Google Analytics Alternative

Bassenge. « Les sauvages sont parmi nous… ». Chronique coup de gueule et photos choc !

banc guizette 2.jpgUne chronique signée Regor. Attention, cette chronique est un « non-article ».

Première partie. Le site de la Guizette à Emael est un biotope naturel. Le lieu est riche en végétations diverses qui encerclent un magnifique étang. Pour les promeneurs qui empruntent les petits sentiers longeant le Geer, l’endroit est propice à la halte. C’est là que l’on s’assied sur un banc à l’ombre d’un grand arbre et, contemplant les nénuphars qui évoquent l’œuvre de Monet, l’on ouvre les musettes et autres flacons contenant des boissons rafraîchissantes, le gazouillis des oiseaux venant apporter la musique d’ambiance.

Mais voilà. Aujourd’hui, les sauvages sont passés par là. A la Guizette, il n’y a plus de bancs. L’un, démonté avec rage, est dépourvu de dossier, l’autre a été carrément balancé dans l’étang. « Vous n’aurez plus de bancs ! » ont-ils décidé, les sauvages. Nous voilà donc tous punis.

bancs guizette montage.jpg

Deuxième partie.

Regardez bien ces photos ci-dessous. A gauche, une photo de bon pain de campagne bien appétissant et qui pourrait servir d’illustration pour une publicité. Alors, nous l'avons composée (voir photo de droite !)

montage gros plans pains.jpg

bon pain recul 1.jpgEt voici, à gauche, l’endroit où la photo des pains a été prise. Ce nouveau type de dépôt sauvage, du même nom que celui qui la déposé, est apparu récemment sur les hauteurs de Glons. Un dépôt sauvage de nourritures balancé en pleine nature sur un tas de fumier ! Un lot de pains divers : baguettes, pain complet, pain blanc…  Un peu de tout, comme les fromages belges. Ce lot de pain permettrait de sustenter le besoin d’une famille de quatre enfants durant plusieurs jours… Et il est encore frais et consommable ! La preuve : j’en ai fait la photo d’illustration pour une pub !

Mais le sauvage s’en fout. Il a de quoi manger, lui, le sauvage. Il n’a jamais faim, le sauvage. La faim, il ne sait même pas ce que c’est. Il est heureux. Il vit dans son monde de sauvage, et je parle de lui.

Faut-il, d’ailleurs que j’en parle du sauvage ?

Ceci est donc un non-article.

bon pain recul 2 montage.jpg

Commentaires

  • Pas facile hein Roger

  • Tristesse. Je ne trouve pas les mots, "honte" n'est pas assez fort :-(
    http://www.youtube.com/watch?v=P0XuzmwIUOA
    Et il y a tellement de personnes qui dépendent de l'aide alimentaire. Pourquoi ne pas donner, discrètement, autour de soi ?
    Que sommes-nous devenus ?

  • Malheureusement ce n'est qu'une petite partie des dépôts clandestins! Dans chaque recoin et petit bosquet sur le plateau Eben-Emaël Bassenge des individus dont la bienséance m'empêche de dire le fond de ma pensée déversent sans aucune morale, tv, pneus, vieux parquets et j'en passe... Alors que nous disposons de deux recyparcs dans la région !! J'en profite pour pointer du doigt certains de mes amis sportifs qui jettent dans la nature les vidanges de produits énergétiques alors même qu'ils profitents la quiétude de celle-ci, inconcevable! Il est temps que nos responsables communaux prennent une action de "tolèrance zéro" face à ce type de comportement et mettent en place un système de surveillance plus efficace .

Les commentaires sont fermés.