Google Analytics Alternative

scandale publifin

  • Scandale Publifin. Le Ministre Paul Furlan a démissionné… (Vidéo RTL). Une série de mesures éthiques vont être prises dans les trente jours…

    publifin 3.JPGCe jeudi 26 janvier 2017, le gouvernement wallon a accepté la démission du Ministre Furlan et a proposé toute une série de mesures éthiques en matière de gouvernance.

    Un cadastre des différentes Intercommunales sera réalisé dans les trente jours afin de réduire toutes les instances inutiles et d’autres mesures seront prises afin de faire connaître les rémunérations des responsables des intercommunales et des organismes d’intérêt public.

    (Source la Meuse -  RTL)

    dessin publifin 3 complet.jpg

  • Scandale Publifin. Qui fait quoi ? Nethys, Publifin... Si vous n’y comprenez plus rien! ( + Dessin Regor)

    Bourgmestre PS d’Ans, Stéphane Moreau est également administrateur-délégué de Nethys. Cette dernière est une S.A., filiale de l’intercommunale liégeoise Publifin. Nethys est active dans les secteurs de l’énergie avec Resa, l’un des gros gestionnaires de réseau d’électricité et de gaz. Il possède aussi la marque VOO, qui propose ses services d’internet et de télédistribution numérique par câble sur l’ensemble de la Wallonie et une partie de Bruxelles. Mais Nethys, c’est aussi le groupe de quotidiens régionaux L’Avenir, la chaîne à péage BeTV, Win, Nethys Energy ou encore Elicio.

    Le scandale Publifin a éclaté en décembre, lorsqu’un échevin cdH d’Olne, Cédric Halin, a révélé que 24 mandataires locaux PS, cdH et MR, nommés par leur parti dans quatre comités de secteur de Publifin, percevaient des rémunérations élevées. Or, le travail y était très « light ». Certains élus gagnaient là plus de 500€ à la minute. Depuis, les révélations et les démissions se succèdent.

    Quant à Elio Di Rupo, il a déclaré hier : "Quand on est bourgmestre, on ne peut pas être patron d'une entreprise privée" (Nethys est une S.A.) (Source La Meuse vendredi 20 janvier 2017)

    dessin publifin 3 complet.jpg