Google Analytics Alternative

travaux viaduc cheratte

  • Herstal – Chantier E40. Trois mois de retard pour le viaduc

    S’ils pensaient que leur calvaire touchait à leur fin, les milliers d’automobilistes qui empruntent chaque jour le viaduc de Herstal (E40) vont devoir faire preuve d’encore un peu de patience. Les travaux de rénovation et d’élargissement du viaduc ont en effet pris du retard. Annoncé pour le début du printemps 2017, le chantier se terminera finalement à la fin du mois de juin. C’est donc trois mois d’embouteillages monstres supplémentaires que les habitués devront affronter. Un retard qui s’explique principalement par les conditions climatiques hivernales. Le chantier a ainsi dû être stoppé durant plusieurs semaines, en novembre, décembre et surtout janvier. Depuis, le planning a été revu et la fin des travaux est fixée à la fin juin 2017.( La Meuse samedi 11 février 2017)(photo prétexte)

  • Liège - embouteillages. Des problèmes au viaduc de Cheratte

    cheratte.jpgCe lundi matin était prévue la troisième phase des travaux de réfection du viaduc de Cheratte. Mais les mauvaises conditions météo du week-end et un problème de signalisation ont empêché sa mise en place globale, provoquant une dizaine de kilomètres de bouchons.
    Le problème est survenu dans le sens Aix-Bruxelles, où seules deux bandes étaient disponibles au lieu de trois. « Nous avions prévu que la première bande sur le viaduc serait celle pour tous les véhicules légers venant de Visé par l’E25, explique-t-on à la Sofico. Mais la signalisation ne se voyait pas suffisamment durant la nuit. Nous avons donc préféré reporter son ouverture afin de régler le problème. »
    Du coup, tous les véhicules légers ont dû reprendre la E40, faire demi-tour sur l’aire de Tignée avant d’emprunter le viaduc sur deux bandes.
    Le second problème fut les mauvaises conditions météo qui empêchèrent le transbordement sur trois autres bandes de toute la circulation venant de Bruxelles vers Aix. « Mais cela devrait se faire cette nuit, de 19 à 6 heures » , expliquait-on hier à la Sofico.
    Quant au problème de signalisation déficiente qui empêche d’ouvrir une troisième bande dans le sens Aix vers Bruxelles, « c’est une priorité. La signalisation sera adaptée rapidement, encore cette semaine. »
    En attendant, il faudra encore prendre son mal en patience ce mardi matin au moins. Et surtout faire attention à sa vitesse car deux radars répressifs seront présents pour faire respecter les 50 km/h obligatoires.
    Rappelons que cette troisième phase du chantier devrait durer six mois (Source La Meuse mardi 24 novembre 2015)