Google Analytics Alternative

pollens 2015

  • Avec le soleil, revoici les pollens et… les allergies

    pollens.jpgDepuis quelques jours, le retour du soleil, le ciel bleu et les températures printanières font remonter le moral de presque tout le monde. Presque car la nouvelle n’est que relativement bonne pour ceux qui sont allergiques aux pollens, de 15 à 20 % de la population belge. En effet, avec le radoucissement des températures, des quantités importantes de pollen de noisetiers, d’aulnes et d’ifs ont été relevées dans l’air. Rien d’exceptionnel en ce début mars, mais c’est inexorable, le coup d’envoi de la saison pollinique est donné.

    À tout âge…

    Même si vous croyez ne pas être sensible à ce type de rhinite, ne vous réjouissez pas trop vite : une allergie saisonnière peut se déclarer à tout âge en fonction de pré- dispositions génétiques et il n’existe pas de groupes à risques particuliers. Heureusement, toutes les personnes allergiques ne le sont pas à tous les pollens. Nous respirons, en Belgique, de janvier à septembre, le pollen d’une quarantaine d’espèces de plantes plus ou moins allergènes. En ce début de saison, les grains de pollen libérés sont essentiellement ceux des noisetiers, des aulnes, des ifs et des cyprès. Mais ces plantes ne sont pas très allergisantes et peu de gens en ressentent les effets.

    pollens.jpgDe mars à septembre…

    Bien plus incommodant, le pollen des bouleaux est libéré vers la fin mars, et en grande quantité : environ un tiers de la quantité totale du pollen des arbres de nos régions. Viennent ensuite les différentes graminées (mai, juin et juillet). L’armoise, un arbuste aromatique, clôture la saison vers le mois de septembre. Les grands allergiques ne peuvent pas pour autant oublier mouchoirs et antihistaminiques puisqu’ils seront encore agressés par d’autres particules, notamment les spores fongiques (champignons). (Source La Meuse 13 mars 2015)

    (photos d'illustration wikipedia)