Google Analytics Alternative

Il entre en vigueur dimanche. L’arrondi, un nouvel exemple de surréalisme à la belge !

Cette mesure sera un vrai casse-tête à la fois pour le client et le commerçant 

Dimanche, la Belgique saute le pas et mettra en pratique l’arrondi. Le but de cette mesure : éliminer les petites pièces de 1 et 2 cents qui coûtent cher à fabriquer. Et comme, en Belgique, on aime le surréalisme, sachez que vos prochains règlements s’avéreront parfois être de vrais casse-tête ! 

L’arrondi ne concerne normalement que les paiements en espèces. Jusqu’ici tout va bien. Vous devez 9,99 € à votre boucher. Sortez le billet de 10 € et l’affaire est faite. Votre boucher encaissera sans vous rendre le cent. Mais voilà, vous avez appris que ce gentil commerçant est à la page et permet à ses clients de régler les achats par carte bancaire. Une aubaine, vu que vous n’avez pas d’espèces sur vous. Eh bien, c’est ici que cela se complique. Parce que votre boucher a le choix et donc le droit : soit il décide de pratiquer l’arrondi pour tous les moyens de paiement qu’il met à disposition de sa clientèle, soit il le limite aux espèces. Dans le premier cas, il est alors tenu de le signaler via une affichette bien mise en valeur. Donc payer par carte ne vous garantira pas nécessairement que le montant total ne sera pas arrondi alors que la mesure, au départ, ne concerne que les espèces.

Vous suivez toujours ? Alors, passons à un exercice plus compliqué et mettons dans le jeu de quilles les chèques repas. Selon la nouvelle mesure, ces derniers ne sont pas concernés par l’arrondi. Vous décidez de payer avec votre carte Sodexo par exemple : le commerçant ne peut pas pratiquer l’arrondi même s’il a affiché qu’il le fait pour tous les modes de paiement. Les chèques repas, éco-chèques et bons de valeur n’entrent pas dans la mesure. Là où le surréalisme à la belge refait surface, c’est quand vous réglez une partie de vos achats avec des chèques repas et l’autre partie avec des espèces. Dans ce cas, une fois le premier montant réglé, sans arrondi, le deuxième (avec des billets par exemple) devra l’être en calculant l’arrondi sur la somme restant due… On n’est vraiment pas sorti de l’auberge !

Ne manquez pas de lire l’article complet dans votre journal La Meuse de ce vendredi :

https://journal.sudinfo.be/journal.php?_ga=2.79011670.359293153.1574938827-1444590501.1450255007#Sudpresse/web,2019-11-29,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-11-29,BASSE-MEUSE,1|14

Commentaires

  • Je ne vois pas le problème ! Le Belge moyen a quand même encore un cerveau, j espère.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel