Google Analytics Alternative

Bassenge

  • Eben-Emael - Economie et écologie. Mobilisation contre l’extension de la carrière du Romont + L'interview (VTL Télé) de Mark Vos Bourgmestre de Riemst

    Une pétition a déjà récolté plus de 700 signatures
    À la mi-août, on apprenait que CBR souhaitait pouvoir étendre la carrière du Romont sur 110 hectares. Une extension dont ne veulent pas des habitants du village qui vivent déjà avec les nuisances engendrées par la carrière. Ils se mobilisent avec notamment une pétition qui a déjà récolté plus de 700 signatures.
    Une pétition en ligne
    Face à l’ampleur du projet, Olivier Letihon, agriculteur et éleveur de porc, a décidé de mobiliser des habitants et de créer un comité. « On essaye de faire bouger les choses et le temps presse. Les opposants, qu’ils soient de Bassenge ou des communes avoisinantes, ont jusqu’à ce vendredi pour envoyer leurs remarques et avis. On a donc décidé de lancer une pétition en ligne. Elle est ouverte depuis dimanche et elle a déjà récolté près de 800 signatures. » Mais il n’y a pas que les nuisances supplémentaires qui posent problèmes. « On va exproprier, pour cause d’utilité publique, des terres agricoles qui vont servir à 100 % à une société privée. Alors c’est vrai qu’une fois l’exploitation terminée, les zones sont réhabilitées pour redevenir des terres agricoles. Mais ça pose aussi question. D’abord, elles sont relouées suivant un système de points, sans laisser la priorité aux agriculteurs qui ont été lésés. Ensuite, qualitativement, cette réhabilitation n’est pas faite correctement. Elles ne produisent plus que 65 % du rendement qu’il y avait avant. Et puis, en 2020, est-ce encore d’actualité de détruire une centaine d’hectares agricoles pour une carrière ? »
    Si vous désirez vous aussi signer la pétition :
    https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/petition-contre-projet-extension-carriere-romont/105993

    L'article complet à lire dans La Meuse

    Du côté du Limbourg proche, les habitants de Riemst craignent un nouvel affaissement dû à l'extraction de marnes wallonnes
    Le reportage TVL avec l'avis de Mark Vos Bourgmestre de Riemst

  • Emploi. Une fonction Google pour trouver un job

    Face au contexte économique difficile, Google a décidé de donner davantage de visibilité aux offres d’emploi disponibles sur Internet, via une nouvelle fonction de recherche dans Google Search. Celle-ci sera mise progressivement à disposition des Belges. Tous devraient pouvoir en profiter « à très court terme », assure Thierry Geerts, le directeur de Google Belgique.
    Déjà aujourd’hui, Google est un canal très utilisé par les chercheurs d’emploi. D’après Actiris, un sur trois arrive sur son site Internet via une recherche Google. Du côté du Forem, on monterait même à 40 %. « Cette nouvelle fonction va générer un trafic supplémentaire sur notre site », se réjouit Caroline Mancel, directrice adjointe chez Actiris. « Cette mobilisation de tous les acteurs est indispensable pour sauvegarder l’emploi en cette période de crise. »
    Et concrètement ?
    Concrètement, lorsque vous taperez par exemple dans le moteur de recherche « vendeur », vous aurez accès à toutes les offres d’emploi référencées. Vous pourrez ensuite affiner vos critères de recherche, notamment selon la localisation. En cliquant sur l’un des résultats, vous aurez accès à une description plus détaillée avant d’être renvoyé sur le site où l’offre est effectivement publiée pour pouvoir y postuler.
    L'article complet dans votre journal La Meuse de ce mercredi 23 septembre 2020

  • A proximité de Bassenge. A Lixhe, la construction d'une centrale de biomasse soulève une vive opposition auprès de la population. Le dégagement de fumées cancérigènes est craint (Reportage RTC Vidéo)

    La télévision RTC Liège rapporte que l'entreprise Bee Green Wallonia a déposé une demande de permis pour construire à Loën-Lixhe sur le terrain de la cimenterie CBR une centrale de biomasse. Mais des groupements citoyens et de protection de l'environnement se mobilisent contre ce projet.
    Pour eux, il s'agit d'un incinérateur de déchets de bois traités, 170 000 tonnes de bois par an, dont une partie importante est contaminée par de la peinture, la laque, du vernis et d'autres substances cancérigènes.
    Plusieurs agglomérations sont concernées dont Lanaye, Visé en Belgique ainsi qu' Eijsden et Maastricht en Hollande. Sans parler, évidemment de la proximité de la Vallée du Geer.

  • Bassenge - Projet. Deux éoliennes le long de l'E313

    éoliennes boirs.jpgEt une de plus ! Une nouvelle demande de permis unique pour implanter des éoliennes vient d'être déposée sur la table du collège communal bassengeois ! (Cliquer sur illustration pour agrandir)
    Après Elicio, NewWind ou encore Luminus, cette fois le promoteur est Aspari. Basée à Harelbeke, la société exploite déjà 318 éoliennes, sur terre et en mer, que ça soit en Belgique ou à l'étranger. Et elle pourrait donc prochainement en compter deux de plus avec son projet bassengeois.
    Ces deux éoliennes prendraient place le long de l'E313, au milieu des champs, à proximité du Thier Bégot et à un jet de pierre de la frontière flamande.
    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce mardi 22 septembre 2020

  • CBR - Carrière de Romont à Eben-Emael. Pour tout savoir sur la future extension

    CBR Lixhe introduit une demande conjointe de modification de plan de secteur et de permis unique pour pouvoir poursuivre l’exploitation de la carrière du Romont au-delà de 2026. Cette demande porte sur une superficie d’environ 110 hectares de zone agricole à affecter en zone d’extraction.
    S’ils sont accordés, la révision du plan de secteur et le permis unique permettront à CBR Lixhe d’exploiter la carrière jusqu’en 2043 environ.
    Du 11 au 25 septembre inclus, les riverains du site peuvent émettre leurs éventuelles remarques sur le projet.
    Pour être officiellement prises en compte, ces remarques doivent être formulées par écrit et en français. Elles doivent être transmises par courrier postal (éventuellement recommandé) ou par mail au Collège Communal de Bassenge, pour le 25 septembre au plus tard, date de la poste faisant foi.
    Une copie de ces courriers est également adressée à CBR, le demandeur.
    Indiquez clairement vos coordonnées complètes (nom et adresse) sur tout courrier !
    Où adresser les courriers ?
    Courrier original
    A l’attention du Collège Communal de Bassenge : Rue Royale, 4 - 4690 Bassenge – joel.tobias@bassenge.be (Directeur général)
    Copie au demandeur
    A l’attention de Monsieur Benoit Gastout - CBR Lixhe : Rue des Trois Fermes - 4600 Lixhe-lez-Visé – ou par mail à philippe.delporte@cbr.be
    Ci-dessous le lien, vous trouverez la présentation projetée lors de la réunion d’information du public qui s’est tenue le jeudi 10 septembre.
    Exploitation future de la carrière du Romont (PDF, 1.98 Mo)
    Le dossier de base et l’annexe sont disponibles auprès de l’Administration Communale de Bassenge où ils peuvent y être consultés durant les heures d’ouverture.
    Durant la période du 11 au 25 septembre inclus, toute demande d’information complémentaire relative au projet peut être obtenue uniquement en transmettant un mail à Monsieur Philippe Delporte : philippe.delporte@cbr.be

    (Sources Bassenge.be et CBR)

  • Glons/Juprelle. Un dépôt sauvage composé de jouets encore utilisables !

    dépôt sauvage juprelle septembre 2020.jpgBillet de Roger Wauters
    C'est un blogueur choqué et révolté qui écrit cet article suite à sa découverte inopinée, dimanche en fin de journée, d'un amas d'objets divers jonchant un bord de route de campagne entre Glons et Juprelle à hauteur du radar. A l'analyser de plus près ce dépôt sauvage était composé majoritairement de nombreux jouets encore utilisables.
    Si les jouets représentent la majeure partie du dépôt sauvage, on dépôt sauvage juprelle septembre 2 2020.jpgdénombre également des vêtements d'enfants et divers accessoires de ménage et de cuisine qui, eux aussi, sont intacts. Pour le reste, des morceaux de panneaux et autres débris viennent compléter le triste tableau. 
    Honte et indignation !
    Roger Wauters

    dépôt sauvage juprelle septembre 4 2020.jpg

    dépôt sauvage juprelle septembre 3 2020.jpg

    dépôt sauvage juprelle septembre 5 2020.jpg

  • Dès ce lundi. Place aux jeunes dans notre quotidien !

    Sudpresse participe activement à cette opération destinée aux jeunes de 9 à 13 ans
    Dès ce 21 septembre, près de 4.000 écoles primaires et secondaires vont pouvoir bénéficier de la presse quotidienne gratuitement. Dont tous nos titres : La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair, La Capitale. Avec des articles (sur le papier et su nos sites internet), des vidéos, des rendez-vous quotidiens pour les ados.
    C’est parti pour l’édition 2020-2021 de l’opération « Ouvrir mon Quotidien » dans tous les établissements scolaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Près de 4.000 écoles primaires et secondaires pourront ainsi bénéficier de la presse quotidienne gratuitement. L’opération se déroule en deux phases et commence avec la « Quinzaine Découverte » de la presse, du 21 septembre au 2 octobre. Pendant cette période, toutes les écoles primaires et secondaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles reçoivent l’ensemble des quotidiens afin de permettre aux enseignants et aux élèves de découvrir le potentiel de l’utilisation de la presse en classe. Les secondaires recevront également L’Écho. Dans un deuxième temps, les établissements peuvent s’inscrire pour continuer à recevoir des journaux pendant l’année scolaire.
    Actu décryptée vidéos…
    Dès lundi, nos journaux consacreront deux pages à destination des jeunes avec des thèmes qui leur sont chers. Ainsi, on y parlera de l’écologie, de la mobilité pour les jeunes, les sports qui cartonnent, les fringues et les coiffures qui les branchent… Tous les jours encore, notre spécialiste décryptera un fait d’actualité. On y parlera politique belge et étrangère, Covid et vaccin, faits divers… Dans nos journaux mais aussi sur internet, via des vidéos explicatives, pour donner une information claire et complète. Enfin, les jeunes et leurs parents pourront lire les bons conseils de nos professionnels : le conseil sportif, l’avis de l’influenceur du jour, l’alimentation saine au quotidien, le livre ou la BD du moment incontournables…
    Enfin, nos équipes proposent un grand concours à l’issue duquel 5 classes pourront bénéficier d’un superbe voyage de 3 jours et 2 nuits à Disneyland Paris. Bonne lecture !

  • Nouveau à Bassenge : la " Wouaf Academy " ! De belles randonnées en groupe avec vos compagnons à quatre pattes !

    Communiqué de l'asbl Bassenge On Move
    Vous êtes propriétaire d’un chien ? Vous souhaitez vous promener avec celui-ci dans le cadre de marches organisées en découvrant les plus beaux sentiers de la Vallée ? Alors, la Wouaf Academy est faite pour vous.
    Les randonnées ne nécessitent aucune condition physique particulière. L’objectif est de marcher une bonne heure trente à rythme normal et prendre du plaisir avec son compagnon à 4 pattes. Convivialité, découvertes des plus beaux sentiers de la Vallée et rencontres seront les maitres-mots de l’activité.
    Pour organiser celles-ci, nous sommes heureux de vous annoncer l’arrivée, dans notre équipe, d’une amoureuse du bien-être animal, elle-même propriétaire et passionnée de chiens : Aurélie Seronvalle. Nous nous réjouissons de cette collaboration.
    Concrètement, les balades s’organiseront tous les dimanches, à 10h, à partir du 4 octobre. La cotisation est de 29,95€ pour 3 mois de balades, assurance comprise. Un cadeau de bienvenue sera donné aux premiers inscrits.
    Les inscriptions se réalisent par mail (bassengeonmove@gmail.com) ou par téléphone (0499/63.42.14).
    Christopher Sortino Président de Bassenge On Move :
    "J'ai le plaisir de vous informer de notre nouvelle initiative visant, en sus de nos trois clubs de sport existants (Jogging, Marche Nordique et Fitness), à proposer des randonnées sympas en Vallée du Geer entre maitres et compagnons à 4 pattes. Je souhaite tout particulièrement remercier Aurelie Seronvalle, la cheville ouvrière de cette activité, pour son énergie, sa détermination et surtout, cette excellente idée qu'elle a eu, et concrétisé avec l'ensemble de notre équipe."

  • Région liégeoise. Les frelons asiatiques ont fait leur apparition: que faire en cas de piqûre ?

    frelon asiatique 2.pngOn se savait en quelque sorte « encerclés ». Depuis plusieurs semaines, les frelons asiatiques ont fait leur apparition en Belgique. En remontant depuis la France, de nombreux nids sont apparus dans le Hainaut, par la Wallonie picarde, la région montoise et la région de Charleroi. Récemment, comme nous l’indiquent les pompiers de Liège, des nids ont été détectés très près de chez nous, en région verviétoise. Leur arrivée à Liège semblait donc inévitable. Et, comme nous l’affirme Loïc Hardy, de la société « Solution Guêpes », un premier nid a été détecté et neutralisé à Seraing. « Celui-ci se trouvait à une grosse dizaine de mètres de haut dans un arbre situé dans le jardin d’une habitation », nous explique Loïc Hardy. « Ce sont les habitants qui l’ont repéré et qui ont eu le bon réflexe de faire directement appel à une société pour procéder à la destruction du nid. »
    Voici quelques questions fréquemment posées :
    Que se passe-t-il si on ne procède pas à la neutralisation du nid ?
    A l’approche de l’hiver, les nids vont produire plusieurs futures reines qui vont partir s’abriter pour passer l’hiver.
    Lors de la saison suivante, chacune d’elle fondera potentiellement sa propre colonie et donnera naissance à plusieurs milliers de frelons.
    Que faire en cas de piqûre ?
    En cas de piqûre de frelon asiatique, il est au minimum recommandé de prendre contact avec son médecin traitant.
    En cas de présence de démangeaisons, d’un gonflement au niveau des voies respiratoires, d’une éruption cutanée… il ne faut pas hésiter à vous rendre directement à l’hôpital.
    Comment savoir si on a un nid ?
    Le moyen le plus efficace est de surveiller le vol des insectes.
    Si vous avez des allers et venues au départ et vers un point fixe. Il y a de fortes chances qu’un nid se cache au bout. Veillez cependant à ne pas prendre de risques. Les frelons asiatiques sont très sensibles aux vibrations et pourraient considérer ça comme une menace.

    https://journal.lameuse.be/?_ga=2.185060521.1244328997.1600345192-927525259.1588866424#Sudpresse/web,2020-09-17,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2020-09-17,BASSE-MEUSE,1|6
    Photo wikipedia
    Par Didier Descouens — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=26722179

  • A proximité. Il tombe sur un dépôt sauvage à Hermée: c’était du matériel de culture de cannabis!

    Une découverte pour le moins surprenante mais tout aussi scandaleuse a été faite ce lundi, à Hermée, à l’entrée d’un verger ! On y a trouvé une bonne quinzaine de piles de pots en plastique ainsi que des sacs contenant tout le matériel nécessaire à une… plantation de cannabis !
    « Plutôt surprenant »
    Du côté de la zone de police de la Basse-Meuse, on n’était pas au courant des faits. Une fois informés, des policiers se sont rendus sur place, ne pouvant que confirmer la découverte. Et si la zone de police démantèle régulièrement des plantations, elle est rarement confrontée à ce genre d’abandon. « Fort heureusement, ce genre de dépôt est plutôt rare chez nous. Il y a déjà dû y en avoir mais de manière très isolée », nous confirme le commissaire Jean-François Duchesne, chef de zone adjoint.
    L'article complet à lire en suivant ce lien :
    https://www.lameuse.be/642094/article/2020-09-16/il-tombe-sur-un-depot-sauvage-hermee-cetait-du-materiel-de-culture-de-cannabis

  • Bassenge. Opération de nettoyage de l'environnement le samedi 26 septembre prochain

    logo bassenge sudinfo.pngAlors qu'elle avait habituellement lieu au printemps, l'opération annuelle de nettoyage organisée par la commune a dû être postposée au mois de septembre pour cause de coronavirus.
    C'est ainsi qu'elle prendra place le samedi 26 septembre prochain.
    Un " Info Bassenge ", distribué toutes-boîtes, reprend toutes les informations et les modalités pour y participer.

  • Actualités / Bassenge. Quelques nouvelles

    (Photo bandeau : source Syndicat Initiative de Bassenge)

    Administration communale. Covid 19 : «Les tests sont négatifs»
    Milieu de semaine dernière, nous vous informions de la fermeture temporaire des services Population et Finances de l’administration de Bassenge, en raison d’un cas de Covid positif confirmé chez un membre du personnel. Pour l’heure, c’est une permanence sur rendez-vous qui est maintenue pour les démarches urgentes, en attendant que la dizaine de personnes placées en quarantaine puisse rentrer sans risque de contamination. « Tous les tests, dont le mien, sont revenus négatifs », précise la bourgmestre. « Pour ceux qui le souhaitent, un second pourra être fait ce lundi en vue de stopper le télétravail qui a été mis d’application mais, quoi qu’il arrive, c’est ce 18 septembre que le retour est prévu. »


    Le marché de Noël dans les grottes de Wonck est annulé !
    Le marché de Noël dans les grottes de Wonck est devenu une réelle tradition, à Bassenge, depuis plus de vingt ans maintenant. Covid oblige, malheureusement, les autorités ont finalement pris la décision d’annuler cette édition 2020, puisqu’en ces lieux particuliers, les mesures sanitaires seront difficiles, voire impossibles, à respecter. Mais une alternative est en réflexion, à l’extérieur cette fois.
    Tant le collège que le syndicat d’initiative qui organise l’événement ne souhaitent pas en rester là. Ensemble, ils étudient la possibilité d’organiser un autre événement durant ce même week-end (mi-décembre), « mais en extérieur ». « Tout dépendra de l’évolution des mesures de sécurité mais nous ferons notre possible pour maintenir un événement qui sera le reflet de la magie de Noël sur notre entité. Le lieu est encore en réflexion actuellement », a conclu Valérie Hiance.


    abri vélos tourisme bassenge.jpgTourisme Bassenge : un nouvel abri pour vélos
    Sur la Place Louis Piron de Roclenge, un nouvel abri pour vélos vient d'être installé à proximité de la devanture du bureau du Syndicat d'initiative. Le montage a été réalisé par le service des travaux. Il vient ainsi rejoindre le mobilier extérieur (table pique-nique) pour composer un beau petit havre aux accents champêtres. Rappelons, s'il le fallait encore, que le bureau du S.I. regorge de documentations diverses, histoire notamment de vous proposer différentes promenades pédestres ou à vélo à partir de la Place Louis Piron.

    miss liège 2020.png

    Qui sera la nouvelle miss Liège ? Parmi 4 candidates, Aleyna Aslan, de Glons, est en lice !
    Aleyna Aslan, 19 ans, de Glons (Bassenge), étudiante en publicité, se prépare en allant chercher tout ce qu’il faut pour le concours. « La robe pour être la plus belle et le maillot car j’ai envie d’être la plus présentable possible afin de convenir aux critères d’une bonne Miss et d’avoir plus confiance en moi. Les objectifs que je me fixe cette année sont de réussir à être dans les dauphines et, pourquoi pas, avoir la couronne sur ma tête. Cette aventure me tient à cœur car j’investis beaucoup de mon temps, comme je le peux. Même si je ne suis pas reprise pour Miss Belgique ou même Miss Liège ou dauphine, je serais quand même fière de moi. »

    Aleyna candidate miss belgique.jpg

    Aleyna Aslan

    https://www.lameuse.be/639826/article/2020-09-12/qui-sera-la-nouvelle-miss-liege-portrait-de-nos-quatre-candidates

    (Sources : les articles complets sont à lire dans La Meuse de ce lundi 14 septembre + Facebook)

  • Météo. 31 degrés annoncés mardi prochain : encore un record

    canicule météo.jpgPhilippe Mievis de MeteoBelgique l’avait annoncé en ce début de mois : « Le mois de septembre devrait encore être concerné par l’un ou l’autre blocage avec un agréable temps d’arrière-saison (…) A priori, la période la plus favorable au temps stable devrait grosso modo coïncider avec la seconde décade, voire le début de la dernière ».
    La semaine prochaine, surtout le 14 et le 15 septembre, le thermomètre risque de s’affoler, si on se réfère aux prévisions de l’Institut Royal Météorologique. On annonce des maxima à Uccle de 30 degrés lundi et de 31 degrés mardi ! « Il fera en effet chaud », confirme David Dehenauw tout en précisant qu’il faudra faire attention aux orages. L’homme, amateur de records, en voit un se profiler à l’horizon. « On pourrait bien atteindre un record de date tardive de jour de chaleur dans la saison », précise le météorologue, confirmant ce qu’avait annoncé son ami Luc Trullemans. Ce dernier avait expliqué que le record décadaire de la température maximale à Uccle est de 31,2º relevé le 13 septembre 2016. « Si le seuil des 30ºC devait être atteint ou dépassé en début de semaine, ce serait, pour la station d’Uccle, un record de date tardive de jour de chaleur (max >=30ºC) dans la saison ». (L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce samedi )

  • A proximité. A Tongres, la discothèque le « Real Club » ferme ses portes

    Très prisée par les Liégeois, la discothèque le Real Club a connu ses heures de gloire dans les années 80 et 90. Maintes fois reprise, la célèbre enseigne située à Tongres a annoncé hier la fermeture de ses portes et la cessation de ses activités. Des suites et une conséquence directe de la crise sanitaire qui touche tout un secteur totalement à l’arrêt depuis mars.
    C’est une véritable institution du monde de la nuit qui a annoncé hier, sur les réseaux sociaux, la fermeture de ses portes. Si le club a connu ses heures de gloire durant les années 80 et 90, le Real Club renaîtra ensuite de ses cendres à plusieurs reprises, tel le phénix, ces dix dernières années. Devenu Nunu Club puis ensuite repris par des Liégeois sur le nom du Real Club depuis 2013, la discothèque n’aura pas survécu à la crise sanitaire.
    « Le loyer mensuel est de 7.000€ », nous explique Geoffrey, depuis 7 ans la cheville ouvrière des soirées au Real. « Malgré les aides, nous ne pouvons pas tenir sur une si longue période sans aucune activité ni aucune rentrée, avec un tel loyer. Chaque mois, la perte est énorme. Nous n’avons pas d’autre choix que de fermer définitivement les portes du Real. C’est une page de 55 ans qui se tourne pour les clients. » (Source La Meuse)

  • Bassenge: les services Population et Finances fermés, suite à un cas de Covid positif

    valérie hiance.jpgDepuis ce mardi matin, une partie de l’administration communale de Bassenge a fermé ses portes : à savoir les services Population et Finances. Une permanence est néanmoins assurée. En cause, une personne détectée positive au coronavirus et qui, dès lors, a entraîné la mise en quarantaine de l’ensemble du personnel. La bourgmestre Valérie Hiance est elle aussi concernée.
    Lundi matin, un membre du personnel du service Population au sein de l’administration communale de Bassenge, a été contactée par le tracing afin de l’avertir d’un contact avec une personne venant d’être détectée positive au Covid-19. Ni une ni deux, cette personne a donc été renvoyée chez elle et a pris contact avec son médecin d’autant, qu’au fil de la journée, elle a commencé à ressentir quelques courbatures. « Elle a immédiatement contacté son médecin et été placée en quarantaine », explique la bourgmestre Valérie Hiance. « Et c’est donc bien finalement un résultat positif qui est tombé le soir-même. Je n’ai voulu prendre aucun risque, que ce soit pour le personnel de notre commune mais aussi pour les citoyens. Toutes les personnes ayant été en contact avec le membre infecté ont été placées en quarantaine. On en compte au total une bonne dizaine. »
    En ce compris la bourgmestre elle-même. « Moi-même, comme tous les autres, avons contacté nos médecins et passé un test dont nous attendons les résultats. Pour l’heure (ce mercredi après-midi, NDLR), un seul résultat m’est parvenu, et il est négatif. Nous sommes encore dans l’attente pour les autres. J’ai aussi pris contact avec les services du Gouverneur pour m’assurer de toutes les bonnes mesures à prendre. Nous voilà donc tous en télétravail. Tel sera le cas encore, même si tous les tests nous reviennent négatifs », détaille-t-elle. « Il y aura alors ensuite, début de semaine prochaine, la possibilité d’en réaliser un second qui s’il s’avère encore négatif, pourrait nous permettre un retour. Mais attention, toujours sur avis médical. Au pire, le homeworking sera d’office maintenu jusqu’au 18 septembre, après une attente de 14 jours. »
    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce jeudi 10 septembre 2020