Google Analytics Alternative

  • Bassenge - Festivités. Il y aura une vie festive à Bassenge cet été

    audun brouns 1.jpgLes organisateurs de festivités devront cependant respecter des mesures de sécurité très strictes
    Bonne nouvelle pour les Bassengeois ! Des organisations festives vont pouvoir avoir lieu cet été. Le collège communal, les comités folkloriques et la zone de police viennent en effet de signer un protocole d’accord qui reprend toutes les conditions d’organisations, évidemment très strictes en raison de l’épidémie.
    Il n’y avait plus eu de manifestation sur Bassenge depuis la fin février et les différents cortèges et activités liées au carnaval. Après, quatre mois et demi de pause forcée par le Covid, l’été bassengeois s’annonce plus doux et festif ! Le collège communal vient en effet de décider d’autoriser à nouveau l’organisation de manifestations sur la commune.
    Une autorisation qui porte jusqu’au 31 août prochain et qui pourra être prolongée. « Les différents comités étaient demandeurs de pouvoir organiser des fêtes et différentes activités cet été, explique Audun Brouns, échevin en charge du monde associatif et folklorique. Nous y étions favorables mais pas à n’importe quelles conditions. Il est évident qu’au vu de la situation sanitaire, tout ne peut pas se faire. On a donc rencontré les différents comités par deux fois, le 15 juin et ce 9 juillet, pour discuter ensemble des conditions de reprises. Tout s’est également fait en concertation et accord avec la zone de police de la Basse-Meuse. Ensemble, on a donc élaboré un protocole qui respecte les recommandations du conseil national de sécurité. Il est clair que les fêtes traditionnelles que l’on connaissait jusqu’ici ne pourront pas avoir lieu. Tout va devoir prendre une forme différente. Il ne sera ainsi pas autorisé d’organiser des soirées dansantes avec DJ.
    Par contre, des soupers, des blind tests, des fêtes foraines ou des apéros festifs pourront avoir lieu. Toutes les manifestations, sauf les plus modestes, devront faire l’objet d’une demande d’autorisation. Pour les fêtes de villages et événements sportifs, il faudra également rentrer un certificat Covid Event Risk Model, à remplir en ligne. »


    L'article complet dans votre journal La Meuse de ce samedi 11 juillet 2020

  • Santé. Les 8 règles d’or pour ne prendre aucun risque en portant son masque

    logo bassenge sudinfo.pngL’objectif du port du masque, c’est en priorité protéger les autres. Et certainement pas de présenter un risque pour celui qui le porte. Si votre masque n’est pas utilisé correctement, qu’il est en contact avec des objets éventuellement contaminés, il y a pourtant un risque. C’est pourquoi il est important, face à son obligation décidée par les autorités, de rappeler les règles d’or pour un port du masque optimal. Nous les avons résumées en huit points.
    1. Se laver les mains
    Avant et après chaque manipulation du masque, lavez-vous les mains ! Avant de le mettre, cela permettra d’éviter de le contaminer. Et après ? « Si vous êtes porteur, vous avez touché votre visage en mettant le masque et vous pourriez avoir des microbes sur les mains », explique Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus. « Vous laver les mains permet d’éviter de les transmettre. »
    2. Couvrir nez, bouche et menton
    « Je ne sais pas pourquoi on appelle cela un masque buccal », lance le porte-parole. « C’est en réalité un masque facial. » Il doit donc se poser sur l’arête du nez et englober le menton. Quand le masque le prévoit, n’oubliez pas de pincer la partie qui se trouve sur le nez pour que le masque colle au maximum à votre visage.
    3. Le glisser dans une pochette
    Entre les différents moments où vous portez le masque, ne le glissez pas dans votre poche ou dans votre sac comme un vulgaire mouchoir. L’idéal est de le mettre dans une pochette ou dans une enveloppe. « De cette manière, il n’entrera pas en contact avec des objets éventuellement contaminés comme des clés ou un GSM », rappelle Yves Van Laethem.
    4. Retenir quel est l’endroit et quel est l’envers
    Entre deux usages, « faites attention au sens dans lequel vous l’avez porté », préconise Christelle Meurisse, infectiologue et hygiéniste au CHU de Liège.
    5. Ne pas l’enlever et le remettre inutilement
    Le masque étant désormais obligatoire dans tous les magasins, Yves Van Laethem et Christelle Meurisse conseillent tous deux de ne pas l’enlever entre chaque magasin. « C’est mieux si on le met une fois pour toutes », indique le porte-parole. « Si on fait trois magasins, on le garde jusqu’à ce qu’on ait fait les trois. » Idem si vous vous baladez dans une rue commerçante. Tous deux recommandent donc de continuer à le porter entre les différents magasins.
    6. Le prendre par les élastiques ou les rubans d’attache
    Christelle Meurisse recommande d’éviter au maximum de manipuler la partie que l’on place sur sa bouche et son nez. Mieux vaut manipuler le masque par ses attaches pour éviter tout risque de contamination.
    7. Changer le masque après 8h ou s’il est humide
    Sur le site info-coronavirus.be, les autorités recommandent de laver son masque en tissu après chaque utilisation. « Tout dépend de combien de temps vous l’avez porté », précise toutefois l’hygiéniste. « Si vous ne le portez que 5 minutes pour aller à la boulangerie, vous pouvez l’utiliser plusieurs jours de suite à condition de bien le manipuler. »
    8. Laver son masque en tissu à 60ºC
    Les autorités précisent que « le masque doit être lavé avec du produit de lessive dans la machine à laver à 60ºC ». Il est aussi possible de le faire bouillir dans une casserole réservée à cet usage. Par contre, « si le masque est lavé à basse température, par exemple à la main, il doit ensuite être repassé à haute température ». Pour Christelle Meurisse, le lavage à 60ºC est toutefois la meilleure option.
    Rappelons e n’est par contre pas le cas des masques reçus de la Défense qui ne peuvent être lavés qu’à maximum 30ºC.

    (Source La Meuse)