Google Analytics Alternative

vols bassenge

  • Cambriolages. Juprelle, Oupeye et Bassenge visées

    Une partie de la Basse-Meuse est actuellement touchée par une vague de cambriolages. Celle-ci a commencé en novembre et touche principalement trois des six communes qui composent la zone de police à savoir Oupeye, Juprelle et Bassenge. La zone de police de la Basse-Meuse y a ainsi respectivement constaté 34, 29 et 15 cambriolages soit un boum de plus de 50 % par rapport aux mois précédents. Et si durant la première quinzaine de novembre, c’était particulièrement Juprelle qui était ciblée par les voleurs, le phénomène s’est rapidement déplacé, probablement en raison de mesures spécifiques qui ont été adoptées par la zone de police.

    Aujourd’hui, derniers chiffres à l’appui, on peut presque affirmer que la vague de vols est terminée sur Juprelle et Bassenge. Depuis le début de ce mois, seuls trois vols y ont ainsi été commis dans chacune de ces deux communes.

    Par contre, à Oupeye, le phénomène est toujours très interpellant. En un peu plus de deux semaines, 14 cambriolages ont eu lieu. Et tous les villages de la commune ou presque sont visés. Seuls Hermée et Heure-le-Romain semblent épargnés.( Source La Meuse samedi 17 décembre 2016)

    Conseils :

    1. Placer, tout autour de votre habitation, des systèmes d’éclairage équipés de détecteurs de mouvement.
    2. Installer une minuterie sur quelques lampes en les programmant pour que l’éclairage s’allume et s’éteigne alternativement dans différentes pièces.
    3. Entretenir la végétation afin d’éviter les zones d’ombre.
    4. Ne laissez jamais vos fenêtres en oscillo-battant en votre absence.
    5. Rentrer les échelles et outils de jardin pouvant aider les cambrioleurs.
    6. Tenir un inventaire de vos biens, appareils, avec les numéros de série… Ajouter une photo pour les bijoux et œuvres d’art.
    7. Remplir la fiche «habitation inoccupée» afin de signaler votre absence à la zone de police.
    8. Demander le passage d’un conseiller en prévention vol auprès de votre zone de police.
    9. Signaler tout agissement ou véhicule suspect aux services de police en formant le 101.
  • Zone de Police Basse-Meuse. Alerte info vague de vols en Basse-Meuse : le mot du Chef de zone

    Mesdames et Messieurs,

    Un article publié dans la presse de ce 29/11/2016 fait état d’une recrudescence de vols dans la Basse-Meuse et plus précisément dans les communes de Bassenge et Juprelle. Ces faits sont hélas avérés.

    La police ne reste pas inactive et des actions sont menées.  Néanmoins en ce qui concerne l’aspect plus particulier des enquêtes, il est nécessaire d’avoir des éléments pour nous permettre d’interpeller des suspects.

    Nous en appelons donc à tous les citoyens qui peuvent donner des renseignements concernant des “manèges suspects” (par exemple: véhicules inhabituels qui circulent au ralenti dans un quartier, personnes inconnues qui déambulent la nuit, des bruits suspects chez un voisin, etc...). La police ne peut pas grand-chose sans la participation et la réactivité de tout en chacun à la chaîne de la sécurité.

    Les renseignements utiles peuvent être adressés à votre inspecteur de quartier ou à votre poste local qui traiteront et feront remonter l’information vers les services d’enquête.

    Nous vous rappelons également qu’il existe au sein de la zone de police, le service de prévention vol (n° tél: 04 374 88 15 ou prevention@police-bassemeuse.be ) qui peut vous apporter des conseils pour la sécurisation de votre habitation.

    Soyez attentifs sans pour autant basculer dans l’angoisse

    Le Chef de Zone, Alain LAMBERT

    Numéros de téléphones utiles pendant les heures de bureau:

    Poste de Bassenge: 04 374 88 50

    Poste de Blegny: 04 374 89 60

    Poste de Dalhem: 04 374 88 70

    Poste de Juprelle: 04 374 90 00

    Poste d’Oupeye: 04 374 89 40

    Poste de Visé: 04 374 88 80

    Police-secours 24h/24:     04 374 89 00

    La Zone Police Basse-Meuse sur Facebook

    https://www.facebook.com/notes/zone-de-police-basse-meuse/alerte-info-vague-de-vols-en-basse-meuse/581370232070849

    https://www.facebook.com/Zp5281/?fref=nf

  • Basse-Meuse – Judiciaire. Cambriolages en série dans la région de Bassenge et Juprelle

    Une vague de cambriolages touche la zone de police de la Basse-Meuse. Juprelle est fortement touchée et la commune de Bassenge est, elle aussi, concernée. Et hier soir, un nouveau vol dans une habitation était constaté, cette fois à Mortier (Blegny). Signe que le phénomène est plutôt important, la zone de police nous a donné des chiffres qui interpellent : « Nos statistiques en matière de cambriolages étaient jusque-là stables. Mais là, on sait déjà qu’ils sont en augmentation. En 2015, nous en avions eu 466, alors que pour 2016, nous avons déjà 503 vols constatés ! Plus intéressant encore, les chiffres de ces trois derniers mois. En septembre, nous avons eu 7 cambriolages à Bassenge et 9 à Juprelle. En octobre, ils étaient respectivement de 8 et 6. Mais depuis début novembre, nous en avons déjà eu 9 à Bassenge et 28 à Juprelle, sur les 66 vols dans les habitations qui ont été constatés ce mois-ci sur l’ensemble de la zone ! »

    On l’a compris, Juprelle est particulièrement visée par ce ou ces voleur(s). « C’est un peu un village dortoir qui, en plus, est traversé par de grands axes et proche de l’autoroute. Ajoutez à cela que nous sommes dans une période habituellement plus propice aux cambriolages. Il fait sombre plus tôt, c’est plus facile pour les cambrioleurs d’être moins remarqués. D’ailleurs, la plupart des vols sont opérés en fin d’après-midi ou début de soirée. »

    La police conseille de « faire croire que la maison est occupée. Laisser une lampe allumée ou la radio. Mettre un programmateur pour que des lampes s’allument… Ne pas laisser pas de fenêtre ouverte, même en oscillo-battant. Ne pas laisser non plus traîner une échelle. »

    Depuis une dizaine de jours, des patrouilles ciblées sont organisées. Si vous constatez des agissements suspects, contactez le 101 ou la police de la Basse-Meuse au 04/374.89.00.

    Note de Regor

    Quelques témoignages recueillis sur Facebook

    • « Deux cambriolages cette semaine rien que chez nos voisins proches, rue de la Vallée; va-t-il falloir que nous organisions des rondes nous-mêmes pour nous protéger ? »
    • « Il semblerait qu'ils passent devant les maisons avec un accessoire qui ouvre les portes électriques des garages et entrent donc sans effraction, c'est réellement flippant. »

    http://www.rtl.be/info/magazine/hi-tech/ce-petit-boitier-a-25euro-peut-ouvrir-n-importe-quelle-voiture-ou-porte-de-garage--745300.aspx  

    • « J'ai retrouvé mes portes de garage ouvertes samedi passé et lundi...... J'ai prévenu la police et fait changer les codes des télécommandes des portes. J'habite rue Cordemont (Juprelle)
    • « Je viens de recevoir un coup de téléphone du ministère de l'intérieur me posant des questions sur le genre de maison que j'habite à cause des vols survenue dans la région.  Trouvez- vous normal qu'à 18h15, on vous pose ce genre de questions ???? Pour ma part je crois qu'il faut se méfier »
    • " En rentrant vers 18h30 chez moi, je suis interpellée par une personne conduisant une camionnette blanche pour me demander où se trouve le 730 rue provinciale à Slins. Je lui ai dit vers où se diriger. Mon fils me signale que la camionnette tourne toujours. »
    • « Notre voisin a été cambriolé hier soir à 21h alors qu'il s'était absenté 3/4h. Il y a donc forcément des gens qui surveillent les habitants qui sortent de chez eux, c'est obligé; à nous d'ouvrir l'oeil et de repérer des voitures inconnues. Vu la multiplication des vols, je pense que c'est une bonne idée que chacun partage son expérience afin que nous sachions tous à quoi nous devons être attentifs! »

    C’est en effet ce dernier témoignage qui permet de mettre en évidence un point commun à tous ces vols : une voiture stationnée dans un quartier avec des occupants à son bord qui portent une surveillance sur les habitudes des habitants.

    Ouvrir l’œil et le bon s’avère nécessaire.

    Regor

  • Une vague de vols en Vallée du Geer ? Des témoignages convergent et se recoupent…

    vols.jpgCes dernières semaines, différents commentaires sur Facebook ont fait état de vols perpétrés en certains villages de la Vallée du Geer. Vendredi dernier, rue du croupet à Boirs, des malfrats ont opéré leur méfait en soirée et, en l’absence des propriétaires, sont entrés par effraction dans une maison. Quelques heures auparavant, dans le quartier, une riveraine avait observé les va-et-vient « bizarres » d’un véhicule de couleur noire immatriculé en France. Le n° de plaque avait été relevé. Suite au vol, le numéro a été transmis à la Police. Plainte a été déposée.

    Alors, autant le savoir, être attentif et prudent.

    Quelques conseils sur Oreye Blogs Sudinfo en suivant ce lien :

    http://oreye.blogs.sudinfo.be/archive/2012/11/08/quelques-conseils-pour-eviter-les-cambirolages-a-votre-domic.html

  • Vallée du Geer. Attention ! Recrudescence de vols dans les habitations… !

    illustration vol.jpgSur le réseau social Facebook, sur base de plusieurs commentaires et autres mails que nous avons reçus, plusieurs témoignages convergent et font état de vols perpétrés ces derniers temps dans la Vallée du Geer. Glons et Boirs  semblent plus particulièrement concernés. Il s’agit généralement de vols par effraction ou de tentatives de vols qui ont lieu la nuit dans des habitations et propriétés privées ainsi que dans des véhicules stationnés à rue devant les habitations (matériel de chantier notamment). Selon les témoignages de deux dames habitant Boirs, en un seul mois, ce sont plus de six maisons qui auraient ainsi été « visitées » ou auraient fait l’objet d’une tentative d’effraction. Encore faut-il y ajouter une tentative, avortée, à Glons dont nous avions été avertis. Dans certains cas, des maisons ont été visitées alors que les habitants dormaient à l’étage.

    S’il s’agit de relativiser, la prudence est donc de mise.