Google Analytics Alternative

Glons. Honteux ! Dépôts sauvages dans la nature : ici, le summum est atteint ! Photos

dépôt sauvage produits chimiques agriculture.jpgNous avons découvert ce dépôt sauvage, cette semaine, dans un petit chemin de campagne entre Glons et Juprelle. Une vision qui fait froid dans le dos : parmi un lot de vieilles bâches, des herbicides, fongicides, adjuvants chimiques et de nombreux flacons marqués du sigle « Attention poison » ! Parmi les produits chimiques dangereux, des bidons d’Avadex 480 et d’Actirob B (produit Bayer)… Nous avons fait une recherche et le constat est accablant (voir illustrations ci-dessous)

A partir du moment où les agriculteurs ne respectent plus la nature, le dépôt sauvage produits chimiques agriculture 2.jpgsummum est atteint.

Ceci étant, dorénavant, lorsque vous vous promènerez dans la nature avec vos enfants et vos amis à quatre pattes, une réelle prudence s’impose. Aujourd’hui, on ne sait vraiment plus sur quoi on pourrait tomber. Parfois, l'intention est criminelle.

Voici les photos. Accrochez-vous !

dépôt sauvage produits chimiques agriculture 3.jpg

dépôt sauvage produits chimiques agriculture 4.jpg

dépôt sauvage produits chimiques agriculture 5.jpg

fiche avadex 480.jpg

dépôt sauvage produits chimiques agriculture fiche.jpg

Commentaires

  • Il y a longtemps que les agriculteurs, je ne parle pas des véritables paysans, ne respectent plus la nature, fongicides, herbicides, insecticides, épandages de lisier, ... polluent notre air, notre eau et les sols.
    Ils ont tué les sols et pour semer doivent en mettre toujours plus., A quand des lois contraignantes contre les pollueurs environnementaux, sans compter le coût en santé.
    Il est triste de constater que beaucoup d'entre nous considèrent le monde comme une vaste poubelle.

  • VENER VOIR EN DESSOUS DU PONT DU CHEMIN DE FER RUE DE LA CHAPELLE A GLONS DE BELLES DECOUVERTES A MONTRER A LA POPULATION

  • Ils ont coupé les haies, les arbres pour toujours semer plus et plus loin et puis ça fait de ses airs quand il pleut et que tout fout le camp, de plus ils ont supprimé l'habitat naturel des oiseaux et autres animaux et du coup c'est la valse des pesticides et autres crasses mais pas question de sévir, quand on voit déjà rien que la bazar avec la bergerie qui dérange qui sinon eux on a compris !

Les commentaires sont fermés.