Google Analytics Alternative

  • Première en Belgique: démonstration de «quads préleveurs» à Waremme par la Province ( + vidéo)

    La Province de Liège vient d’acheter quatre quads « super-équipés » pour effectuer des prélèvements de terres agricoles. Une première belge ! Une démonstration a eu lieu à Waremme.
    C’est une première en Belgique. La Province de Liège vient de se doter de quatre quads de prélèvement de terre, avec « sonde à frapper » et GPS. Ces engins vont permettre de récolter des échantillons de terre, qui seront ensuite analysés par les services de la Province à Tinlot.
    Un investissement conséquent de 65.000€ par machine. « La Province de Liège est une province agricole et nous voulons aider notre agriculture. Ces prélèvements permettront d’optimiser les cultures », explique André Denis (MR), député provincial en charge des questions agricoles. Il faut dire que la Province de Liège, comme ses homologues wallonnes, jouit désormais d’une certaine renommée dans le domaine de l’analyse de sol agricole, avec une expertise reconnue et une situation de quasi-monopole.
    Plus précis qu’à la main
    Autrefois, les analyses étaient effectuées avec de simples sondes manuelles et de l’huile de coude… Il fallait donc enfoncer énergiquement une sorte de tige de métal dans le sol pour récupérer la terre : un système assez imprécis, et extrêmement fatigant.

    Ces nouvelles machines effectuent désormais en quelques secondes des prélèvements de plusieurs types à 15, 25, 30, 60 ou 90 cm de profondeur. Les échantillons sont désormais plus précis et plus pertinents, notamment grâce au système GPS.
    Aider les agriculteurs
    Les « carottages » sont directement envoyés au centre d’analyse de Tinlot. Sur place, on y analyse entre autres le taux d’humus et la quantité de phosphore, de calcium, de magnésium et de potassium. « En fonction des résultats, on conseille les agriculteurs sur les engrais les plus appropriés et leur quantité », explique Cécile Colin, une des responsables de la station de Tinlot.
    Et les conditions ?
    Il suffit de contacter les services provinciaux pour que le quad vienne faire des prélèvements pour un prix relativement modeste (entre 15 et 30€ par prélèvement).
    L'article complet dans votre journal La Meuse de ce mercredi 12 août 2020