Google Analytics Alternative

Bassenge: les services Population et Finances fermés, suite à un cas de Covid positif

valérie hiance.jpgDepuis ce mardi matin, une partie de l’administration communale de Bassenge a fermé ses portes : à savoir les services Population et Finances. Une permanence est néanmoins assurée. En cause, une personne détectée positive au coronavirus et qui, dès lors, a entraîné la mise en quarantaine de l’ensemble du personnel. La bourgmestre Valérie Hiance est elle aussi concernée.
Lundi matin, un membre du personnel du service Population au sein de l’administration communale de Bassenge, a été contactée par le tracing afin de l’avertir d’un contact avec une personne venant d’être détectée positive au Covid-19. Ni une ni deux, cette personne a donc été renvoyée chez elle et a pris contact avec son médecin d’autant, qu’au fil de la journée, elle a commencé à ressentir quelques courbatures. « Elle a immédiatement contacté son médecin et été placée en quarantaine », explique la bourgmestre Valérie Hiance. « Et c’est donc bien finalement un résultat positif qui est tombé le soir-même. Je n’ai voulu prendre aucun risque, que ce soit pour le personnel de notre commune mais aussi pour les citoyens. Toutes les personnes ayant été en contact avec le membre infecté ont été placées en quarantaine. On en compte au total une bonne dizaine. »
En ce compris la bourgmestre elle-même. « Moi-même, comme tous les autres, avons contacté nos médecins et passé un test dont nous attendons les résultats. Pour l’heure (ce mercredi après-midi, NDLR), un seul résultat m’est parvenu, et il est négatif. Nous sommes encore dans l’attente pour les autres. J’ai aussi pris contact avec les services du Gouverneur pour m’assurer de toutes les bonnes mesures à prendre. Nous voilà donc tous en télétravail. Tel sera le cas encore, même si tous les tests nous reviennent négatifs », détaille-t-elle. « Il y aura alors ensuite, début de semaine prochaine, la possibilité d’en réaliser un second qui s’il s’avère encore négatif, pourrait nous permettre un retour. Mais attention, toujours sur avis médical. Au pire, le homeworking sera d’office maintenu jusqu’au 18 septembre, après une attente de 14 jours. »
L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce jeudi 10 septembre 2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel