Google Analytics Alternative

  • Glons. Un vénérable saule pleureur abattu un 9 avril en pleine floraison

    saule pleureur rue lulay glons.5jpg.jpgCe mardi matin 9 avril 2019, un vénérable saule pleureur situé dans un espace boisé de la rue Lulay a succombé aux assauts des tronçonneuses du Service des travaux de Bassenge.

    Il présentait un tronc d’un diamètre de 50 cm et affichait une bonne santé. Photos à l’appui.

    Un ouvrier nous interdit de prendre des photos

    saule pleureur rue lulay glons.2jpg.jpgEn effet, notre reportage fut émaillé d’un fait étonnant. Parmi l’équipe, un ouvrier s’est opposé à ce que nous photographiions la scène de l’arbre jonchant le sol. Pris à partie, des invectives ont été proférées à notre adresse mettant un terme à toute possibilité pour nous d’obtenir des renseignements sur la raison de cet abattage radical préféré à des travaux d’élagage.

    Une attitude qui pose plusieurs questions que nous n’aborderons pas ici. Ce n’est pas le propos.

    saule abattu rue lulay.pngCeci étant, depuis 2013 (photo googlestreetview), c’est le second saule qui, à ce même endroit, est abattu (voir photo en haut à gauche).

    Faisant partie du cadre de vie des habitants, du Patrimoine naturel et environnemental de la Vallée du Geer,  ils conféraient un charme indéniable au lieu. Leur abattage suscite plusieurs interrogations d’autant que la période choisie (floraison et sève montante) fait l’objet d’une loi l’interdisant. A lire ci-dessous :

    saule pleureur rue lulay glons.4jpg.jpgL’interdiction du Ministre Collin

    https://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2018/06/12/pour-les-agriculteurs-la-taille-des-haies-et-arbres-est-deso-257181.html

    Note :

    Cet article est certainement plus proche du billet d’humeur que du récit objectif d’un fait.

    Rappelons que les principes d’un blog reposent sur la possibilité offerte à quiconque, y compris les autorités communales, d’y laisser un commentaire pour apporter des réponses et des explications aux interrogations soulevées par un blogueur.

    Roger Wauters

    saule pleureur rue lulay glons.5jpg.jpg

    abattage saule pleureur glons,saule pleureur abattu glons

  • Bassenge – Judiciaire. Il ramène une fille qui le frappe à coups de marteau

    Lundi, un homme domicilié à Bassenge se promenait dans le quartier Cathédrale nord à Liège ou des jeunes femmes et des moins jeunes d’ailleurs se prostituent régulièrement. Là, il a chargé, dans sa voiture, Virginie, une Verviétoise de 36 ans, qui semblait un peu plus perdue que les autres. Il voulait la ramener chez lui, à Bassenge.

    Selon ses dires, il ne voulait pas de relation tarifée comme les autres « clients » mais simplement la sortir de la spirale négative dans laquelle elle avait été entraînée.

    15 jours d’incapacité

    Le bon Samaritain a donc ramené la brebis égarée chez lui mais c’était sans compter sur un revirement de situation. En effet, le Bassengeois a été attaqué et a reçu des coups de marteau dont plusieurs au visage et sur le crâne. Des blessures graves qui ont entraîné une incapacité de travail de quinze jours mais les jours du Bassengeois n’étaient cependant pas considérés comme en danger.

    « Une des hypothèses serait que la jeune femme voulait de l’argent », expliquait-on, mardi, lors du point presse au parquet de Liège. « Il aurait dit « non » et elle l’aurait frappé avec un marteau. Les circonstances de l’agression ne sont cependant pas très claires car Virginie porte également des traces de coups. Sa version diffère puisqu’elle explique que c’est elle qui a initialement été agressée et qu’elle s’est défendue comme elle a pu. »

    L’article complet :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-04-10,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-04-10,BASSE-MEUSE,1|4