Google Analytics Alternative

Bassenge – Vandalisme. Des tags nazis sur des abribus à Bassenge

La semaine dernière, deux abris de bus de Bassenge ont arboré plusieurs croix gammées et le « double éclair » distinctif de la Waffen SS. Des sigles qui renvoient aux heures les plus sombres de notre Histoire. Alors qu’on célèbre, cette année, les 75 ans de la Libération, certains n’ont rien trouvé de mieux à faire que de taguer ces inscriptions particulièrement nauséabondes sur du mobilier urbain. Les abris se trouvent rue de la Résistance, face au dépôt TEC, un endroit de passage où le sinistre ouvrage n’a pas manqué d’attirer l’attention.

Les faits sont remontés aux oreilles de la bourgmestre, Valérie Hiance, qui a pris le problème à bras-le-corps. « Je ne sais pas si ces personnes ont conscience de la signification de ce qu’elles ont dessiné, mais c’est inacceptable », commente-t-elle. « Nous sommes, à Bassenge, dans un travail de passeur de mémoire. Je ne peux tolérer ce genre de choses. »

Les tags ont évidemment été nettoyés par le service des travaux . « On va repeindre, mais on va surtout déposer plainte contre X », promet la bourgmestre. « Pour détérioration, évidemment, mais aussi pour ces sigles inadmissibles. Ce n’est pas la première fois que les abris de bus sont tagués mais ici, il y a une autre dimension. »

En vertu du Code pénal, l’auteur, s’il est identifié, s’expose à une amende de 750 euros et à une peine de travaux d’intérêt général.

L’article dans votre journal La Meuse :

https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-08-16,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-08-16,BASSE-MEUSE,1|4

Commentaires

  • Petit(e)s imbéciles ou plus grave, vu ce qui se passe en Flandre on peut se poser la question ?
    S'ils(elles) sont identifié(e)s, un voyage obligatoire à Auschwitz ne devrait-il pas être imposé ?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel