Google Analytics Alternative

Glons. Usagers de la route, attention ! Traversées de biches... !

biches à glons, biches vallée du geer, chasse glonsLe dessus de la route de Paifve vient de faire l’objet d’une nouvelle signalisation. Parmi les différents signaux installés et qui visent principalement à signaler aux usagers la dangerosité du tournant, un panneau signale une possible traversée de la chaussée par des biches…

Alors… Des biches à Glons ? C’est possible ?

Oui. Effectivement.

biches à glons, biches vallée du geer, chasse glons

Au sommet de la route de Paifve à Glons, des biches ont été aperçues plusieurs fois. Nous avons interrogé plusieurs riverains et les témoignages se recoupent, coïncident et concordent. Certains ont d’abord pensé à des chevreuils (poids max. 45 k° et 70 cm au garot) mais, selon plusieurs témoignages, la taille des animaux sauvages aperçus est nettement plus grande et nous nous trouvons bien devant un troupeau de biches (adultes : 150 k° en moyenne).

biches à glons, biches vallée du geer, chasse glonsUn troupeau d'une petite dizaine d'individus...

Ce petit troupeau évolue dans les environs du bois Plat Thier, dans un rayon de plusieurs ha. Le centre de la zone appelée « Aux couvenailles » comporte plusieurs parties boisées et sa surface est située à cheval sur la commune de Bassenge et celle de Juprelle. Certains parlent d’une douzaine d’individus, d’autres personnes proches du milieu de la chasse affirment qu’il compterait aujourd’hui moins d’une dizaine. Après renseignements pris auprès de ces mêmes initiés, la réintroduction de ces animaux sauvages a été opérée dans une zone beaucoup plus large s’étendant à toute la Hesbaye ainsi qu’en différents endroits en Vallée du Geer. (photo prétexte)

Des traversées de manière totalement inopinée...

« Au fond de couvenailles » à Glons, les importants travaux de placement de nouvelles conduites de gaz naturel réalisés en 2011, ne seraient pas étrangers à la migration des animaux sauvages qui auraient alors été enclins à trouver refuge hors de l’agitation des engins ; le bois Plat Thier leur étant alors tout indiqué. D’où, le va-et-vient entre des zones d’herbages et les différents bosquets dont la zone est truffée et parmi lesquels le bois glontois fait office de refuge idéal. Mais il est aussi le seul à être situé de l’autre côté de la route de Paifve que le troupeau traverse régulièrement et de manière totalement inopinée. Animal fort craintif, les biches évoluent le plus souvent la nuit.

Alors, usagers de la route de Paifve, attention ! Traversées de biches... !

couvenailles travaux 2.jpg

couvenailles travaux.jpg

couvenailles 3.jpg

Ci-dessus :photos des travaux de placement des conduites de gaz naturel ( google street view) et plan de la zone dont l'article fait l'objet.

Voir toute la nouvelle signalisation placée au sommet de la route de Paifve dans l'album photos ci-contre colonne de droite

 

 

 

Commentaires

  • Fallait-il faire aux biches une telle publicité, des fois qu'un "régulateur de la faune" comme ils se nomment, vienne faire un carton.
    http://www.youtube.com/watch?v=s-7A3F2YhhM

Les commentaires sont fermés.