Google Analytics Alternative

Attention ! Importantes perturbations au TEC suite à la manifestation nationale de ce jeudi…

tec liège.JPGEn raison de la participation importante du personnel du TEC à la manifestation nationale de ce jeudi 21 février, le TEC communique sur son site que l’ensemble du réseau du TEC Liège-Verviers devrait être fortement perturbé durant toute la journée.

Des retards et/ou suppressions de services sont à prévoir. Les clients sont invités à prendre leurs dispositions s’ils doivent se déplacer ce jeudi 21 février.

La Direction du TEC Liège-Verviers présente d’ores et déjà ses excuses à sa clientèle pour les désagréments occasionnés. L’ensemble des services circulera normalement dès le vendredi 22 février.

Pour obtenir des renseignements, durant toute la journée de jeudi, la page Infotec sera régulièrement actualisée en fonction de la situation sur le réseau.

http://www.infotec.be/index.aspx?PageId=633021252009837188&GCSetId=634364760071848046  

Par téléphone : INFOTEC 04 361 94 44 - info.liege-verviers@tec-wl.be

Commentaires

  • ils sont marrants avec leurs excuses, le droit de manifester existe et est logique mais en abuser cela empiète sur mes droits à moi de navetteuse! J'ai toujours soutenu leur cause aussi bien à la SNCB qu'à la TEC mais trop c'est trop. Marre d'être prise en otage (à non, pardon, je dois prendre MES dispositions si je n'ai pas de voiture ou les moyens de prendre un taxi, je rate mon année) et surtout marre de payer des abonnements aussi chers pour au final m'en servir si peu à cause des perturbations, des grèves, du mauvais temps, du grand méchant loup,...
    Bref voilà, je suis d'accord que l'on connaisse des heures difficiles, je suis persuadée du bien fondé de ce mouvement de grogne mais je suis curieuse d'entendre leurs commentaires si jms les prof de leurs mômes font grèves pcq ils en ont marre d'être insulter, maltraiter et sous-payer!!!

  • "En abuser" ! alors que tous les acquis sociaux sont en train de voler en éclats, que l'on fait la chasse aux chômeurs, qu'on licencient à tour de bras, ... mais que les politiques vont à Davos continuer à vanter les intérêts notionnels qui privent l'Etat belge d'un argent bien nécessaire aux finances publiques et en contrepartie de RIEN.
    C'est pas un jour de grève qu'ils devraient faire les travailleurs, c'est bloquer tout jusqu'à ce qu'ils soient entendus et que ceux qui sont responsables de la crise : la finance et les banques, pour qui, tiens bizarre, on a trouvé rapidement des milliards, facile de privatiser les profits et de socialiser les pertes., soient mis au pas. Mais on peut toujours rêver.
    Alors, même si notre petit confort personnel doit en souffrir, soutenons leur lutte, parce que c'est pour tous qu'ils luttent, eux et ceux qui les suivront.

Les commentaires sont fermés.