Google Analytics Alternative

Un chien présentant un gros handicap physique : vous l’adopteriez, vous ?

Vallée du Geer. Du côté des braves gens… L’histoire de la chienne Terra. Une chronique Bassenge Blog Sudinfo

chienne handicapée, chienne bizarre, chien insoliteLa chienne Terra a aujourd’hui 14 ans. Elle est en pleine forme et ne fait pas son âge.

Lorsqu’on pose quelques questions à la propriétaire de la chienne, une dame glontoise qui par ailleurs possède deux autres chiens, elle parle d’elle en l’appelant  couramment « la handicapée » ou « la comique ».

Je dois vous avouer que moi aussi je la trouve assez comique, Terra. Surtout, depuis que je la connais. Et cela fait un certain temps, maintenant, que je l’ai vue régulièrement se promener dans le coin accompagnée de deux autres chiens sous l’œil attentif de leur maîtresse. En fait, si je la trouve assez comique, moi aussi, c’est parce que je me suis habitué à la regarder. C’est surtout mon regard qui a changé.

Mais pour celles et ceux qui ne connaissent pas l’animal, le voir pour la première fois, et bien, disons le franchement : il a de quoi foutre les j’tons !

Haut sur pattes qui se terminent par des sortes de pieds, à mi-chemin entre l’hyène et le croisement d’un griffon avec on ne sait quelle autre race, on dirait que le chien a été raccourci…

A vous de vous faire une opinion en visionnant la vidéo, et puis ensuite, je vous raconte l’histoire de la chienne Terra...

La chienne Terra a été trouvée attachée à un piquet quelque part à Liège. Abandonnée. Le chiot avait cinq mois. Enfin, cinq mois, c’est l’âge estimé par le vétérinaire de la S.P.A. lorsque cette brave personne, qui l’avait trouvée, l’y a emmené pour le confier à l’association.

Commence alors la belle histoire.

Sa propriétaire raconte : « Mon mari, qui est bénévole à la SPA, avait entendu parler de ce cas. Un petit chiot difforme. Une sorte de petit - Casimodo - mais réincarné en chien. Le vétérinaire, qui l’avait examiné, lui donnait un an à vivre, deux ans tout au plus. Bref, il était condamné. Et bien entendu, dans de telles conditions, il eut été utopique d’imaginer que quelqu’un l’ait adopté à la SPA. Et je peux le comprendre.

Bien que j’aie déjà ouvert mon cœur de nombreuses fois en adoptant des chiens, j’ai tout de même décidé d’adopter celui-là aussi. Un de plus. J’ai demandé à mon mari de le rapporter à la maison. Il s’est très bien adapté aux autres chiens, et ce fut réciproque. Il a grandi parmi nous.

Etant condamné et l’échéance approchant, nous l’avons alors confié à un vétérinaire afin qu’il l’examine une nouvelle fois. Il a diagnostiqué une absence de vertèbres cervicales, une atrophie de la queue et une anatomie un peu « particulière » mais rien ne pouvait l’amener à penser et à en conclure que le jeune chien n’était pas en bonne santé.

Terra a aujourd’hui 14 ans. Vous vous rendez compte. Elle est très affectueuse. Surtout avec moi. Mon mari, elle s’en fout un peu. Elle nous a donné et nous donne toujours beaucoup d’affection, de bonheur.

Et Terra, on l’aime comme elle est… » 

 

Un chien présentant un gros handicap physique : vous l’adopteriez, vous ?

Cette glontoise l’a fait.

Commentaires

  • C'est une tres belle histoire d'une belle chien (belle quand on voit dehors le handicap). Cette histoire dit aussi grand chose de gens qui l'a donné une maison et leur amour. Pour moi, ce sont des tres belles gens.

Les commentaires sont fermés.