Google Analytics Alternative

  • La neige pourrait faire son apparition cette semaine en Belgique!

    Après un premier week-end de novembre assez nuageux, le reste du mois sera assez instable au niveau des précipitations, mais globalement moins pluvieux que le mois d’octobre.

    Ce mois de novembre a débuté par des températures un peu plus élevées que la normale, avec des pointes de 14 degrés ce samedi.

    Et le reste du mois se profile également assez variable. Selon Météo Belgique, les températures seront légèrement plus élevées que la normale et il fera un peu moins pluvieux. Mais d’ici le 10 du mois, il va falloir supporter la pluie, le ciel gris et l’absence de belle lumière automnale…

    Les premières neiges pourraient tomber cette semaine  !

    Voici les prévisions pour les prochaines semaines.

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    https://www.sudinfo.be/id149765/article/2019-11-03/la-neige-pourrait-faire-son-apparition-cette-semaine-en-belgique?fbclid=IwAR0KT4w0fFhxZaVPalr7dbbtz9iHK3v7yVb_QZgKdMQ3VgD7fwoQpriRVN4

  • De 5,7 à 6,8 % des bébés. Le double nom en légère hausse

    bébé nom.jpgEntre le 1er janvier 2019 et le 1er août 2019, 66.904 enfants belges sont nés et, parmi ceux-ci, 4.559 ont reçu le double nom, celui du père et de la mère. Ce qui représente 6,8 % des bébés nés durant cette période.

    On ne peut pas écrire que c’est la ruée sur cette formule, autorisée en Belgique depuis juin 2014, mais au fil des ans, la proportion des parents qui choisissent de donner le double patronyme à leur enfant est en augmentation. En 2016, cette proportion était de 5,7 % (6.138 enfants sur 107.602 naissances), puis elle est montée à 6,3 % en 2017 (6.616 enfants sur 104.200 enfants) et à 6,4 % en 2018 (6.539 enfants sur 101.740 naissances). Ces chiffres ont été donnés par le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) suite à une question parlementaire. Il n’a en revanche pas pu préciser dans combien de cas ce double patronyme résultait d’une divergence de vue entre parents. Depuis 2017 en effet, si les parents ne parviennent pas à se mettre d’accord, on colle les deux noms selon l’ordre alphabétique.

    Le double patronyme était aussi possible pour les enfants nés avant le 1 er juin 2014. À ce niveau-là, 4.872 enfants belges ont changé de nom par le biais de cette déclaration de changement de nom.

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php?_ga=2.25403833.528188037.1572603099-1444590501.1450255007#Sudpresse/web,2019-11-04,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-11-04,BASSE-MEUSE,1|14