Google Analytics Alternative

pollution vw

  • VW : D’Ieteren lance un site web pour rassurer ses clients

    vw.pngPlongé dans la tourmente depuis la révélation de son trucage de tests antipollution effectués sur ses voitures diesel, l’empire Volkswagen tente de retrouver un peu de stabilité : vendredi soir, Matthias Müller, le patron de Porsche, a été nommé, sans véritable surprise, à la tête du groupe, succédant ainsi à Martin Winterkorn, emporté par le scandale.

    À 62 ans, cet « enfant de la maison » n’a pas besoin de son regard bleu azur pour séduire les actionnaires. Il jouit d’une longue carrière au sein de la société : il est passé par Audi et Lamborghini et il dirigeait Porsche depuis 2010.

    Le plus incroyable dans cette affaire est que l’International Council on Clean Transportation, l’ONG américaine qui a révélé le scandale, comptait, à l’origine, prouver que les véhicules américains étaient les plus propres. Il y a deux ans, cette organisation non gouvernementale a contacté des chercheurs de l’Université de Virginie-Occidentale pour tenter de démontrer que les autos vendues aux États-Unis polluaient moins que les autres. Mais les tests, réalisés sur une VW Jetta et une VW Passat, ont révélé d’étranges écarts entre les émissions réelles de gaz dégagées par les voitures de la marque et celles déclarées lors des tests réglementaires effectués par les autorités. Celles-ci embraient et c’est le scandale. « On a été surpris », a commenté Drew Kodjak, responsable de l’ONG. « Nous ne soupçonnions absolument pas que des VW puissent être équipées de logiciels trompeurs. »

    Vendredi, VW n’a pas reçu le feu vert pour vendre ses modèles 2016 de voitures diesel aux Etats-Unis.

    D’IETEREN LANCE UN SITE

    Le scandale crée aussi des remous chez nous. Vendredi, D’Ieteren, l’importateur des marques VW en Belgique, a lancé un site internet ( www.customercare.dieteren.be ) destiné à fournir des réponses aux questions de ses clients. Le nombre et le type de véhicules concernés chez nous ne sont pas encore déterminés, même si certains véhicules utilitaires font partie des 11 millions d’automobiles concernées, a annoncé D’Ieteren.

    D’Ieteren annonce vouloir contacter chaque client touché dès que les infos seront disponibles. La société assure que la nouvelle génération de moteurs diesel (Euro 6), actuellement sur le marché, est conforme à la législation et aux normes environnementales. (Source La Meuse 26 sept.-15)