Google Analytics Alternative

police basse meuse

  • Soyez prudents: nouvelle opération de contrôle de vitesse sur nos routes ce jeudi

    logo police basse meuse 2.pngLa police fédérale et certaines zones de police locale organisent jeudi une nouvelle opération de contrôle contre la vitesse excessive qui durera 24 heures. Cette action intervient durant la semaine sans amende lancée à l’appel des syndicats policiers.

    http://www.lameuse.be/1269627/article/2015-04-22/soyez-prudents-nouvelle-operation-de-controle-de-vitesse-sur-nos-routes-ce-jeudi

  • Scandaleux: la police de la Basse-Meuse verse 250.000 euros au commissaire pour le faire taire et éviter de le nommer chef de zone. L’article complet !

    police basse meuse nomination.jpg 2.pngLa zone de police de la Basse-Meuse va payer 250.000 euros au commissaire Philippe Lambert pour éviter de le nommer chef de zone. C’est le prix à payer pour qu’il cesse ses recours au Conseil d’Etat, tous en sa faveur jusqu’à présent. La zone de police de la Basse-Meuse qui regroupe les communes de Bassenge, Blegny, Dalhem, Juprelle, Oupeye et Visé se prépare à débourser discrètement 250.000 euros pour en terminer avec une procédure de nomination de chef de zone qui dure depuis… 14 ans ! Objectif : se « débarrasser » de l’encombrant Philippe Lambert, candidat malheureux au poste tant convoité, qui n’a cessé depuis lors d’introduire des recours au Conseil d’Etat. Conseil d’Etat qui, à chaque fois, lui a donné raison. Et manifestement, ça a fini par agacer les responsables de la zone de police, qui ont décidé d’en finir une bonne fois pour toutes en mettant la main au portefeuille pour offrir une retraite dorée au candidat mécontent. Une police basse meuse nomination.jpg 2.png piette.pnginformation qu’on se refuse à confirmer du côté de la zone de police. Josly Piette, le bourgmestre de Bassenge et président de la zone de police, est très clair : aucun commentaire, confidentialité oblige. Mais l’histoire de ce petit « pécule de départ » a fini par fuiter dans les couloirs des commissariats de la Basse-Meuse. Où les policiers n’apprécient que modérément ces largesses financières à l’heure où les budgets « police » sont de plus en plus serrés. «Ils chicanent pour quelques dizaines d’euros, n’ont pas d’argent pour engager les inspecteurs qui manquent, mais savent sortir 250.000 euros pour ne pas appliquer une décision qui émane pourtant du Conseil d’Etat», s’étonne un connaisseur du dossier.

    Lire la suite

  • Scandaleux: la police de la Basse-Meuse verse 250.000 euros au commissaire pour le faire taire et éviter de le nommer chef de zone

    police basse meuse nomination.jpgLa zone de police de la Basse-Meuse va payer 250.000 euros au commissaire Philippe Lambert pour éviter de le nommer chef de zone. C’est le prix à payer pour qu’il cesse ses recours au Conseil d’Etat, tous en sa faveur jusqu’à présent.

    La zone de police de la Basse-Meuse – qui regroupe les communes de Bassenge, Blegny, Dalhem, Juprelle, Oupeye et Visé – se prépare à débourser discrètement 250.000 euros pour en terminer avec une procédure de nomination de chef de zone qui dure depuis… 14 ans !

    commissaire philippe lambert,zoner police basse meuse,police basse meuseToutes les explications dans l’article en suivant le lien :

    http://www.lameuse.be/1212773/article/2015-02-13/scandaleux-la-police-de-la-basse-meuse-verse-250000-euros-au-commissaire-pour-le

    commissaire philippe lambert,zoner police basse meuse,police basse meuse

    En première page de la Meuse de ce samedi 14 février 2015

  • Avis de la Zone de Police : changement d'horaire

    logo police basse meuse 2.pngZone de Police : changement d'horaire

    Mesdames, Messieurs,

    Merci de bien vouloir noter que dans le cadre d'une réorganisation, les Commissariats Locaux seront désormais fermés à l'accueil du public le samedi matin.

    En cas d'urgence (pour un fait significatif et non dans le cadre d'une procédure administrative ou d'une plainte non urgente) vous pouvez vous adresser au commissariat central situé à 4681 Hermalle-Sous-Argenteau, rue du Passage d'Eau 40 accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

    Les commissariats Locaux (un dans chacune des six communes de la Zone de Police) resteront accessibles suivant l'horaire fixé antérieurement et affiché à l'entrée du Commissariat.

    Merci de votre compréhension

    Alain Lambert Chef de Zone.

    (Source Bassenge.be)

    logo police basse meuse.png

  • Vols par ruse en Basse-Meuse: la police en appelle à la vigilance !

    Police basse meuse sonne à la porte.pngLes forces de l'ordre lancent un avertissement en direction des personnes âgées. De faux policiers écument en effet les communes de la Basse-Meuse en profitant de la faiblesse de leurs victimes. Ils pénètrent dans les habitations sous de faux prétextes et volent argent et bijoux.

    Ces faux policiers opèrent à trois. D'abord, une dame se présente chez un habitant seul, souvent âgé. Elle lui demande un verre d'eau. Ou bien elle veut lui présenter des produits ménagers. "Une fois qu'elle est dans les lieux, elle va être rejointe par deux hommes qui se disent policiers mais qui sont en réalité de faux policiers et qui disent que la dame est une voleuse" explique le commissaire Charles Laurent, de la zone de police Basse-Meuse. "Ces deux faux policiers vont mettre la victime en confiance et vont lui demander de vérifier avec eux le coffre-fort, les caches avec de l'argent. Et puis, ces faux policiers vont faire mine d'arrêter la dame qui est venue en premier et le trio va quitter les lieux tranquillement. Malheureusement, la vieille personne va se rendre compte que sa cachette a été vidée de son argent ou de ses bijoux". L'une des victimes a été délestée de 25 000 euros.

    commissaire Charles laurent.pngAlors, comment reconnaître de faux policiers? Le plus simple, c'est que si vous n'avez pas appelé la police, il n'y a pas de raison qu'elle se présente chez vous et qu'elle demande à entrer. Vous avez alors le droit d'avoir des soupçons et de garder votre porte fermée. "La meilleure des réactions est de demander au pseudo policier son identité et de téléphoner à la police qui fera les vérifications nécessaires" souligne le commissaire Charles Laurent.

    Si vous souhaitez contacter la police de la zone Basse-Meuse, un numéro de téléphone : le 04 374 88 00. Vous pouvez appeler tous les jours et à n'importe quelle heure.

    (source RTBF jeudi 25 juillet 2013)

  • Basse-Meuse : les policiers de quartier plus présents sur le terrain… Voici l’article complet

    agent de quartier illustration.pngIls participeront à des patrouilles en soirée pour réduire les nuisances locales.

    Vous vous plaignez parfois de ne pas voir assez votre agent de quartier ? Vous allez être servi. Les 40 agents de quartier actifs en Basse-Meuse ont en effet entamé un renforcement de leur présence sur le terrain, afin d’améliorer la qualité de vie et le bien-être des habitants. Alain Lambert, détaille le projet.

    Et dès ce printemps, davantage de contrôle sur les routes…

    Voici l’article complet paru dans La Meuse ce 12 avril 2013

    police plus présente.png

  • Police : la Zone Basse-Meuse se cherche un nouveau Chef de corps…

    police basse meuseL'annonce est parue au Moniteur le 24 septembre. La Police de la Basse-Meuse engage un nouveau chef. Depuis le départ à la retraite du commissaire divisionnaire Jean-François Adam, l'intérim était assuré par le commissaire Alain Lambert, un ancien de la police communale d'Oupeye. La procédure de recrutement vient donc d'être officiellement lancée. Ci-dessous, le texte paru au MB.

    Avis aux candidats : dépêchez-vous, il ne vous reste plus beaucoup de temps pour postuler.

    Police locale de la Zone de Police « Basse-Meuse » (5281)

    Vacance de l'emploi de Chef de zone

    Zone pluricommunale Basse-Meuse : Bassenge,

    Blegny, Dalhem, Juprelle, Oupeye, Visé

    Conformément à l'article 4 de l'arrêté royal du 31 octobre 2000, fixant les conditions et les modalités de la première désignation à certains emplois de la police locale, il est fait appel aux candidats Chef de zone pour la Zone pluricommunale de police « Basse-Meuse »

     

    Les effectifs totaux s'élèvent à 179 équivalents temps plein. Les conditions d'admission sont donc celles de l'article 2, 3, du même arrêté royal (catégorie 150-300).

    Les candidatures doivent être adressées dans un délai de seize jours débutant le jour de la présente publication au Président du Collège de Police, M. Mauro Lenzini, rue des Ecoles 4, à 4684 Haccourt. Elles seront accompagnées d'un curriculum vitae et d'un exposé succinct des qualités et de la motivation du candidat pour l'exercice de la fonction à pourvoir.

    Le profil de l'emploi est celui de l'arrêté ministériel du 11 janvier 2006 fixant la description de fonction d'un chef de corps et les exigences de profil qui en découlent, disponible sur le site internet http://www.just.fgov.be   ou sur simple demande adressée au Président à l'adresse susvisée.

    (source Visé Blog Sudinfo)

    http://www.just.fgov.be