Google Analytics Alternative

Travaux et mobilité

  • Mobilité – Région liégeoise. Gare aux perturbations dans les bus ce lundi !

    Manifestation interprofessionnelles des syndicats FGTB et CSC ce lundi à Namur. Des perturbations sont donc attendues dans les autobus en région liégeoise.

    Voici les estimations faites par les responsables du TEC, dépôt par dépôt :

    . Bassenge : 50% des services devraient être assurés ;

    • Eupen : 15% des services devraient être assurés ;
    • Jemeppe : 50% des services devraient être assurés ;
    • Omal : 67% des services devraient être assurés ;
    • Oreye : 50% des services devraient être assurés ;
    • Robermont : 60% des services devraient être assurés ;
    • Rocourt : 58% des services devraient être assurés ;
    • Verlaine : 50% des services devraient être assurés ;
    • Verviers : 100% des services devraient être assurés ;
    • Wanze : 50% des services devraient être assurés ;
    • Warzée : 95% des services devraient être assurés.

    Pour les loueurs, seules les lignes du dépôt de T.C.M. devraient être impactées. Tous les autres dépôts assureront, en principe, leurs services normalement.

    La liste des différents voyages supprimés est disponible sur le site infotec.be

  • Photo du jour. « A réparer et à réorganiser… »

    Photo du jour: « A réparer et à réorganiser… »

    Photo prise dans le Thier de Glons (Route provinciale) ce samedi 9 juin 2018 à 17h15

    (Photo A.C.)

  • Vendredi 25 mai 2018 - 10h00 : Énormes embouteillages sur l’E40 à Alleur: 4 véhicules impliqués

    Des files se créent et se ressentent jusque Cheratte en raison d’un accident impliquant 4 véhicules sur l’E40 à hauteur d’Alleur vers Loncin.

    Quatre véhicules sont impliqués dans un accident sur l’E40 à hauteur de la sortie Alleur vers l’échangeur de Loncin. Les trois bandes sont obstruées et la circulation se fait très lentement via la bande d’arrêt d’urgence. La police est déjà sur place.

    Les ralentissements se font ressentir depuis Cheratte d’où il faut 40 minutes pour passer outre l’incident. 8km de files sont à déplorer. Évitez donc le secteur si vous en avez encore la possibilité.(Source Sudinfo)

  • Glons – Ralentisseurs route provinciale. Changement de cap : les blocs de béton sont enlevés pour faire place à des îlots directionnels

    route provinciale îlots directionnels mai 2018 2.jpgCe vendredi 18 mai 2018 au matin, le service des travaux de Bassenge a procédé à l’enlèvement des blocs de béton (glissières d’autoroute) placés sur la route provinciale de Glons et qui faisaient office de « chicanes de ralentissement » depuis deux ans. Les ouvriers ont aussitôt commencé la construction d’îlots directionnels. Selon nos sources, il sera aussi question de les équiper de voyants lumineux (Leds).

    Ces travaux semblent attester de la non-conformité des aménagements mis en place précédemment et nous aurons certainement l’occasion de revenir sur les nouveaux qui sont en cours de construction et que nous suivrons avec l’attention qu’ils méritent.

    Il faut toutefois reconnaître que, pour les aménagements ralentisseurs sur cette route, le nombre de changements de caps ne favorise pas, auprès de la population, la bonne compréhension des décisions successives prises par les autorités, tout comme la communication dont elles font l’objet leur parait assez contradictoire. Voilà qui risque certainement d’alimenter « Encore et encore » les commentaires sur les réseaux sociaux.

    Roger Wauters

  • Liège: seulement 3 bus sur 10 roulent ce matin. La situation, par dépôt, est la suivante :

    – Bassenge : 38 % des services seront assurés ;

     

    – Eupen : aucun service ne sera assuré ;

     

    – Jemeppe : 6 % des services seront assurés ;

     

    – Omal : 30 % des services seront assurés ;

     

    – Oreye : 15 % des services seront assurés ;

     

    – Robermont : 31 % des services seront assurés ;

     

    – Rocourt : 13 % des services seront assurés ;

     

    – Verlaine : 20 % des services sont assurés ;

     

    – Verviers : 47 % des services seront assurés ;

     

    – Wanze : aucun service ne sera assuré ;

     

    – Warzée : 25 % des services seront assurés.

    L’article complet à lire sur :

    http://www.lameuse.be/232159/article/2018-05-16/liege-seulement-3-bus-sur-10-roulent-ce-matin

  • Bassenge – Mobilité. Sécuriser 15 km de nationale à Bassenge. Christopher Sortino veut une même vitesse partout et installer pas moins de 24 passages piétons

    nationales bassenge christopher sortino sécurité article la meuse christopher sortino.jpgBassenge est une commune sillonnée par deux nationales, les N618 et N619. Près de 15 km de voirie qui relient Glons à Eben. Mais pour les piétons, rien n’est vraiment fait pour qu’ils puissent traverser en toute sécurité. 

    La sécurité routière est un des chevaux de bataille du conseiller communal Christopher Sortino (PS). Le presque trentenaire s’attaque cette fois à un gros morceau : la sécurisation, pour les piétons, des N618 et N619. « Tout est parti d’un coup de fil. Une dame âgée, habitant Wonck, me signalait qu’il manquait de passages pour piétons sur la grand-route et qu’elle avait peur de traverser. Je lui ai promis d’étudier le problème que j’ai élargi à l’ensemble de la traversée de Bassenge. Parce qu’actuellement, il y a très peu de passages pour piétons. Par exemple entre le dépôt du TEC et Eben, il n’y en a pas. Il y en a bien quelques-uns à Roclenge mais mis de manière pas très cohérente ».

    Etudier la vitesse

    Le socialiste s’est donc penché sur la question en prenant pour point de départ le Schéma de Cohérence Territorial de Bassenge. « Un document approuvé par le conseil communal et qui soulignait déjà le problème. Il proposait ainsi la création de 13 passages pour piétons. Mais ne tenait pas compte des règles à suivre pour pouvoir créer un passage pour piétons. Il faut par exemple compter le nombre de piétons qui traversent à un endroit donné (au moins 120). Il faut aussi que 85 % des automobilistes respectent les limitations de vitesse ».

    Un second critère qui a entraîné une autre réflexion chez Christopher Sortino. « Il faut savoir que sur cet axe, la vitesse n’est pas uniforme. De Boirs à Glons, c’est 70 km/h. De Boirs à Eben, alors que la configuration est la même, c’est 50 km/h. Et il faut aussi reconnaître que dans la traversée de Wonck, dans cette longue ligne droite, rouler à 50 km/h n’est pas naturel. C’est la raison pour laquelle, au conseil communal de ce jeudi, je vais faire toute une série de propositions."

    L’article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce mardi 15 mai 2018

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-05-15,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-05-15,BASSE-MEUSE,1|8

  • Bassenge – Collectes sélectives. Il n’y a pas de quotas de mains rouges

    Depuis quelques semaines, plusieurs habitants de Bassenge se plaignent du non-enlèvement de leurs sacs PMC. Sur le groupe Facebook « Le Geer dans la Vallée du Geer », plusieurs personnes ont ainsi posté des photos de leurs sacs bleus avec une main rouge apposée dessus, se demandant quels objets avaient entraîné cette « sanction ». Les sacs de rues entières auraient subi le même traitement. Et certains ont donc avancé la possibilité que les ramasseurs avaient un « quota de mains rouges ». Ce que réfute catégoriquement Intradel. « En réalité, nous sommes dans une période un peu critique. Nous réalisons, sur Hannut et Marchin, une phase test avec des sacs mauves P+MC. Des sacs dans lesquels on peut mettre d’autres plastiques comme les pots de yaourts, de margarine, certaines barquettes… Il y a eu bien sûr une communication sur cette phase test. Est-ce qu’il y a eu mauvaise interprétation de la part de la population des autres communes qui ont cru qu’on pouvait mettre d’autres plastiques dans les sacs bleus ? Toujours est-il qu’on se rend compte qu’il y a de plus en plus d’intrus dans ces sacs bleus. Ce qui fait bien évidemment diminuer la qualité du tri. On a donc demandé aux collecteurs d’être plus attentifs. D’où l’augmentation de mains rouges ».

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-05-05,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-05-05,BASSE-MEUSE,1|8

  • 109 places sous le viaduc de Boirs

    éco voiturage boirs mai 2018.pngÀ l’heure où les embouteillages sont de plus en plus fréquents, il est devenu plus qu’urgent de réduire le nombre de véhicules sur nos routes. Et pour y parvenir, le covoiturage est une des solutions. Encore faut-il avoir des infrastructures qui permettent de le mettre en œuvre. En province de Liège, elles se multiplient. Dernière inauguration en date, le parking d’écovoiturage de Boirs, à Bassenge. L'article complet à découvrir en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/rm/prod/pay/Sudpresse%3Aweb%2C2018-05-02%2CBASSE-MEUSE/SU_QUOTIDIENS/2018-05-02/9/pdf_d-20180501-3LYPDK.pdf?auth=add53&id=d-20180501-3LYPDK&sign_prtcttr=replica%7C1525271106%7Ce136e954adfd

  • Herstal mobilité. E40 : évitez les Hauts-Sarts lundi matin !

    Il va falloir faire preuve de (beaucoup) de patience si vous passez prochainement près de l’échangeur des Hauts-Sarts sur la E40. Un chantier de réhabilitation risque fort de générer de fameux problèmes de circulation.

    Ces travaux porteront sur la partie de l’échangeur du côté des voies en direction d’Aachen. Ils auront lieu de jour et de nuit afin de rouvrir les accès le plus rapidement possible à la circulation.

    Du 22/4 20h au 23 /4 18h

    On ne pourra pas emprunter la sortie nº34 « Hauts-Sarts ». Une déviation sera mise en place via l’échangeur de Cheratte où vous serez invité à faire demi-tour pour reprendre ensuite l’autoroute vers Bruxelles et la sortie 34 « Hauts-Sarts ».

    Toutes les nuits (de 18h à 6h), du lundi 23 avril au jeudi 26 avril

    L’accès 34 « Hauts-Sarts » permettant de gagner l’autoroute E40/A3 vers Aachen sera fermé. Une déviation sera mise en place via l’échangeur de Vottem. En journée (entre 6h et 18h), le mardi 24 avril et le mercredi 25 avril, le travail se poursuivra mais l’accès à l’autoroute vers Aachen sera assuré :

    – Le mardi (de 6h à 18h) en venant de Herstal (Post Hôtel).

    – Le mercredi (de 6h à 20h) en venant du parc d’activité économique.

    La suite de l’article sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-04-21,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-04-21,BASSE-MEUSE,1|12

  • Bassenge. Grand nettoyage de printemps : 126 sacs et 1 m³ ramassés en une matinée

    nettoyage bassenge 2018 3.jpgC’est sous une belle journée printanière qu’une cinquantaine de citoyens et citoyennes se sont réunis ce samedi 24 mars 2018 pour participer au Grand Nettoyage de Printemps. Dans un climat convivial teinté de bonne humeur, cette matinée a commencé par un petit café ou jus de fruits devant la Maison communale de la Cohésion sociale de Wonck. Elle s’y est ensuite terminée là par le verre de l’amitié.

    C’est la 5ème année que la Commune de Bassenge, via la Commission de l’Environnement, organise ce type d’activité et cette dernière édition fût un bon cru. nettoyage bassenge 2018 groupe.jpgOutre les citoyens, venus nombreux, le Patro de Boirs avait une nouvelle fois répondu présent à cette démarche et a décalé son horaire habituel pour pouvoir participer activement à cette opération.

    Vu le nombre de participants, différentes équipes ont pu être constituées pour sillonner tous les villages de l’entité.  Un constat général : le nombre de sacs récoltés est toujours aussi impressionnant et de nouveaux dépôts sauvages ont été découverts.

    Un bilan très positif pour la participation mais, par contre, un constat qui se réitère : les gestes d’incivilité ne diminuent pas et la calamité première reste les cannettes.

    Il est à souligner que les écoles ont également souscrit à la démarche : St Joseph de Roclenge et de Wonck ont organisé leur journée « propreté » ce vendredi 23 mars tandis que Saint-Joseph d’Emael le faisait le dimanche 25 mars.

    Ce ne sont pas moins de 84 sacs de déchets « tout venant », 42 sacs de PMC et 1 m³ d’encombrants qui ont été récoltés durant cette matinée de nettoyage.

    (Source Courrier de Philippe Knapen Echevin de l’environnement adressé aux participants – Photos commune de Bassenge)

  • Munies de capteurs. Des poubelles publiques intelligentes

    poubelle publique glons.jpgQui n’a jamais pesté en ne pouvant pas jeter un détritus dans une poubelle publique tant elle était déjà encombrée ? Cette image pourrait devenir désuète. La Région, via la « Cellule Wallonie plus propre », va lancer un projet-pilote dans quelques mois. « L’objectif est d’obtenir les taux de remplissage des poubelles en temps réel afin d’éviter que celles-ci ne débordent et en vue d’optimiser le parcours des collectes des services de propreté », explique le ministre wallon de l’Environnement, Carlo Di Antonio (cdH), en charge du dossier.

    Des discussions sont actuellement menées avec plusieurs communes pour entrer en phase test fin 2018. Des capteurs seront installés dans des poubelles déjà existantes. Ils relèveront les taux de remplissage. « Ce projet pilote permettra de connaître les avantages et les inconvénients à intégrer ce genre de technologie innovante dans les communes (capacité de gestion du changement, optimisation des collectes, gain économique et environnemental) », détaille le ministre wallon de l’Environnement.

    Note :

    Pour faire bref. Lorsque la poubelle est pleine, elle le signale.

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-03-26,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-03-26,BASSE-MEUSE,1|16

    (Photo illustration Regor)

  • A proximité. Pont de Lixhe : patience

    Le tablier du pont de Lixhe s’était soulevé début février. Il est depuis lors toujours fermé au passage, ce qui cause de nombreux ennuis au niveau de la circulation dans la région. D’emblée, les techniciens avaient évoqué une fermeture de plusieurs mois. Ce sera bien le cas et il va donc falloir faire encore preuve de patience. En effet, un cahier des charges est en cours de finalisation concernant les travaux à mener. Un adjudicataire sera ensuite désigné en urgence. Mais il ne faut pas espérer de réouverture avant fin août.

    (Source La Meuse)

  • Glons – Sécurité routière. Des feux intelligents pour la route Provinciale ? C’est la proposition du jeune Conseiller Christopher Sortino (PS) (Explications en vidéo)

    christopher sortino portrait.pngLe journal La Meuse publie, ce mardi 20 février 2018, un article relatif à la proposition de Christopher Sortino, jeune Conseiller communal (PS) d’installer des feux « intelligents » sur la route provinciale à Glons.

    Pour rappel

    En près de trois ans, la route Provinciale de Glons a fait l’objet de divers aménagements pour limiter les excès de vitesse. Des aménagements qui ont fait et font encore débat tant certains les jugent dangereux. Après une étude assez poussée, le jeune socialiste propose d’installer des feux verts à récompense.

    Explications

    article la meuse route provinciale christopher sortino.jpgDepuis le printemps 2015, Les autorités communales ont procédé à des aménagements sur la route Provinciale de Glons. Voulant freiner la vitesse et sécuriser cette longue ligne droite, elles ont testé différents dispositifs. Depuis deux ans environs, ce sont des chicanes qui ont été aménagées. Un dispositif que certains jugent dangereux principalement à cause d’un manque de visibilité ou d’une surabondance de signalisation.

    Depuis leur installation, plusieurs accidents et accrochages ont été constatés.

    Pour en finir avec cette situation, Christopher Sortino (PS) vient d’émettre l’idée intéressante d’installer un feu vert à récompense. Il s’agit d’un feu tricolore qui reste au rouge jusqu’à ce qu’un véhicule s’approche de lui. Muni d’un radar, ce feu détecte la vitesse des voitures. Si on roule à maximum 50 km/h, il passe au vert. Au-delà de cette vitesse, il reste au rouge...

    LA VIDEO EXPLICATIVE

     

    L’article dans la Meuse de ce mardi 20 février 2018 en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-02-20,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-02-20,BASSE-MEUSE,1|10

  • Région liégeoise – Politique et citoyenneté. Suivre en temps réel les projets communaux. Une plate-forme en ligne pour reconnecter les citoyens et la vie politique locale

    plate forme en ligne citoyens vie politique locale.jpgPermettre aux citoyens de suivre en temps réel l’évolution des différents projets initiés sur le territoire communal, tel est l’objectif d’un nouveau site internet. « WilWay », fondé par deux jeunes Liégeois, entend bien contribuer à fournir aux habitants des informations simples et transparentes via leur plate-forme. Une manière également de rapprocher les gens de la politique. Aywaille fait partie des cinq communes wallonnes pilotes qui vont mettre leurs premiers projets en ligne. 

    Prenez la mise en place d’une « zone bleue » pour réguler le stationnement dans le centre d’une localité, la construction d’une nouvelle plaine de jeux dans un quartier, l’installation d’un réseau d’égouttage dans une rue ou encore l’installation de nouvelles poubelles. Autant de projets qui touchent directement les citoyens de la commune. Le problème étant que les habitants ne sont pas toujours informés de ces projets de manière adéquate.

    (Re)connecter commune et citoyens

    Pour pallier ce manque, deux jeunes Neupréens, Aubry D’Inverno et Martin Collard, ont lancé une plate-forme en ligne baptisée « WilWay ». Ceux-ci sont partis de quatre constats : le désintérêt des citoyens pour la politique, les vues limitées sur la progression des projets, pas de sources de données centralisées et un manque d’outils de gestion des projets. D’où le lancement de la plate-forme web « WilWay », dont la mise en ligne officielle aura lieu ce mercredi à 18 heures. « Cela va permettre au citoyen lambda d’avoir une vue complète du projet, tout en donnant un outil de gestion simple à la commune », commente Aubry D’Inverno, l’un des cofondateurs.

    C’est le personnel administratif de la commune qui est chargé de compléter les différentes « cases » relatives au projet mis en ligne. Il est également possible de ne pas rendre cela « public » et de le garder « privé », juste pour les agents administratifs et communaux. Bien évidemment, l’objectif est de mettre en ligne un maximum de projets et, surtout, de les rendre accessibles facilement au grand public.

    L’article complet à découvrir en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-02-14,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-02-14,BASSE-MEUSE,1|6

  • Pont de Lixhe : on sait ce qu'il s'est passé

    Les boulons d’une bielle ont lâché sous le pont. Il va falloir le remettre en place en le lestant de 140 tonnes, puis effectuer les réparations.

    L’article complet avec toutes les explications sur Visé Sudinfo, le blog Sudpresse de Visé en suivant ce lien :

    http://vise.blogs.sudinfo.be/archive/2018/02/08/pont-de-lixhe-on-sait-ce-qu-il-s-est-passe-247505.html