Google Analytics Alternative

  • Wonck – Rénovation Chapelle Sainte Anne. Le sablage met à jour de beaux détails architecturaux. Le temps les avait estompés

    financement chapelle Ali.jpgA la Chapelle Sainte Anne de Wonck, comme nous le faisait remarquer Ali, les travaux se succèdent dans un timing inespéré. Après les terrassements, le dallage extérieur, le pavement intérieur, la charpente et la toiture, c’était au tour de l’entreprise Pirard de Roclenge d’intervenir ce mercredi pour le sablage des murs. Arrivé de bonne heure sur le chantier, il n’aura fallu qu’un avant-midi à l’entrepreneur, au demeurant bien sympathique qui  a proposé son concours bénévolement, de venir au bout de la tâche.

    sablage chapelle sainte anne.2 jpg.jpgLe travail de sablage a permis de constater que les briques, plus que centenaires, avaient remarquablement résisté aux effets du temps. Outre cette belle surprise, une autre fut celle de découvrir que cette opération faisait ressortir deux arcs situés en façade et disposés sur deux plans, ce qui ajoute encore au caractère typique de la petite bâtisse au toit à quatre pans.

    A l’heure où ces lignes sont écrites, Jeannot sera occupé à rejointoyer l’ensemble et le ton choisi a été le beige pour rappeler le ton de la chaux, histoire de respecter les matières d’origine.

    Ali s’attellera à la finition du pavement intérieur destiné à être ensuite lustré. La porte est en cours de fabrication chez un menuisier local et la grille qui la surmonte, confiée elle aussi à un spécialiste, est sujette à un traitement adéquat.

    Suite à l’appel aux dons, que cet article permet de rappeler, une somme sablage chapelle sainte anne.3 jpg.jpgd’un peu plus de 1.000 euros a déjà été récoltée. Qu’il s’agisse d’apporter une aide au chantier ou de faire un don, l’élan de solidarité pour la restauration de la chapelle Sainte Anne de Wonck est remarquable et n’est certes pas près de se tarir.

    C’est un Ali particulièrement heureux (photo) que nous avons rencontré ce mercredi à Wonck. Un moment qui réchauffe le cœur.

    Photo Roger Wauters

    sablage chapelle sainte anne.jpg

  • Guy Gilbert : « Faut-il que les SDF s’enflamment pour qu’on leur vienne en aide ? »

    A Bassenge, cette réflexion est apparue plusieurs fois dans le groupe « Le Geer de la Vallée du Geer » sur Facebook. Force est de constater que le père Gilbert est du même avis…

    Le Père Guy Gilbert touché par l’incendie mais plus préoccupé par la pauvreté

    Le Père Gilbert venait de se lever quand nous l’avons contacté hier. Il se rasait. « Je suis coquet ». C’est vrai que l’homme d’Eglise allait vivre un grand moment quelques heures plus tard : il devait être intronisé chanoine de Notre-Dame de Paris. Une « promotion que je n’ai pas pu refuser ».

    L’article complet avec l'interview du père Gilbert est à lire dans votre journal La Meuse de ce jeudi

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-04-18,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-04-18,BASSE-MEUSE,1|18