Google Analytics Alternative

A proximité – Juprelle - Santé. Soigner l’asthme en respirant l’air de la ruche

air ruche santé.jpgUn concept inédit à Juprelle

C’est l’expérience, probablement unique en Wallonie voire en Belgique, que propose Frédéric Yans, apiculteur à Juprelle : respirer l’air de la ruche pour soigner différentes pathologies dont l’asthme et les problèmes respiratoires. 

Cela fait maintenant sept ans que Frédéric Yans, de Juprelle, est apiculteur. « J’ai toujours été intéressé par la nature. J’ai suivi une formation de guide nature et j’ai étudié l’entomologie (NDLR : l’étude des insectes) », explique-t-il.

Si au départ, il a commencé avec trois ruches dans le fond du jardin « juste pour avoir sa petite récolte », il a très vite pris goût à l’apiculture et a développé son exploitation. Il a, aujourd’hui, une petite trentaine de colonies, une colonie comprenant environ 50.000 abeilles.

Au fil de ses formations (Frédéric est également réflexologue et conseiller en aromathérapie), il a entendu parler de « l’api air », une technique qui touche à la sphère respiratoire et qui aide à soigner les allergies et l’asthme.

Originaire des pays de l’Est, cette technique est basée sur l’air de la ruche qui est isolé et aspiré par un ventilateur. Cet air est gorgé d’effluves de la ruche et est ensuite respiré, grâce à un masque, par le patient qui est allongé (ou assis). L’air de la ruche capte en effet toute une série de substances actives dans la ruche comme la gelée royale, la propolis ou encore le venin et le miel. La propolis, par exemple, est cette matière créée par les abeilles et reconnue pour ses propriétés antiseptiques et anti-infectieuses. Le venin, lui, est utilisé en médecine chinoise, par micro-piqûre, pour dénouer les nœuds énergétiques du corps. Il aurait également des propriétés anti-cancer ainsi que pour soigner la sclérose en plaques, les rhumatismes et les escarres nécrosées.

L’article complet en suivant ce lien :

https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-05-08,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-05-08,BASSE-MEUSE,1|10

Les commentaires sont fermés.