Google Analytics Alternative

Cyclisme Bassenge. Color Code, la victoire sinon rien. Detilloux et Tasset préfacent le GP Color Code

course cycliste juillet 2016.jpgQui d’autre qu’un Color Code pour présenter le Grand Prix éponyme ? Marvin Tasset s’est prêté au jeu de la reconnaissance de la première édition de l’épreuve pour Elites et Espoirs, disputée ce dimanche autour de Bassenge. 

L’escalade de la Rose, via les majestueuses grottes de Wonck, suivie de la montée des Coteaux. Le tracé sur les hauteurs de Bassenge et de la vallée du Geer est alléchant et invite à la mélancolie des balades estivales. Pourtant, le peloton du tout premier Grand Prix Color Code ne disposera pas d’un seul instant de répit pour flâner dans les deux ascensions du circuit de 17,6 km à boucler neuf fois. « Sélectif, mais pas assassin pour les coureurs », estime Christophe Detilloux, directeur sportif chez Color Code, mais surtout organisateur avec l’ASBL flambant neuve de « la casquette liégeoise ». Le parcours s’élancera de Rue de la Résistance avant d’escalader la Côte de la Rose pour arriver sur les plateaux limbourgeois pour sillonner les vastes champs de céréales via les chemins de remembrement dont certains faux-plats et relances harasseront inéluctablement les organismes, sans compter sur les éventuels caprices d’Éole. Enfin, le final avec le retour, descendant, vers le Geer agrémenté de la courte mais explosive ascension des Coteaux. Resteront alors deux petits km avant la plongée vers la ligne d’arrivée, large et plane propice aux hommes à la couenne épaisse et aux cuisses musculeuses. « Si les grimpeurs veulent se distinguer, ils devront immédiatement dynamiter la course. Car s’ils attendent les deux ou trois derniers tours, les sprinteurs pourront s’accrocher. Même si le final permettrait à trois ou quatre hommes de filer vers la victoire », juge Detilloux.

« UNE APPROCHE TACTIQUE »

« La course sera usante », prévoit Marvin Tasset, au terme d’une ultime prise de repères ce jeudi. « Nous étions déjà venus avec l’équipe en reconnaissance il y a un mois. Ce rendez-vous est importantissime puisque notre directeur sportif est responsable de l’organisation. Il est possible de faire la différence si tu parviens à basculer avec quelques secondes d’avance vers la descente. Reste à voir l’approche tactique, puisqu’avec Rémy Mertz et Julien Mortier nous disposons de deux hommes en forme. De mon côté, j’espère pouvoir me distinguer, car je sens ma meilleure condition s’approcher. Mais la priorité reste une victoire au sein de l’équipe », termine l’espoir 1re année hervien de Color Code-Arden Beef, qui vient de refermer ses études secondaires avec brio.

Infos pratiques. ITINÉRAIRE

Départ et arrivée aux établissements Pacific

Tilkin (Rue de la Résistance, Bassenge).

Départ (KM0) 13h

Rue de la Rose (KM 1,7) 13h03

Zichen (KM 4,7) 13h07

Val Meer (KM 8) 13h12

Millen Rukkelingenweg (KM 11) 13h14

Roclenge-sur-Geer (KM 14,2) 13h21

Rue du Canada (KM 15,7) 13h23

1er passage de la ligne - Rue de la Résistance

(KM 17,7) 13h26

2e passage (KM 35,4) 13h53

3e passage (KM 53,1) 14h19

4e passage (KM 70,8) 14h46

5e passage (KM 88,5) 15h12

6e passage (KM 106,2) 15h39

7e passage (KM 123,9) 16h05

8e passage (KM 141,6) 16h32

Arrivée (KM 159,3) 16h58

PRINCIPAUX ENGAGÉS (18 ÉQU. DE 8 COUREURS)

Color Code (Mortier, Mertz, Robeet, Taminiaux,

Tasset, Palm), Lotto-Soudal U23

(Castrique, Leysen, Vanreyten), EFC-Etixx

(Cools, De Poorter), Home Solutions (Cobbaert,

Maes), T.Palm-PCW (Carabin, Cornet,

Kroonen), Veranclassic (Dechesne,

Jules, Peyskens, Voss), Asfra, Maaslandster,

Genk, CC Chevigny (Collard, Hilgers,

Houlmont, Galle, Paquot), Blancs Gilets

(Donnay, Mombaerts), Rock Werchter, Tomacc,

Profel (Eyskens), Pesant (Bovy,

Pauls, Libioul, Deby), Prorace (Giaux), Baikonour

Natacha (Bebronne), 3M (Havik,

Kerf).

(Source La Meuse vendredi 8 juillet 2016)

Les commentaires sont fermés.