Google Analytics Alternative

Plus beaucoup d’espoir… « On ne reverra plus notre belle Aline » Son corps n’a pas encore été identifié

ALINE BASTIN 2.jpgSelon le propre aveu de la maman d’Aline Bastin, il n’y a plus d’espoir de retrouver la jeune Bassengeoise en vie. Elle se trouvait mardi dans le métro au moment de l’explosion... 

Depuis plusieurs jours, ses amis et ses proches s’étaient pourtant mobilisés pour tenter de retrouver sa trace dans un des hôpitaux qui a accueilli des blessés. Mais ce vendredi matin, l’heure était déjà au souvenir, même si le corps de la jeune femme n’a, à l’heure d’écrire ces lignes, pas encore été identifié. Sur Facebook, nombreux sont ses amis ou des connaissances venus déposer un petit mot sous son avis de recherche. « Un esprit joyeux et solaire, une fille douce et sensible », décrit l’un d‘eux.

« Elle ne reviendra plus. On a perdu espoir », a indiqué sa maman. « On est bien suivi par une assistante sociale de la police, qui nous sonne régulièrement. (…) Notre belle Aline ne reviendra plus (…) Son corps est désormais entre les mains de la DVI. »

Aline se trouvait dans le métro au moment où Khalid El Berkaoui s’est fait sauter à hauteur de la station Maelbeek. Une station de métro qui se trouve à un jet de pierre de l’endroit où la jeune femme travaille.

SON GSM FONCTIONNAIT

Son GSM est resté accessible pendant une partie de la journée. « Son portable sonnait et Aline n'a jamais répondu, ni à moi, ni à ses collègues », explique encore sa maman sur internet. « On regrette qu'il ne soit pas permis de pister les GSM. Il paraît que l'accord d'un juge est nécessaire. On ne trouve pas ça normal lors d’un tel attentat! Moi, sa maman, je me disais que peut-être Aline était coincée sous les débris avec son GSM, et qu'on aurait pu alors la sauver en suivant le signal sonore. Mais l’après-midi, son GSM avait cessé de sonner. »

Jeudi, il restait encore deux victimes de Maelbeek à identifier. Mais vendredi, en fin de journée, il n’y avait toujours aucun signe de la Liégeoise.

Aline est la fille du Docteur Pierre Bastin, d’Eben Emael (Bassenge, en région liégeoise). Elle a fait ses humanités à l’Athénée Royal de Visé et vivait depuis quelque temps à Bruxelles, où elle travaillait comme chargée de communication pour C.R.E, une société située avenue des Arts. Elle laisse des parents, un grand-frère qui vit à l’étranger, et une foule d’amis brisés par le chagrin. (Allison Mazzoccato La Meuse samedi 26 mars 2016)

Commentaires

  • Docteur Bastin, je pense beaucoup à vous et à votre famille. Je voulais vous assurer de mon soutien même si c'est bien peu de choses devant l'horreur du drame qui vous frappe.

  • la tristesse nous touchent je ne connais pas Aline mais je connais la maman d'une de ces amies qui ne cesse de pleurer elle soutien sa fille nous ne pouvons devant tant de malheur que de prier pour la paix de l'esprit repose en paix petite Aline que Dieu notre Dieu te garde et te donne la paix éternelle

  • Sincères condoléances à la famille...

Les commentaires sont fermés.