Google Analytics Alternative

police environnement glons

  • Glons. Pollution du Geer au mazout : la police de l’environnement et la protection civile sur place ce samedi après-midi. La situation est sous contrôle.

    Cela faisait près de quatre jours qu’une fine nappe de mazout se répandait à la surface du Geer à hauteur de la passerelle où, mercredi dernier, la protection civile avait placé trois filtres de retenue. Quatre jours… Une situation préoccupante pour plusieurs riverains comme pour beaucoup d’internautes sur Facebook d’autant que l’efficacité des filtres ne leur paraissait pas optimale.

    pollution geer glons 2016.jpg2.jpgInterpellés sur cette situation par plusieurs personnes, c’est de concert que, ce samedi 20 août 2016 au matin la Présidente de la section pêche de Lanaye de la Société royale des pêcheurs de la Basse-Meuse et le Conseiller Christopher Sortino (PS) ont contacté la Police de l’environnement et les services de la protection civile en leur demandant d’intervenir à nouveau. A 14h00, les services étaient sur place pour une nouvelle analyse de la situation. Selon Monsieur Flamme de la Police de l’environnement, tout semble indiquer l’existence d’un phénomène connu et qui n’est pas rare : une poche d’hydrocarbure, emprisonnée depuis X temps dans la vase et qui suite à des variations de débit et de niveau du Geer dues à de fortes pluies, se libère pour venir planer en surface. C’est en tout cas la piste privilégiée actuellement par les spécialistes devant la finesse de la nappe de mazout visible en surface sur le Geer. Du côté de la protection civile, les hommes ont procédé à de nouvelles modifications du barrage filtrant pour en augmenter pollution geer glons 2016 4.jpg2.jpgl’efficacité. Au fil des heures, les personnes présentes ont pu constater, à la surface du Geer en amont du pont, que les traces de mazout s’atténuaient pour se limiter alors à quelques toutes petites zones et, en aval, que les modifications apportées au barrage filtrant en avaient apporté à l’efficacité.

    Quant aux personnes présentes durant ces opérations et qui manifestaient des inquiétudes pour les canards, la réponse de Monsieur Flamme de la Police de l’environnement vint rassurer tout le monde : « Regardez les barboter. Par expérience, si l’endroit ne leur convenait pas, ils ne seraient pas là et s’en iraient ailleurs ! »

    L’on peut donc avancer aujourd’hui que la surface de la fine nappe de mazout s’est fortement réduite pour se limiter à quelques petites zones éparses à la surface du Geer et qu’au niveau du dispositif de retenue la situation est sous contrôle. La Protection civile reviendra sur place début de la semaine prochaine pour une nouvelle analyse de la situation de laquelle des conclusions seront tirées. La Présidente de la section de pêche comme le Conseiller bassengeois ont dit vouloir s’en enquérir et leurs numéros de GSM ont été échangés.

    Regor

    pollution geer glons 2016 3.jpg2.jpg

    pollution geer glons 2016.jpg