Google Analytics Alternative

vignobles emale vendanges 2017

  • Vendanger en Vallée du Geer, c’est possible. Pas besoin nécessairement d’aller en France

    vin de liège vignobles 2017 2.jpgL’activité est physique, on le sait. Mais se déroule en général dans une ambiance très conviviale. Pour certains, les vendanges sont un moment de l’année à ne pas rater. Et autant savoir qu’il n’est pas toujours nécessaire de descendre en Bourgogne ou en Moselle pour y participer. Vin de Liège, par exemple, a besoin de 30 volontaires chaque jour et cela durant deux semaines. 

    Vous rêvez de vendanger mais vous n’avez pas forcément la possibilité de partir en France pour vivre cette expérience durant plusieurs jours ? Pas de panique, en région liégeoise, vous pourrez trouver votre bonheur. Certains des onze vignobles de la région cherchent des bénévoles. Et le premier auquel on pense, c’est évidemment Vin de Liège. Avec ses 12 hectares, il est le plus grand de la région. Et chaque année, fort de sa philosophie d’ouvrir le vignoble au plus grand nombre, Vin de Liège fait appel aux bénévoles pour venir récolter les précieuses grappes. « Depuis les premières vendanges, il y a quatre ans, nous avons dû avoir 900 vendangeurs », explique Alec Bol, administrateur de la Coopérative. « Bien sûr, sur une même année ou d’année en année, certaines personnes reviennent. C’est pourquoi, à mon avis, on a dû avoir 400 à 500 personnes différentes qui sont venues vendanger ». Et alors que les vendanges 2017 devraient se dérouler d’ici une quinzaine de jours, il est encore possible de se porter volontaire.

    Les personnes qui s’inscrivent via vendanges@vindeliege.be  ont toutes leurs chances d’être contactées.

    La suite de l’article sur

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-09-11,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-09-11,BASSE-MEUSE,1|8

    (Photos du vignoble à Emael 2017 : Regor photography)