Google Analytics Alternative

Bassenge, Juprelle, Oupeye travaux. Ils rebouchent le chantier de l’oxyduc comme des cochons. Les ouvriers ont créé de véritables casse-voitures

En Basse-Meuse, depuis plusieurs mois, un nouvel oxyduc d’Air Liquide est en train d’être installé. Cette canalisation d’oxygène liquide fera 15,37 km de long et reliera Bassenge à Oupeye en passant par Juprelle. Son tracé se fait essentiellement à travers les champs et ce n’est que lorsque la conduite doit passer les routes que les problèmes commencent. 

D’abord parce que ces travaux entraînent inévitablement la fermeture, pas toujours annoncée, des voiries durant plusieurs jours. Ensuite, parce qu’une fois que la conduite est placée et la route rebouchée et rendue à la circulation, il vaut mieux faire preuve d’une grande prudence. Il y a quinze jours, après une semaine de fermeture pour ces travaux, la rue de Houtain sur Juprelle était rouverte à la circulation.

Et en passant par là la première fois, les habitués ont certainement été plus que surpris. Car à la place d’un tarmac parfaitement lisse, c’est sur un sacré dos-d’âne et quelques trous qu’ils sont passés.

La suite de l’article sur :

http://journal.lameuse.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-03-24,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-03-24,BASSE-MEUSE,1|10

Commentaires

  • La route en partons vers houtain vise la plaque en fer bouge elle n étais plus parfaitement sur le trou le w end très dangereux

Les commentaires sont fermés.