Google Analytics Alternative

  • L’accident du chasse-neige à Eupen : la vidéo qui fait le buzz… !

    chasse neige eupen.pngUne vidéo qui a fait largement le tour des réseaux sociaux en cette journée enneigée…

    Ce mercredi matin, des habitants d’Eupen ont filmé un accident assez spectaculaire : un chasse-neige, incapable de s’arrêter, a percuté des véhicules qui, eux aussi, venaient d’entrer en collision.

  • A proximité – Saint Nicolas - Humour. Technique de déneigement... particulière (+ Vidéo)

    déneigement.pngCe mercredi, la neige est venue copieusement tapisser le paysage de la région liégeoise. En de nombreux endroits, les épandeuses s’affairent à rendre les routes praticables. À Saint-Nicolas, visiblement, on a même adopté une technique un peu… particulière.

    Les employés communaux sont sur le pied de guerre afin de déneiger la chaussée de la meilleure manière qui soit. Mais, visiblement, dans la commune, on a trouvé une nouvelle technique pour saler les routes… Une technique quelque peu archaïque : à la main dans un pick-up.

    Pour visionner la vidéo :

    https://www.lameuse.be/339870/article/2019-01-30/technique-de-deneigement-particuliere-saint-nicolas-video

  • Juprelle – Bassenge – Projet d’EDF Luminus. Une cagnotte contre les éoliennes

    éoliennes illustration.pngLes riverains veulent introduire un nouveau recours au Conseil d’État

    Alors que le ministre de l’Environnement, Carlo Di Antonio, a accordé un nouveau permis au projet d’installation de cinq éoliennes entre Paifve et Glons, les riverains opposés ne comptent pas baisser les bras. Une cagnotte collective est lancée afin de financer un nouveau recours au Conseil d’État. 

    Les riverains de Paifve-Glons n’ont pas dit leur dernier mot ! Ils sont près de 200 à s’opposer fermement au projet de construction et d’implantation de cinq éoliennes par EDF Luminus à proximité de l’établissement de défense sociale.

    Mi-novembre, ils apprenaient que le ministre de l’Environnement et de la Transition écologique, Carlo Di Antonio (cdH), accordait un permis (de 30 ans !) audit projet. Un permis octroyé alors même qu’ils venaient de gagner une bataille : celle d’un recours au Conseil d’État.

    L’article complet dans votre journal La Meuse de ce mercredi 30 janvier 2019 ou en suivant le lien ci-dessous :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-01-30,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-01-30,BASSE-MEUSE,1|10

  • Tout le pays placé en alerte jaune

    météo averses neige.jpgAttention sur les routes ce soir, cette nuit, et demain : d’importantes chutes de neige sont attendues !

    Une zone de neige atteindra l’extrême ouest du pays mardi soir. L’Institut Royal Météorologique (IRM) lance dès lors un avertissement jaune sur l’ensemble du territoire belge. Celui-ci entrera en vigueur à 22h00 pour se terminer mercredi à 20h00.

    L’article complet à lir’ en suivant ce lien :

    https://www.lameuse.be/339295/article/2019-01-29/tout-le-pays-place-en-alerte-jaune?from_direct=true

  • A proximité. Le Mergelland (Pays de la craie) en passe d’entrer au patrimoine mondial de l’Unesco ?

    C’est, en effet, ce que rapportent nos confrères du Belang Van Limburg dans un article publié hier. Les communes néerlandaises du « Heuvelland » et la commune de Riemst qui représente celles qui composent le Mergelland se sont réunies et concertées pour monter un dossier de reconnaissance de la région au Patrimoine mondial de l’Humanité. De Mergelland (en  français pays de la craie) dont la Montagne Saint Pierre fait partie (Sud Limbourg), présente plusieurs intérêts indéniables dont le principal est certainement l’existence de grottes de tuffeau liées directement à l’Histoire de la région dont elles portent les stigmates. Des témoignages du passé qu’il faut absolument préserver et protéger. Le Ministre-Président de la Région flamande, Geert Bourgeois a marqué son accord et a déclaré à nos confrères tenir à apporter son soutien à cette demande de reconnaissance.

    https://nl.wikipedia.org/wiki/Mergelland (photo bandeau Wikipedia)

  • A proximité. Une première en Belgique: de l’électricité gratuite pour les habitants et les entreprises de Crisnée grâce à une éolienne!

    Philippe Goffin, le bourgmestre de Crisnée et son collège ont annoncé ce lundi matin que la commune allait acheter sa propre éolienne.

    L’installation produira chaque année davantage que la consommation annuelle de la totalité des habitants et entreprises de Crisnée. Une fois l’éolienne installée, l’électricité sera alors gratuite pour tous les habitants de la commune ainsi que pour les entreprises installées à Crisnée. Une première en Belgique !

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://www.sudinfo.be/id98617/article/2019-01-28/une-premiere-en-belgique-de-lelectricite-gratuite-pour-les-habitants-et-les

    Les explications en vidéo :

  • Wonck. Avis aux habitants de la rue de la rose et des champs de courses : terrassement d'un puits

    logo bassenge sudinfo page facebook.pngTerrassement d’un puits : toutes les informations en suivant le lien ci-dessous:

    terrassement puits avis aux habitants de wonck.pdf

    (Source Bassenge.be 28 janvier 2019)

  • Nuages, averses, coups de tonnerre, neige et vent: l’IRM place plusieurs régions du pays en alerte ce dimanche

    météo averses neige.jpgAttention, les conditions de circulation seront très dangereuses dans certaines régions du pays.

    Le ciel sera partiellement à très nuageux et le temps sera variable dimanche, annonce l’Institut royal météorologique (IRM) dans son bulletin matinal. Les maxima se situeront entre 2 ou 3 degrés sur les hauteurs de l’Ardenne et 7 degrés à la côte; les températures diminueront graduellement l’après-midi. Les averses pourront être accompagnées de rafales allant jusque 65 km/h.

    Une zone d’averses active traversera la Belgique à partir de l’ouest dès le début de matinée. Un coup de tonnerre ne sera pas exclu sur la partie ouest de notre territoire et du grésil sera possible localement. L’après-midi, les averses prendront progressivement un caractère hivernal au sud du sillon Sambre et Meuse, alors que le temps deviendra temporairement plus sec sur l’ouest avec même la possibilité d’une éclaircie locale.

    « Dans la province de Liège, nous prévoyons 5 à 15 cm de neige fraîche, et possiblement plus en Hautes-Fagnes. » indique l’IRM.

    Les prévisions complètes sur

    https://www.sudinfo.be/id98442/article/2019-01-27/nuages-averses-coups-de-tonnerre-neige-et-vent-lirm-place-plusieurs-regions-du

  • A proximité. Houtain : une exposition de photographies et de peintures à ne pas manquer ! Dernier jour !

    expo gérard timpen.jpgGerard Timpen photographe de la Basse Meuse (Bassenge), Tess Van Gorkum photographe Urbex des Pays Bas , et Sonia Tsitakidis peintre de la Basse Meuse (Bassenge) exposent leurs œuvres à la salle « Les vrais amis à Houtain ». Les visiteurs ont déjà été nombreux à se presser durant les deux premiers jours d’exposition. Ne manquez donc pas de lui rendre visite en ce dernier jour ! L’exposition est ouverte ce dimanche 27 janvier 2019 de 14:00 –à 18:00 heures.

    Salle : Les Vrais Amis à Houtain Saint Siméon

  • Bassenge sous la neige : une magnifique vidéo signée Clemshot's

    météo neige 3.jpgJamais vue sous cet angle, "Bassenge sous la neige" est une vidéo signée ClemShot's (Clément Boulle, que nous remercions)

  • A proximité. Visé: un appel à témoins pour retrouver Patrick Rinder

    Depuis le 16 juin 2018, Patrick Rinder, un homme âgé de 33 ans et originaire de Visé, ne s’est plus manifesté.

    Monsieur Rinder mesure 1m80 et est de corpulence athlétique. Il a les yeux bruns, les cheveux bruns mi-longs gominés vers l’arrière et porte une barbe.

    Il est demandé à Patrick de se manifester afin de rassurer ses proches.

    En novembre dernier, son frère Raphaël avait contacté notre rédaction (La Meuse). Il était déjà très inquiet.

    «  Depuis, il habite avec mon papa, à Visé. Et là, cela fait six mois que plus personne n’a de ses nouvelles. Habituellement, il est très actif sur Facebook où il poste des photos de lui quasi tous les jours. Mais là, plus rien. Il ne répond plus au téléphone, il n’y a plus de mouvement sur sa carte bancaire. Qu’est-ce qu’il mange ? Comment se lave-t-il ? Comment fait-il sans argent ? Toutes ces questions restent sans réponse. Ma mère se ronge le sang, elle pleure tous les jours. Elle craint qu’il lui soit arrivé quelque chose, ou qu’il ait fait quelque chose de grave », racontait-il.

    Il y a quelques années, Patrick Rinder (33 ans) a été diagnostiqué comme étant schizophrène. «  Quand mon frère prend son traitement, ça va », expliquait encore Raphaël dans nos colonnes. «  Mais quand il ne le prend plus, il dérape.

    Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.

    Vous pouvez également réagir via email : avisderecherche@police.belgium.eu

  • L’IRM lance une double alerte jaune sur tout le pays ce vendredi

    météo froid glacial.jpgIl faut redoubler de vigilance si vous prenez la route ce vendredi puisque l’Institut royal de météorologie a décidé de lancer un double avertissement jaune sur la Belgique.

    L’hiver est définitivement là. Cette semaine aura été le début des conditions météos difficiles et, avec elles, des embarras sur les routes. Une situation qui n’est pas prête de changer ce vendredi puisque l’IRM a une nouvelle fois décidé de placer l’ensemble du pays en avertissement jaune.

    Une double alerte puisque l’Institut royal de météorologie prévoit des conditions glissantes et du brouillard. Pour ce dernier, l’avertissement ne sera valable que pour la matinée de vendredi. En effet, ce matin, des bancs de brouillard pourront réduire la visibilité sous les 500 m ou localement sous les 200 m. Il faudra donc être vigilant jusque 10h.

    Pour les conditions glissantes, la prudence est de mise jusque demain samedi 1h du matin. Quelques faibles chutes de neige isolées sont possibles mais ce qui conduit principalement à l'émission d'un avertissement pour conditions glissantes est le risque de formation de brouillard givrant ou de plaques de glace.

    Toutes les prévisions en suivant ce lien :

    https://www.lameuse.be/337496/article/2019-01-25/lirm-lance-une-double-alerte-jaune-sur-tout-le-pays-ce-vendredi?from_direct=true

  • Le Magasin SPAR de Glons fermé durant 15 jours pour cause de rénovation !

    spar glons rénovation fermé.jpgCommuniqué. Pour encore mieux servir sa nombreuse clientèle, le magasin SPAR de Glons va faire l’objet de différents travaux de rénovation. Il sera fermé à partir de ce lundi 28 janvier jusqu’au mercredi 13 février inclus. Réouverture le jeudi 14 février 2019 !

    Qu’on se le dise !!!!

  • Appel aux bons souvenirs des bassengeois(e)s : leur grand-père, un prisonnier de guerre belge…

    famille allemande guerre.jpgC’est l’histoire d’une famille allemande qui recherche ses origines. De trois frères et sœurs qui veulent connaître leur grand-père paternel et d’éventuels cousins. D’une histoire d’amour incomprise et interdite en pleine première Guerre, entre une jeune fille de 16 ans et un prisonnier belge… qui nous conduit aujourd’hui jusqu’en Basse-Meuse (à Bassenge)

    En 1917, en pleine Première Guerre, un prisonnier belge est contraint de travailler dans une ferme allemande, en Basse-Saxe, dans la région d’Oldenbourg. L’homme, qui devait alors avoisiner la vingtaine d’années, y vit alors une histoire d’amour avec l’une des filles des propriétaires, Johanna. Âgée d’à peine 16 ans, l’adolescente tombe enceinte du prisonnier belge. Une grossesse -on l’imagine- alors totalement refusée par la famille, qui oblige Johanna à déposer cet enfant, dès sa naissance, dans un orphelinat d’Osnabrück, à une centaine de kilomètres de la ferme.

    Deux ans plus tard, le garçonnet appelé Joseph Feldkamp (du nom de sa mère) revient toutefois dans la famille et réintègre la ferme familiale.

    Mais un terrible secret est alors mis en place : aux yeux de tout étranger, il est affiché comme un nouveau petit-fils, enfant de la fille aînée de la fratrie, et sa propre mère lui est donc présentée comme l’une de… ses tantes !

    « On ne sait pas exactement comment Joseph, devenu plus grand, a fini par apprendre la vérité. Il a apparemment découvert des documents de baptême, sur lesquels était inscrit le nom de sa véritable mère », explique aujourd’hui Cornelia Feldkamp, belle-petite-fille de Joseph qui s’exprime en français depuis l’Allemagne au nom de sa famille. « Dès qu’il voulait aborder le sujet et obtenir des explications, on lui interdisait d’en parler… Il a donc juste raconté ce qu’il sait de son histoire à ses trois enfants. Il a juste appris un jour que le prisonnier belge, son père donc, était revenu à la ferme et avait demandé la main de sa mère. Mais la famille l’a chassé… Johanna est morte sans jamais avoir raconté la véritable histoire à son fils. »

    En janvier 2018, alors qu’ils auraient fêté les 100 ans de leur papa Joseph (décédé en 1997) et qu’était célébré le Centenaire de la Première Guerre, comme un signe du destin, une photo est retrouvée par un héritier de ladite ferme d’Oldenbourg dans le grenier de la bâtisse.

    « M. Henry Timmermans »

    On y aperçoit deux hommes, prisonniers de guerre, dont l’un (à droite) présente des traits physiques relativement similaires à feu Joseph Feldkamp. Joseph (fils), Heinrich et Gabriele, ses trois enfants, en sont quasiment convaincus : cet homme doit être leur grand-père biologique, renié puis chassé par leur famille maternelle allemande. « Derrière le cliché est inscrit le nom de ‘M. Henry Timmermans et Mme. Denise Edouard, de Bassenge’. On a fait des recherches et la seule trace que nous avons trouvée était dans un registre d’église de Bassenge : un M. Henry Timmermans né en 1892 et décédé en 1951. A part cela, on ne trouve rien », poursuit Cornelia.

    Appel à témoignages

    Leur idée aujourd’hui ? En appeler aux bons souvenirs des citoyens de Bassenge, voire au-delà. « On suppose que cet Henry a dû refaire sa vie, peut-être avoir d’autres enfants… On aimerait, en mémoire de Joseph, apprendre son histoire et, qui sait, peut-être faire la connaissance de membres de notre famille en Belgique », confie-t-elle, un léger espoir dans la voix.

    Des informations à donner sur cette photo ? N’hésitez pas à contacter Cornelia Feldkamp, via le +49871630661 ou via conny.feldkamp@web.de .

    (Source La Meuse)

  • Petite pensée…

    facteurs neige.jpg« Petite pensée pour ceux et celles qui par de temps, de pluie, neige, canicule ou froid sont au poste pour notre courrier. Et leur patron leur en demande toujours plus. » Merci !

    Roger Wauters