Google Analytics Alternative

Travaux et mobilité

  • Parking d’«Eco Voiturage» à Boirs: les travaux démarrent

    Annoncé depuis des années, le parking d’Eco Voiturage de Boirs va enfin sortir de terre. Ce lundi 24 avril, les travaux visant à réaliser son aménagement vont démarrer. Situé juste en dessous du viaduc de Boirs, et proche de l’accès nº33 « Boirs » de l’autoroute E313, ce parking-relais comprendra 113 places pour les voitures (dont 4 PMR) et 12 places motos/vélo.

    Fruit d’une collaboration entre la SOFICO, le SPW, la commune de Bassenge, la Province de Liège et la SRWT, ce projet s’intégrera non seulement dans un réseau structuré de parkings à l’échelle du territoire de la province, mais permettra également d’élargir l’offre à proximité des grands axes de la Région wallonne. L’article à découvrir dans votre journal La Meuse ou sur :

    http://basse-meuse.lameuse.be/73510/article/2017-04-23/parking-deco-voiturage-boirs-les-travaux-demarrent

  • Visé-Travaux. La sortie « Visé » va être fermée

    La semaine prochaine, la SOFICO va poursuivre le remplacement de l’éclairage de la sortie nº2 « Visé », de l’autoroute E25, entamée au début du mois d’avril. La nouvelle phase de ces travaux sera réalisée ces lundi 24 avril, mardi 25 avril ainsi que jeudi 27 avril. Elle va nécessiter la fermeture de la sortie Visé en direction de Maastricht. La suite à découvrir sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-04-22,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-04-22,BASSE-MEUSE,1|12

  • Glons – Carrefour avec rue provinciale. Le signal a été replacé !

    Lundi 10 avril dernier, nous relations sur ce blog, l’absence de signal « cédez le passage » au carrefour de la Place de Brus avec la route provinciale à Glons. Le poteau avait été comme décapité par un véhicule et nous avions retrouvé le signal de l’autre côté de la route Provinciale. Article ICI

    Mercredi, le service des travaux de la commune de Bassenge est intervenu et le signal a été replacé.

  • Oupeye – Juprelle – Bassenge – Travaux. Les casse-voitures réparés en septembre. L’entreprise néerlandaise a annoncé le lancement des travaux

    thier mathias dos d'âne3.jpgIl y a une quinzaine de jours, relayant un article publié dans La Meuse, nous évoquions le chantier du futur oxyduc qui reliera Bassenge à Oupeye. L’entreprise néerlandaise qui s’occupe du chantier avait rebouché les travaux de manière quelque peu nonchalante… 

    Il y a un peu plus de deux semaines, nous vous parlions des travaux d’aménagement d’un nouvel oxyduc pour Air Liquide. Cette nouvelle conduite de gaz doit relier Bassenge à Oupeye en passant par Juprelle. Et si le tracé se fait essentiellement à travers champs, la nouvelle conduite doit aussi traverser certaines routes.

    Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à chaque fois, l’entreprise néerlandaise qui effectue les travaux a rebouché la route comme des cochons. Le béton a été mis n’importe comment, sans prendre la peine de l’égaliser. Résultat, à certains endroits ce sont de véritables casse-voitures qui ont été créés. Une situation d’autant plus dangereuse que l’entreprise n’avait même pas pris la peine de placer une signalisation adéquate, avertissant les conducteurs de l’état de la route.

    La suite de l’article à découvrir en suivant le lien ci-dessous :

    http://journal.lameuse.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-04-11,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-04-11,BASSE-MEUSE,1|10

  • Glons. Carrefour Place de Brus - route provinciale : mais où est donc passé le signal « Cédez le passage » ? Une situation dangereuse à laquelle il faudrait certainement remédier

    signal stop place de brus route provinciale.pngA Glons, venant de la Place de Brus vers le carrefour avec la route provinciale, les usagers doivent marquer un temps d’arrêt avant de s’engager sur cette route que l’on sait fort fréquentée. Raison pour laquelle, un signal « Cédez le passage » indiquait cette obligation. Mais ce signal a disparu. A bien analyser la partie restante du poteau cisaillé à la base on y constate la présence de rouille. Tout porte donc à croire que cela fait certainement des mois que le poteau a été décapité.

    A la recherche du signal perdu…

    En scrutant les alentours, il ne faut guère de temps pour découvrir le signal. Nous l’avons trouvé gisant sur l’accotement en face, côté gauche de l’entrée de la rue de Brus.

    En attendant, le signal fait défaut et ne pas manifester aux usagers l’obligation de céder le passage rend la situation dangereuse.

    signal glons place de brus rue provinciale.2jpg.jpg

    signal glons place de brus rue provinciale.3jpg.jpg

    signal glons place de brus rue provinciale.4jpg.jpg

    signal stop place de brus route provinciale.png

    (ci-dessus : photo google street view)

    Les autres : Regor

  • E313 - travaux. Deux mois de travaux entre Juprelle et Boirs

    Un important chantier démarre ce jeudi 6 avril sur l’autoroute E313, entre Juprelle et Boirs, uniquement en direction d’Anvers.

    La Sofico va en effet faire procéder à la réhabilitation du revêtement. Un chantier plus que nécessaire lorsqu’on voit les dégradations du tarmac.

    Le lancement de ces travaux se fera en deux phases. Ce jeudi 6 avril, la signalisation de chantier sera installée en direction de Liège. Et à partir de ce lundi 10 avril, la signalisation de chantier sera installée en direction d’Anvers. La circulation sera ramenée sur une bande.

    La suite sur :

    http://journal.lameuse.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-04-06,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-04-06,BASSE-MEUSE,1|8

    (Photo prétexte)

    En pratique :

    A partir du jeudi 06/04/2017, la signalisation de chantier sera installée dans le sens vers Liège.
    A partir du lundi 10/04/2017, la signalisation de chantier sera installée dans le sens vers Anvers.
    L’autoroute sera ramenée à une voie de circulation dans chaque sens.
    La vitesse sera limitée à 70km/h vers Liège et à 50km/h vers Anvers.
    La sortie Boirs vers Anvers sera accessible.
    La fin du chantier est annoncée pour fin mai 2017.
    Les travaux seront réalisés par l’entreprise BAM BETONAC.

  • Principaux chantiers routiers dans la région

    E313/A13 – JUPRELLE-BOIRS VERS ANVERS

    Ce chantier visera à réhabiliter le revêtement d’autoroute E313/A13 entre Juprelle et Boirs, uniquement en direction d’Anvers. Ces travaux débuteront aux alentours de la mi-avril (date à préciser ultérieurement) et s’achèveront vers la fin du mois de mai. La circulation s’effectuera sur une voie dans chaque sens avec une vitesse limitée à 50 et 70 km/h.

    E40/A3– VIADUCS DE HERSTAL

    Ce chantier vise à réhabiliter, renforcer et élargir les 3 viaducs successifs qui forment un tronçon de 650 mètres. Il a démarré en mai 2014. Dans le sens Aix vers Bruxelles, une voie d’insertion sera ajoutée à côté des 3 bandes de circulation. Dans le sens Bruxelles vers Aix, une nouvelle bande de circulation et une bande d’arrêt d’urgence seront créées. Le chantier compte 6 phases. Le chantier a basculé dans sa dernière phase le week-end du 5 au 6 novembre 2016. Tout le trafic est reporté sur le tablier qui supporte les voies vers Aix-la-Chapelle. 3 voies rétrécies sont maintenues dans chaque sens, avec une vitesse limitée à 50 km/h. La fin du chantier est prévue à la fin du mois de juin 2017.

    NB : Il est profité de la tenue de la dernière phase de travaux pour réaliser en direction de Bruxelles un autre chantier de mise à 3 bandes entre l’échangeur de Cheratte et les viaducs (zone d’approche des viaducs).

    E42/A27 – VIADUC ENSIVAL VERS BATTICE

    Un chantier de réhabilitation du viaduc d’Ensival a démarré en mai 2016 et porte uniquement sur les voies vers Battice. Il consiste également à placer des écrans anti-bruit. Un chantier identique s’était déjà tenu sur le viaduc dans l’autre sens, sur les voies vers Spa, en 2013-2014. Deux voies rétrécies sont maintenues dans chaque sens avec une vitesse limitée à 70 km/h.

    L’accès de Heusy vers Battice est soustrait au trafic et devrait être rouvert au trafic dans le courant du mois de juin prochain. Une déviation est en place via le ring de Verviers et l’accès n°5 « Ensival ».

    Les travaux étaient prévus pour une durée d’une année mais suite à des problèmes techniques rencontrés avec le placement des panneaux anti-bruit, le chantier accuse du retard sur le planning initial. Il devrait être achevé à l’automne 2017.

  • Union Roclenge Wonck. Nouvelle buvette pour l’U.R.W.

    Après plus de 40 ans passés dans des installations devenues plus que vétustes, l'Union Roclenge-Wonck dispose enfin d'une infrastructure digne de ce nom.

    Fin de la législature dernière, Bassenge rachetait à la Fabrique d'église, une parcelle située juste à côté du terrain de foot. Restait encore à financer ce projet d'un peu plus d'un million d'euros.

    Et si la Région wallonne a accepté de subsidier l'infrastructure à hauteur de près de 360.000 euros, 720.000 euros restaient encore à trouver.

    La suite de l’article à découvrir en suivant le lien ci-dessous :

    http://journal.lameuse.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-03-27,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-03-27,BASSE-MEUSE,1|10

    buvette wonck.jpg

    buvette wonck 2.jpg

  • Bassenge, Juprelle, Oupeye travaux. Ils rebouchent le chantier de l’oxyduc comme des cochons. Les ouvriers ont créé de véritables casse-voitures

    En Basse-Meuse, depuis plusieurs mois, un nouvel oxyduc d’Air Liquide est en train d’être installé. Cette canalisation d’oxygène liquide fera 15,37 km de long et reliera Bassenge à Oupeye en passant par Juprelle. Son tracé se fait essentiellement à travers les champs et ce n’est que lorsque la conduite doit passer les routes que les problèmes commencent. 

    D’abord parce que ces travaux entraînent inévitablement la fermeture, pas toujours annoncée, des voiries durant plusieurs jours. Ensuite, parce qu’une fois que la conduite est placée et la route rebouchée et rendue à la circulation, il vaut mieux faire preuve d’une grande prudence. Il y a quinze jours, après une semaine de fermeture pour ces travaux, la rue de Houtain sur Juprelle était rouverte à la circulation.

    Et en passant par là la première fois, les habitués ont certainement été plus que surpris. Car à la place d’un tarmac parfaitement lisse, c’est sur un sacré dos-d’âne et quelques trous qu’ils sont passés.

    La suite de l’article sur :

    http://journal.lameuse.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-03-24,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-03-24,BASSE-MEUSE,1|10

  • Wonck – Epuration. La station demande enfin son permis

    Après plus d’une décennie de procédures en tout genre, la station d’épuration de Wonck vient enfin   de déposer sa demande de permis pour la construction et l’exploitation de la station.

     

    L’article complet dans La Meuse de ce samedi 18 mars 2017

    http://journal.lameuse.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-03-18,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-03-18,BASSE-MEUSE,1|10

    Voir aussi 

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2017/03/17/station-d-epuration-a-wonck-avis-d-enquete-publique-219291.html

  • Station d’épuration à Wonck. Avis d’enquête publique

    Ce 15 mars 2017, le Collège communal de la commune de Bassenge vient de porter à la connaissance des intéressés qu’une enquête publique est ouverte. Elle est relative à la construction et l’exploitation d'une station d'épuration de 4500EH à Wonck; prétraitement, dessablage-déshuilage, traitement biologique, déshydratation et stockage des boues, aménager une voirie, construire et exploiter une cabine de sectionnement ; demande de la SCRL A.I.D.E. rue de la Digue, 25 4420 Saint-Nicolas.

    Renseignements pris auprès de l'AIDE, le début du chantier est prévu endéans les 6 mois.

    Le plan de situation :

    station d'épuration wonck Plan.jpg

    Avis à découvrir ici

    http://www.bassenge.be/actualites/avis-d2019enquete-publique-1

    Le panneau a été placé à l'entrée du site concerné : 

    station d'épuration wonck enquête.jpg

  • Eben. Le rond-point Charlemagne a fait l’objet de nouveaux aménagements

    Un article récent publié sur ce blog relatait le ras-le-bol du Collège communal de Bassenge devant les actes de vandalisme et incivilités perpétrés en Vallée du Geer. A Eben, un ou des individus se sont servis, plusieurs fois, du terre-plein du « monument Charlemagne » comme d’un terrain de cross. Aussi, récemment, le Service des travaux a-t-il procédé à des travaux de bardage au moyen d’anciennes traverses de chemin de fer. Sciées à hauteur, placées côte à côte, elles bordent l’espace circulaire en en empêchant l’accès.

    rond-point charlemagne eben.jpg

  • Bassenge. Attention aux nids de poule…

    On nous signale deux importants nids de poule à Bassenge sur la rue neuve. Venant de Bassenge en direction d’Houtain, le premier, à hauteur du petit magasin de détail, le second juste après avoir passé le pont sous le chemin de fer.

    rue neuve nid de poule2.jpg

  • Mobilité – Aménagements. A Roclenge, les écoliers sont maintenant à l’abri pour attendre le bus

    L’on se souvient de cette situation, à Roclenge, où pour attendre le bus les enfants se trouvaient carrément sur la route s’exposant ainsi à un réel danger (article ICI). Aujourd’hui, c’est fini. Le service travaux de la commune leur a aménagé un espace en retrait de la chaussée pour leur permettre d’attendre le bus en toute sécurité.

    aménagement bus roclenge.jpg

  • Bassenge – Sécurité. Un étrange aménagement mis en place dans la rue Neuve

    On déplore déjà un accident, qui n’a fait que des dégâts matériels

    Les travaux ont été menés sans en avertir la commune. La route est en effet régionale. 

    Depuis plusieurs mois, deux dispositifs ralentisseurs ont été réalisés dans la rue Neuve à Bassenge. Dans les deux cas, la route a été rétrécie à une seule bande de circulation, placée plus ou moins en plein milieu de la route. Ces rétrécissements sont formés d’un côté par une bande de stationnement et, de l’autre, par des stries peintes sur la route. Problème : durant tout un temps, la circulation a continué à se faire sur deux bandes de circulation, de nombreux conducteurs roulant sur les stries pour éviter de devoir s’arrêter et céder le passage.

    Sauf que depuis quelques jours, ce n’est plus possible. Des poteaux ont en effet été installés pour border le côté strié. Et comme l’expliquait voici quelques jours Regor, notre blogueur de Bassenge, ces modifications dans les aménagements ont eu pour conséquence qu’un véhicule en stationnement a été accroché et que l’auteur a pris la fuite. Rien que des dégâts matériels, mais l’information a suscité pas mal de commentaires critiques sur ces dispositifs ralentisseurs qualifiés « d’ânerie », de « mal fichus », voire de « dangereux ».

    Le plus surprenant dans toute cette histoire, c’est qu’ils ont été réalisés sans que la commune ne soit au courant.

    « C’est une voirie régionale et c’est donc la Région wallonne qui a fait ça », explique Josly Piette, bourgmestre de Bassenge. « Il y a quelque temps, nous avions réalisé une chicane et placé des bornes en béton peintes en rouge et blanc. On l’avait fait pour protéger l’espace parking des riverains. C’est vrai qu’on l’avait fait d’initiative, mais quand la Région wallonne a vu ça, elle a piqué une colère et elle a enlevé les bornes. Et puis, quelque temps plus tard, elle a aménagé ça… »

    Un dispositif sur lequel Josly Piette a refusé de donner son avis « pour ne pas envenimer la situation avec la Région. »

    (Aurélie Drion La Meuse mardi 7 mars 2017)