Google Analytics Alternative

Bassenge : des caméras pour surveiller… les déchets

caméra surveillanceDes faits de vandalisme ? Cinquante-neuf, en 2011. Des affaires de drogue ? 39. Du tapage nocturne ? Quatre. Des meurtres ? Un. Si elle ne devait veiller que sur Bassenge, la police de la zone Basse-Meuse coulerait (presque) des jours tranquilles. Cette commune d’environ 9.000 âmes, située à la frontière avec la Hollande, à l’est de la Province de Liège, fait peu parler d’elle dans les rubriques faits divers. « Il s’agit d’une entité semi-rurale, où une forme de contrôle social existe encore. Ce qui est suspect est assez rapidement signalé… », la décrit le bourgmestre Josly Piette (CDH).

Les inquiétudes quotidiennes ? Les vols, surtout dans les habitations, mais aussi la crainte de voir le deal de rue exploser depuis que les étrangers sont interdits d’accès dans les coffee-shops de la ville hollandaise de Maastricht toute proche, bien que la police ne constate aucune recrudescence de ce type de criminalité.

Au quotidien, les préoccupations citoyennes se révèlent d’ailleurs beaucoup plus terre à terre : ce qui indispose, ici, ce sont… les dépôts illégaux d’immondices. « Nous avons des campagnes très étendues, explique le mayeur. Du coup, on retrouve beaucoup de dépôts clandestins le long des routes. » Et à côté des kiosques à ordures. Il paraît même que des cadavres d’animaux y auraient été trouvés…

Bref, cette « véritable plaie » ne pouvait plus durer. Le Collège a donc mis les moyens : 15.000 euros, dans un premier temps, pour installer des caméras de surveillance aux abords des dépôts illégaux, histoire de prendre en « flag » ceux qui se délesteraient trop facilement de leur sac-poubelle dans la nature. Pollueurs, pollueuses, vous voilà prévenus…

(Extrait Le soir 14/08/2012 )

Commentaires

  • c'est vraiment le fléau de notre commune il suffit de s'y balader un peu pour s'en rendre compte ! entre les Nombreux dépôts clandestins, les riverains qui chargent les poubelles publiques (parkings, etc.. ) les autres qui utilise le geer comme égout à ciel ouvert c'est vraiment lamentable et triste ! la politique des déchets à Bassenge serait-elle à revoir ??

  • *utilisent .

Les commentaires sont fermés.