Google Analytics Alternative

Excès. L'ex-directeur de Basse-Meuse Développement a rentré des notes de restos pour... 16.000€ en un an !

basse meuse développementL’asbl Basse-Meuse Développement a fini 2011 dans le rouge… En cause: les dépassements budgétaires d’Eric Froidcoeur, l’ex-directeur. Il a rentré des notes de restos pour 16.000€. Depuis, il n’occupe plus le poste.

Pour rappel, Basse Meuse développement est une asbl créée le 3 décembre 2004 par les communes de Herstal, Oupeye et Visé. Par la suite, la commune de Bassenge a rejoint l’association. Basse Meuse Développement s’est donné pour mission de : soutenir les entreprises, accompagner les porteurs de projet, développer l’emploi, communiquer et promouvoir. Pour ce faire, les quatre communes allouent chacune à l’association une dotation annuelle d’environ 40.000 euros. (Voir ici plus de renseignements : http://www.bassemeuse.be/fr/membres/ )

Un trou de 40.000 euros dans les caisses !

L’asbl Basse-Meuse Développement se portait bien jusqu’en 2010 et le début des frasques d’Eric Froidcoeur. Elle affiche désormais un trou de 40.000 euros dans ses caisses !

La note de restaurant de l’ancien Directeur de Basse Meuse Développement s’élevait à 64 euros par jour ouvrable : un dépassement de plus de 1.000 euros par mois !

Pour redresser la barre, les responsables de l’asbl ont mis sur pied un plan d’apurement, sur trois ou quatre ans. Celui-ci devrait permettre de remettre l’asbl à flots, sans freiner les projets sur lesquels elle travaille. Juste avant le départ d’Eric Froidcoeur, un nouveau directeur a été mis en place: Benjamin Blaise. C’est lui qui s’est rendu compte de l’ampleur des excès de son prédécesseur, en finalisant les comptes de l’asbl.

Le dossier complet ici Excès Basse Meuse développement le dossier complet.pdf 

basse meuse développement

(Source La Meuse du samedi 23 juin 2012)

Le dossier complet ici : Excès Basse Meuse développement le dossier complet.pdf 

Les commentaires sont fermés.