article complet dans votre journal La Meuse de ce mercredi 23 septembre 2020

  • A proximité de Bassenge. A Lixhe, la construction d'une centrale de biomasse soulève une vive opposition auprès de la population. Le dégagement de fumées cancérigènes est craint (Reportage RTC Vidéo)

    La télévision RTC Liège rapporte que l'entreprise Bee Green Wallonia a déposé une demande de permis pour construire à Loën-Lixhe sur le terrain de la cimenterie CBR une centrale de biomasse. Mais des groupements citoyens et de protection de l'environnement se mobilisent contre ce projet.
    Pour eux, il s'agit d'un incinérateur de déchets de bois traités, 170 000 tonnes de bois par an, dont une partie importante est contaminée par de la peinture, la laque, du vernis et d'autres substances cancérigènes.
    Plusieurs agglomérations sont concernées dont Lanaye, Visé en Belgique ainsi qu' Eijsden et Maastricht en Hollande. Sans parler, évidemment de la proximité de la Vallée du Geer.

  • Bassenge - Projet. Deux éoliennes le long de l'E313

    éoliennes boirs.jpgEt une de plus ! Une nouvelle demande de permis unique pour implanter des éoliennes vient d'être déposée sur la table du collège communal bassengeois ! (Cliquer sur illustration pour agrandir)
    Après Elicio, NewWind ou encore Luminus, cette fois le promoteur est Aspari. Basée à Harelbeke, la société exploite déjà 318 éoliennes, sur terre et en mer, que ça soit en Belgique ou à l'étranger. Et elle pourrait donc prochainement en compter deux de plus avec son projet bassengeois.
    Ces deux éoliennes prendraient place le long de l'E313, au milieu des champs, à proximité du Thier Bégot et à un jet de pierre de la frontière flamande.
    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce mardi 22 septembre 2020

  • CBR - Carrière de Romont à Eben-Emael. Pour tout savoir sur la future extension

    CBR Lixhe introduit une demande conjointe de modification de plan de secteur et de permis unique pour pouvoir poursuivre l’exploitation de la carrière du Romont au-delà de 2026. Cette demande porte sur une superficie d’environ 110 hectares de zone agricole à affecter en zone d’extraction.
    S’ils sont accordés, la révision du plan de secteur et le permis unique permettront à CBR Lixhe d’exploiter la carrière jusqu’en 2043 environ.
    Du 11 au 25 septembre inclus, les riverains du site peuvent émettre leurs éventuelles remarques sur le projet.
    Pour être officiellement prises en compte, ces remarques doivent être formulées par écrit et en français. Elles doivent être transmises par courrier postal (éventuellement recommandé) ou par mail au Collège Communal de Bassenge, pour le 25 septembre au plus tard, date de la poste faisant foi.
    Une copie de ces courriers est également adressée à CBR, le demandeur.
    Indiquez clairement vos coordonnées complètes (nom et adresse) sur tout courrier !
    Où adresser les courriers ?
    Courrier original
    A l’attention du Collège Communal de Bassenge : Rue Royale, 4 - 4690 Bassenge – joel.tobias@bassenge.be (Directeur général)
    Copie au demandeur
    A l’attention de Monsieur Benoit Gastout - CBR Lixhe : Rue des Trois Fermes - 4600 Lixhe-lez-Visé – ou par mail à philippe.delporte@cbr.be
    Ci-dessous le lien, vous trouverez la présentation projetée lors de la réunion d’information du public qui s’est tenue le jeudi 10 septembre.
    Exploitation future de la carrière du Romont (PDF, 1.98 Mo)
    Le dossier de base et l’annexe sont disponibles auprès de l’Administration Communale de Bassenge où ils peuvent y être consultés durant les heures d’ouverture.
    Durant la période du 11 au 25 septembre inclus, toute demande d’information complémentaire relative au projet peut être obtenue uniquement en transmettant un mail à Monsieur Philippe Delporte : philippe.delporte@cbr.be

    (Sources Bassenge.be et CBR)

  • Glons/Juprelle. Un dépôt sauvage composé de jouets encore utilisables !

    dépôt sauvage juprelle septembre 2020.jpgBillet de Roger Wauters
    C'est un blogueur choqué et révolté qui écrit cet article suite à sa découverte inopinée, dimanche en fin de journée, d'un amas d'objets divers jonchant un bord de route de campagne entre Glons et Juprelle à hauteur du radar. A l'analyser de plus près ce dépôt sauvage était composé majoritairement de nombreux jouets encore utilisables.
    Si les jouets représentent la majeure partie du dépôt sauvage, on dépôt sauvage juprelle septembre 2 2020.jpgdénombre également des vêtements d'enfants et divers accessoires de ménage et de cuisine qui, eux aussi, sont intacts. Pour le reste, des morceaux de panneaux et autres débris viennent compléter le triste tableau. 
    Honte et indignation !
    Roger Wauters

    dépôt sauvage juprelle septembre 4 2020.jpg

    dépôt sauvage juprelle septembre 3 2020.jpg

    dépôt sauvage juprelle septembre 5 2020.jpg

  • Dès ce lundi. Place aux jeunes dans notre quotidien !

    Sudpresse participe activement à cette opération destinée aux jeunes de 9 à 13 ans
    Dès ce 21 septembre, près de 4.000 écoles primaires et secondaires vont pouvoir bénéficier de la presse quotidienne gratuitement. Dont tous nos titres : La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair, La Capitale. Avec des articles (sur le papier et su nos sites internet), des vidéos, des rendez-vous quotidiens pour les ados.
    C’est parti pour l’édition 2020-2021 de l’opération « Ouvrir mon Quotidien » dans tous les établissements scolaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Près de 4.000 écoles primaires et secondaires pourront ainsi bénéficier de la presse quotidienne gratuitement. L’opération se déroule en deux phases et commence avec la « Quinzaine Découverte » de la presse, du 21 septembre au 2 octobre. Pendant cette période, toutes les écoles primaires et secondaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles reçoivent l’ensemble des quotidiens afin de permettre aux enseignants et aux élèves de découvrir le potentiel de l’utilisation de la presse en classe. Les secondaires recevront également L’Écho. Dans un deuxième temps, les établissements peuvent s’inscrire pour continuer à recevoir des journaux pendant l’année scolaire.
    Actu décryptée vidéos…
    Dès lundi, nos journaux consacreront deux pages à destination des jeunes avec des thèmes qui leur sont chers. Ainsi, on y parlera de l’écologie, de la mobilité pour les jeunes, les sports qui cartonnent, les fringues et les coiffures qui les branchent… Tous les jours encore, notre spécialiste décryptera un fait d’actualité. On y parlera politique belge et étrangère, Covid et vaccin, faits divers… Dans nos journaux mais aussi sur internet, via des vidéos explicatives, pour donner une information claire et complète. Enfin, les jeunes et leurs parents pourront lire les bons conseils de nos professionnels : le conseil sportif, l’avis de l’influenceur du jour, l’alimentation saine au quotidien, le livre ou la BD du moment incontournables…
    Enfin, nos équipes proposent un grand concours à l’issue duquel 5 classes pourront bénéficier d’un superbe voyage de 3 jours et 2 nuits à Disneyland Paris. Bonne lecture !

  • Nouveau à Bassenge : la " Wouaf Academy " ! De belles randonnées en groupe avec vos compagnons à quatre pattes !

    Communiqué de l'asbl Bassenge On Move
    Vous êtes propriétaire d’un chien ? Vous souhaitez vous promener avec celui-ci dans le cadre de marches organisées en découvrant les plus beaux sentiers de la Vallée ? Alors, la Wouaf Academy est faite pour vous.
    Les randonnées ne nécessitent aucune condition physique particulière. L’objectif est de marcher une bonne heure trente à rythme normal et prendre du plaisir avec son compagnon à 4 pattes. Convivialité, découvertes des plus beaux sentiers de la Vallée et rencontres seront les maitres-mots de l’activité.
    Pour organiser celles-ci, nous sommes heureux de vous annoncer l’arrivée, dans notre équipe, d’une amoureuse du bien-être animal, elle-même propriétaire et passionnée de chiens : Aurélie Seronvalle. Nous nous réjouissons de cette collaboration.
    Concrètement, les balades s’organiseront tous les dimanches, à 10h, à partir du 4 octobre. La cotisation est de 29,95€ pour 3 mois de balades, assurance comprise. Un cadeau de bienvenue sera donné aux premiers inscrits.
    Les inscriptions se réalisent par mail (bassengeonmove@gmail.com) ou par téléphone (0499/63.42.14).
    Christopher Sortino Président de Bassenge On Move :
    "J'ai le plaisir de vous informer de notre nouvelle initiative visant, en sus de nos trois clubs de sport existants (Jogging, Marche Nordique et Fitness), à proposer des randonnées sympas en Vallée du Geer entre maitres et compagnons à 4 pattes. Je souhaite tout particulièrement remercier Aurelie Seronvalle, la cheville ouvrière de cette activité, pour son énergie, sa détermination et surtout, cette excellente idée qu'elle a eu, et concrétisé avec l'ensemble de notre équipe."

  • Région liégeoise. Les frelons asiatiques ont fait leur apparition: que faire en cas de piqûre ?

    frelon asiatique 2.pngOn se savait en quelque sorte « encerclés ». Depuis plusieurs semaines, les frelons asiatiques ont fait leur apparition en Belgique. En remontant depuis la France, de nombreux nids sont apparus dans le Hainaut, par la Wallonie picarde, la région montoise et la région de Charleroi. Récemment, comme nous l’indiquent les pompiers de Liège, des nids ont été détectés très près de chez nous, en région verviétoise. Leur arrivée à Liège semblait donc inévitable. Et, comme nous l’affirme Loïc Hardy, de la société « Solution Guêpes », un premier nid a été détecté et neutralisé à Seraing. « Celui-ci se trouvait à une grosse dizaine de mètres de haut dans un arbre situé dans le jardin d’une habitation », nous explique Loïc Hardy. « Ce sont les habitants qui l’ont repéré et qui ont eu le bon réflexe de faire directement appel à une société pour procéder à la destruction du nid. »
    Voici quelques questions fréquemment posées :
    Que se passe-t-il si on ne procède pas à la neutralisation du nid ?
    A l’approche de l’hiver, les nids vont produire plusieurs futures reines qui vont partir s’abriter pour passer l’hiver.
    Lors de la saison suivante, chacune d’elle fondera potentiellement sa propre colonie et donnera naissance à plusieurs milliers de frelons.
    Que faire en cas de piqûre ?
    En cas de piqûre de frelon asiatique, il est au minimum recommandé de prendre contact avec son médecin traitant.
    En cas de présence de démangeaisons, d’un gonflement au niveau des voies respiratoires, d’une éruption cutanée… il ne faut pas hésiter à vous rendre directement à l’hôpital.
    Comment savoir si on a un nid ?
    Le moyen le plus efficace est de surveiller le vol des insectes.
    Si vous avez des allers et venues au départ et vers un point fixe. Il y a de fortes chances qu’un nid se cache au bout. Veillez cependant à ne pas prendre de risques. Les frelons asiatiques sont très sensibles aux vibrations et pourraient considérer ça comme une menace.

    https://journal.lameuse.be/?_ga=2.185060521.1244328997.1600345192-927525259.1588866424#Sudpresse/web,2020-09-17,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2020-09-17,BASSE-MEUSE,1|6
    Photo wikipedia
    Par Didier Descouens — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=26722179

  • A proximité. Il tombe sur un dépôt sauvage à Hermée: c’était du matériel de culture de cannabis!

    Une découverte pour le moins surprenante mais tout aussi scandaleuse a été faite ce lundi, à Hermée, à l’entrée d’un verger ! On y a trouvé une bonne quinzaine de piles de pots en plastique ainsi que des sacs contenant tout le matériel nécessaire à une… plantation de cannabis !
    « Plutôt surprenant »
    Du côté de la zone de police de la Basse-Meuse, on n’était pas au courant des faits. Une fois informés, des policiers se sont rendus sur place, ne pouvant que confirmer la découverte. Et si la zone de police démantèle régulièrement des plantations, elle est rarement confrontée à ce genre d’abandon. « Fort heureusement, ce genre de dépôt est plutôt rare chez nous. Il y a déjà dû y en avoir mais de manière très isolée », nous confirme le commissaire Jean-François Duchesne, chef de zone adjoint.
    L'article complet à lire en suivant ce lien :
    https://www.lameuse.be/642094/article/2020-09-16/il-tombe-sur-un-depot-sauvage-hermee-cetait-du-materiel-de-culture-de-cannabis