Google Analytics Alternative

Travaux et mobilité

  • L’E40 fermée pendant deux nuits à hauteur de Cheratte

    viaduc herstal.jpgDu mercredi 13 décembre à 23h au jeudi 14 décembre à 3h ainsi que de ce jeudi 14 décembre à 23h au vendredi 15 décembre à 03h, l’autoroute E40 sera totalement fermée à la circulation, en direction de l’Allemagne, entre l’échangeur de Herstal et celui de Cheratte.

    Tous les renseignements sur le Blog régional Sudinfo de VISE en suivant le lien ci-dessous :

    http://vise.blogs.sudinfo.be/archive/2017/12/11/l-e40-fermee-pendant-deux-nuits-a-hauteur-de-cheratte-242951.html

  • Attention ! Ce dimanche, le thier de Glons quasi impraticable suite aux chutes de neige !

    thier de glons neige décembre 20172.jpgEn ce dimanche 10 décembre 2017 (12h00) durant lequel tombe une neige drue, il est fortement déconseillé d’emprunter le Thier de Glons (rue Provinciale). Les importantes chutes de neige et la présence de chicanes de ralentissement rendent son accès particulièrement difficile. Il est donc, à notre sens, déconseillé de l’emprunter en attendant l’intervention des services d’épandage.

    thier de glons neige décembre 2017.jpg

  • Second jour. Il n’y aura toujours pas de bus ce vendredi

    Pour rappel, il n’y aura à nouveau pas de bus ce vendredi, l’action de la CGSP portant en effet sur deux jours.

    Si aucun bus n’est sorti des dépôts liégeois hier, c’est parce que des piquets CGSP empêchaient tout véhicule de sortir. Alors que de nombreux (la majorité ?) chauffeurs ne demandaient pourtant qu’à travailler.

    À Verviers, certains ont même renversé un piquet pour pouvoir atteindre leur véhicule et assurer leur service.

    Avec quels résultats ?

    grève tec 2.jpgSi effectivement Liège paraissait une ville-morte hier (et sans doute encore aujourd’hui), cela n’a en rien empêché le gouvernement wallon d’adopter un avant-projet de décret sur la fusion des cinq TEC wallons et sur le service minimum à assurer en cas de grève. Il a été adopté par le MR et cdH au pouvoir et entériné du bout des lèvres par un communiqué de la SRWT « prenant acte » de la décision.

    L’article complet à lire ici :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-12-01,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-12-01,BASSE-MEUSE,1|7

  • Grève des TEC : prenez vos dispositions ces jeudi et vendredi !

    tec.jpgEn raison de la journée de grève organisée par la CGSP ces jeudi et vendredi, le réseau TEC Liège-Verviers sera à l’arrêt. Des alternatives aux transports existent : les voici.

    Aucun bus ne sortira du dépôt Robermont ces jeudi et vendredi, le réseau du TEC Liège-Verviers sera à l’arrêt : prenez vos dispositions ! Le syndicat socialiste a déposé mardi dernier un préavis de grève pour l’ensemble du groupe TEC pour ces jeudi 29 et vendredi 30 novembre. Cette faisait suite, selon le syndicat, à « l’échec du bureau de conciliation régional du 6 novembre 2017 et à l’inquiétude grandissante du personnel du groupe TEC ».

    La CGSP s’oppose à la fusion des cinq TEC, au service minimum et aux sanctions en cas de grève sauvage.

    Des alternatives aux transports en commun existent tout de même pour les déplacements en région liégeoise. Les étudiants de l’Université de Liège, fortement impactés par la situation, ainsi que le personnel du CHU peuvent bénéficier de l’application covoiturage CovoitULiège. C’est surtout en période de grève que la fréquentation du site monte en flèche. Son utilisation est très simple  : il suffit de s’identifier avec le numéro étudiant pour être en réseau avec les autres utilisateurs de la plateforme.

    La suite de l’article sur :

    http://www.lameuse.be/159508/article/2017-11-29/greve-des-tec-prenez-vos-dispositions-ces-jeudi-et-vendredi

  • SNCB. Votre abonnement va augmenter de 2,49 %

    train augmentation tarifs, tarifs trains, tarifs sncbLe 1er février prochain, la SNCB va augmenter de 2,49 % le prix de ses abonnements de train, tant pour les navetteurs qui se rendent au travail que pour les jeunes qui vont à l’école. La hausse est également de 2,49 % pour la carte de train mi-temps. Un billet standard sera en moyenne 0,94 % plus cher. Le ticket le meilleur marché coûtera 2,3 euros au lieu de 2,2 euros actuellement. Le billet séniors passera de 6,2 à 6,5 € tandis que le Go Pass 1 grimpe de 6,20 à 6,40 € et la Key Car de 22 à 23 €. Le Go Unlimited (voyages illimités durant une semaine pour les moins de 26 ans durant les vacances scolaires) d’une semaine augmentera d’un quart à 15 euros. Ces ajustements tarifaires se basent sur l’évolution de l’indice-santé. Ils sont calculés en fonction de l’actuel contrat de gestion qui fixe de manière précise les hausses selon les types de titre de transport.

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-11-25,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-11-25,BASSE-MEUSE,1|18

  • Le réseau Tec fortement perturbé ce mardi dans la région de Liège. Aucun service n’est assuré à Bassenge

    tec.jpgCe mardi 21 novembre 2017, le réseau du TEC Liège-Verviers est quasi paralysé.

    A Bassenge, aucun service n'est assuré.

    L’article complet à lire ici :

    http://www.lameuse.be/156064/article/2017-11-21/le-reseau-tec-fortement-perturbe-ce-mardi-dans-la-region-de-liege

  • Attention ! Perturbations sur le réseau TEC ce mardi 21 novembre

    tec.jpgCe mardi 21 novembre, les organisations syndicales participent en front commun à une manifestation interprofessionnelle. Il ne s’agit donc pas d’une grève sectorielle des agents du TEC mais d'une action pour laquelle les organisations syndicales ont déposé un préavis couvrant les agents qui y participeront. Cette manifestation a un impact sur le fonctionnement du réseau du Groupe TEC.

    Bientôt d’autres infos

  • Wonck. Les travaux de construction de la station d’épuration sont imminents. Le chemin d’accès au chantier fait actuellement l’objet d’un enrobage… (Photos)

    station épuration wonck 3.jpgDepuis cette semaine l’entreprise Loiseau de Grâce Hollogne est occupée à préparer des aménagements pour permettre l’accès au chantier de la station d’épuration à Wonck. Il se fera par le chemin qui relie la Cité de Wonck à la Via Jecore (voir plan) et l’entreprise a procédé à un enrobage de pierres de silex en une couche épaisse. A mi- longueur de ce chemin, un petit pont surplombe la dérivation du Geer et selon le Chef d’équipe de l’entreprise Loiseau, aux dires de la commune, cet ouvrage en béton ne nécessitera pas de consolidation supplémentaire pour faire face aux charges, parfois importantes, auxquelles il devrait être soumis. En tout état de cause, un camion de 30 tonnes à charge, a effectué des va-et-vient constants sans que cela pose problème. De plan station épuration wonck.pngmême pour une grue de fort tonnage qui a emprunté le pont. Par contre, à quelques mètres de celui-ci, le passage au-dessus d’un tuyau de béton dans lequel coule un petit ruisseau devrait s’avérer plus scabreux. C’est pourquoi l’entreprise a renforcé une des berges où la structure en béton est inexistante contrairement à la berge opposée ou un « semblant » de pont retient les terres. Reste maintenant à savoir si ces ouvrages résisteraient à des charges plus conséquentes et l’on pense notamment aux station épuration wonck 4.jpgsollicitations de convois exceptionnels transportant des éléments en béton préfabriqués. Auquel cas, emprunter alors la rue Champ des courses et son prolongement sur la Via Jecore s’avérerait nécessaire.

    Les travaux commenceront ce lundi 20 novembre 2017 par une mise en place des infrastructures de chantier

    Dès lundi, les convois, qui vont se succéder, vont emprunter ce chemin empierré pour amener sur place les bureaux mobiles et l’infrastructure d'intendance nécessaires au début des travaux proprement dits (Ent.Wust).  Ensuite, le chantier devrait durer deux ans.

    Compte tenu de l’importance du chantier et celle du trafic sous-jacent qu’il devrait impliquer, ce seront deux ans durant lesquels les habitants de la cité de Wonck devront prendre leur mal en patience…

    Regor

    station épuration wonck 7.jpg

    station épuration wonck 5.jpg

    station épuration wonck 6.jpg

    station d'épuration wonck Plan.jpg

  • L’arrêt de bus de tous les dangers dans la côte d'Houtain

    arrêt bus houtain.pngSans trottoir ni sécurisation, l’arrêt de bus « Cité », à Houtain (côte de Houtain), met les nerfs des parents à rude épreuve 

    Tous les jours, les enfants qui descendent du bus à l’arrêt « Cité » de la rue de l’État dans la côte de Houtain prennent des risques. Débarqués alors qu’il n’y a pas de trottoir et juste un accotement en terre de quelques dizaines de centimètres de large, ils doivent traverser une rue où la vitesse est loin d’être respectée. 

    L’arrêt « Cité » est en effet situé dans un endroit où il n’y a pas de trottoir, juste un accotement en terre pas bien large et qui se rétrécit assez rapidement.

    Une situation que dénonce Marie-Hélène, la maman d’un enfant utilisateur. « Au printemps ou en été, ils sont encore visibles en descendant du bus. Mais maintenant, il fait noir tôt. Comme il n’y a pas de trottoir suffisamment large et qu’on roule plutôt vite dans la rue, j’ai tous les jours peur qu’il arrive quelque chose. D’autant que l’arrêt de bus n’est lui non plus pas très visible. On ne coupe jamais les branches, du coup, il est masqué. Il y a d’ailleurs des chauffeurs qui ne voient même plus l’arrêt de bus. Mes enfants m’ont déjà sonné pour me dire qu’ils avaient été débarqués tout en bas de la rue à cause de ça. »

    L’article complet à découvrir en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-11-17,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-11-17,BASSE-MEUSE,1|9

  • A proximité. L’autoroute de Maastricht fermée

    autoroute masstricht fermée.pngAvis à tous les automobilistes !

    L’autoroute E25, Liège-Maastricht, sera totalement fermée à la circulation le mercredi 8 novembre prochain à partir de 21h jusqu’au jeudi 9 novembre à 6h du matin.

    En cause, des travaux de réfection du revêtement de l’autoroute par les services hollandais dans le sens Liège-Maastricht à hauteur de la sortie nº1 Visé Nord.

    Une déviation sera mise en place.

  • Manifestation interprofessionnelle du lundi 23 octobre 2017. Risque d'importantes perturbations. TEC concerné(s) : TEC Liège-Verviers

    Communiqué du TEC :

    En raison de la participation d’une partie de notre personnel à la manifestation interprofessionnelle organisée en front commun syndical ce lundi 23 octobre, le réseau du TEC Liège-Verviers pourrait être fortement perturbé durant toute la journée.

    D'importants retards et/ou des suppressions de services ne sont pas à exclure. Dès lors, nous invitons notre clientèle à prendre ses dispositions pour tout déplacement prévu et à se tenir informée via cette page, l’E-mailing, TECxto ou en téléphonant à l’Infotec (04/361.94.44).

    Tous nos services seront à nouveau assurés normalement le mardi 24 octobre.

    La Direction du TEC Liège-Verviers présente d’ores et déjà ses excuses à sa clientèle pour les désagréments occasionnés.

  • Glons – rue provinciale. Les photos du jour

    Aménagements ralentisseurs pour protéger les usagers les plus faibles ? Des photos qui soulèvent tout de même pas mal de questions. (photos I.B.)

    handicapé thier de glons.jpg

    handicapé thier de glons 2.jpg

  • Oupeye, Juprelle et Bassenge : des travaux reportés à cause... des betteraves! Ils devraient démarrer la semaine prochaine, jusqu’à fin du mois

    Annoncées dans le courant du mois de septembre, les réparations des casse-voitures d'Oupeye, de Juprelle et de Bassenge n'ont toujours pas eu lieu ! La faute à la récolte des betteraves qui a été retardée. 

    Durant le printemps et au début de l'été, un sous-traitant néerlandais a installé un nouvel oxyduc pour le compte d'Air Liquide. Une nouvelle conduite d'un peu plus de 15 km qui relie Bassenge au Canal Albert. Et si son trajet passait principalement par des champs, des routes étaient inévitablement traversées. Une fois le travail terminé, les routes ont été rebouchées de manière scandaleuse.

    A certains endroits, ce sont de véritables casse-voitures qui ont été créés. Plutôt que de refaire des routes plates, l'entreprise a posé un béton rapide et n'a même pas pris la peine de le mettre proprement. Résultat, on se retrouve avec des bosses ou des cuvettes qui, parfois, ne sont même pas signalées par un panneau d'avertissement.

    En juin dernier, on nous avait expliqué que ce rebouchage était temporaire et que des réparations définitives seraient effectuées en septembre de cette année. Sauf que, ce 12 octobre, les bosses et les cuvettes sont toujours là. Si la météo des prochains jours s'annoncent clémente, mine de rien l'hiver n'est pas loin et si les réparations ne sont pas faites d'ici, il faudra attendre le printemps

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://journal.lameuse.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-10-12,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-10-12,BASSE-MEUSE,1|10

  • Emael. Le bassin d’orage est hors service : dans le lieu devenu glauque le feu des pyromanes a remplacé l’eau… (Vidéo)

    bassin orage emael bulletin communal décembre 2013.jpgIl y a cinq ans, feu l’Echevine Fabienne Heptia prenait à bras le corps un dossier important qui lui tenait à cœur : mettre un terme aux coulées de boues, véritable calamité récurrente, qui en cas de fortes pluies dévalaient des hauteurs par la rue Mélotte pour envahir ensuite la rue de la Vallée, axe principal principal du village d’Emael ainsi qu’un tronçon de la rue du Fort. Comme l’indiquait le bulletin communal de Bassenge du mois de décembre 2013, la commune de Bassenge avait réalisé, « sur fonds propres et grâce au professionnalisme de ses ouvriers » un bassin d’une superficie de 32 m2 ainsi qu’un caniveau aménagé, en contrebas, au début de la rue Mélotte. (Extrait bulletin communal ci-contre à gauche - Cliquer pour agrandir)

    Nous y consacrions un article ici.

    bassin orage emael 3.jpgAu hasard d’un reportage photographique, nous sommes passés sur les lieux ce dimanche 8 octobre 2017. Quel ne fut pas notre étonnement de constater que, non seulement, le bassin n’était plus opérationnel dans la mesure où aucune connexion ne permet plus aux eaux de le rejoindre mais, de surcroît, que le lieu, envahit par une végétation abondante, servait désormais de brasier à des pyromanes qui se livraient à des actes délictueux en boutant le feu à des déchets de diverses natures. Il est clair que le bassin d’orage ne remplit plus sa fonction première pour laquelle des investissements ont été consentis.

    S’agissant de prévention, le remettre en fonctionnement en urgence ne s’imposerait-il comme une nécessité tout comme traquer les pyromanes auteurs de ces délits ne le serait-il tout autant ?

    Roger Wauters

    LA VIDEO

  • Glons – Route provinciale. Des aménagements pour protéger les usagers les plus faibles ?

    trottoir route provinciale.jpgComme le démontre la photo, le trottoir est impraticable. Alors… Piétons, familles, enfants, marcheurs, joggeurs : vous faites-quoi là ?

    N’avait-on pas parlé de « protection des usagers les plus faibles » ?

    A Bassenge, il est parfois difficile de « suivre »…

    Regor

    route provinciale trottoir.jpg