Google Analytics Alternative

Bassenge. Inondations : les solutions du PS

inondations boirs août 2014 2.jpgLe quartier des Bannes a une fois de plus été touché par des inondations. Un phénomène récurrent qui se produit pratiquement à chaque forte pluie.

Mais à quoi sont réellement dues ces inondations ? Depuis un an et demi, et parallèlement à ce qui est entrepris par les autorités communales, le groupe PS se penche sur la problématique. Il a ainsi fait réaliser une étude approfondie sur le sujet, chose qui n'avait jamais été faite. (Article ICI)

À CAUSE DES ÉGOUTS

Il en ressort que la principale raison de ces inondations est le refoulement des égouts : le Geer dépasse le niveau de la taque et par le principe des vases communicants, le cours d'eau se déverse dans les rues via les égouts. Et alors que le PS proposait d'installer des clapets anti-refoulement, une solution qui pourrait ne coûter que 1.000 euros, la majorité décidait d'aménager un bassin de rétention (Article ICI ).

Une solution qui, pour le PS, n'est pas la meilleure. Toujours d'après leurs études et leurs calculs, ce bassin ne permettrait de retarder les inondations de, au mieux, 5h43.

Le PS revient donc avec de nouvelles propositions complémentaires, à savoir la mise en place de clapets anti-retour ; la création de digue au niveau de la rue de l’Ile, pour supprimer le problème du débordement du Geer ; et la mise en place d’un système de pompage dans le quartier des Bannes. Trois mesures qui, assure le PS, devraient permettre au quartier de rester au sec. Reste à savoir ce qu'en pensera la majorité. (La Meuse 9 juin 2016)

Ci-dessous, le communiqué du groupe PS Bassenge qui a été distribué toutes-boîtes sur Roclenge - Boirs.

communiqué de presse PS Bassenge 20160607.CP du Groupe PS sur les inondations dans le quartier des Bannes (1) (1).pdf

Commentaires

  • Il faudrait qu'on m'explique où se trouve ce bassin de rétention. Parce que moi ce que je vois, c'est juste un triangle de prairie existante bordé de fossés.
    Ou bien les travaux ne sont toujours pas terminés, ou bien nous n'avons vraiment pas la même définition du mot "bassin".

  • il avait été décidé lors du Conseil Communal du 11 février 2015 http://www.bassenge.be/theme1/vie-politique/conseil-communal/documents/2015/compte-rendus/cc-compte-rendu-du-11_02_2015.pdf; ( points 7 et 8 ) que la commune allait aménager un grand bassin de rétention situé au coin des rues des Bannes et d’Once.

  • Cela est une très bonne idée que de parler des inondations dans la rue des Bannes car cela est régulièrement une triste réalité. La solution qui est préconisée par le conseiller communal PS me fait quelque peu sourire.
    Un clapet anti-retour pour 1000 euros. Cela relate de l’invraisemblable, ce n’est pas très crédible, car il s’agit d’un gros diamètre, et il faut véhiculer de l’eau boueuse, cela nécessite des entretiens selon la fréquence des inondations. Ceux-ci seront réalisés par des sociétés spécialisées en la matière. De surcroît, il faut prévoir une chambre de visite avec accès qui est suffisant grand pour effectuer le démontage et remontage du clapet anti-retour lors des révisions. Ce n’est pas avec 1000 ni avec 10000 euros que vous faire cela.
    Quand à un système de pompage pour refouler le débordement du Geer dans les Bannes lors de crues, on parlera alors de centaines de milliers d’euros qui auront été gaspillés. Non, la solution du PS ne me semble pas crédible.
    Je vis dans les Bannes depuis une trentaine d’années et spécialiste en Piping, dans le calcul, le Design et la réalisation pour vous écrire que cette solution est irréalisable
    Claude Porignon

  • Lorsque j'ai fait ma communion solennelle il y a 50 ans... il y avait deja inondation entre la rue des Bannes et la rue d'Once. ...

  • Pourtant un clapet anti retour à été placé rue du brouck à Boirs l'an dernier, le Jeer inondait une partie de la route chaque fois que son niveau dépassait celui de l'égout. Depuis je n'ai plus vu cette rue inondée.
    Si on demande à la commune si elle préfère nettoyer un clapet une fois par an, ou rincer la boue d'un quartier entier 3 fois par an, je crois que la réponse est toute faite.

  • En attendant eux au moins ils cherchent une solution......... Quant à la somme dépensée, ce genre de travaux pourrait être financé par la Région à la condition que la Commune évidemment y apporte un suivi. Si on fait la somme des ennuis et des dégâts chez les particuliers ça vaut quand même bien la peine de......se mouiller pour trouver enfin quelque chose de viable et durable pour le bien de tous.

  • Que l'ont essaie déjà de connaître le responsable du geer (commune ou région wallonne) et de lui demander de faire un bon curage du geer qui n'a sûrement pas été fait depuis au moins 50 ans, lors de mes promenades à Wonck, je constate beaucoup de branchements et d'arbres couchés dans le geer ou la derivation,..... dans le Limbourg et á Maastricht le curage à déjà été fait depuis longtemps, et en même temps que nos responsables communaux prennent le temps d'aller faire un tour du côté de la dérivation, cette dernière commence à être vraiment érodée et dépotée á certains endroits ( bientôt la dérivation aura doublée de volume)

Les commentaires sont fermés.