Google Analytics Alternative

piétinée cheval

  • A Wonck, la quinquagénaire avait été piétinée par un cheval de 800 kilos : nous avons pris des nouvelles de Nani…

    Nani et zoé.jpgOn se souvient tous de ce dramatique accident qui, à Wonck en septembre 2015, avait valu à Nani une quinquagénaire, plusieurs fractures dont la plus grave fut celle du thorax (nombreuses côtes cassées) ainsi qu’une perforation d’un poumon.

    Afin de prendre de ses nouvelles, nous lui avons rendu une petite visite ce mercredi 13 avril 2016 après-midi. C’est accompagnée de sa fille, Zoé, que Nani nous a reçus dans un manège à Millen, non loin de Glons. A la voir arriver vers nous, aucune séquelle n’apparaît ; sa démarche est normale et  elle affiche un beau sourire. « Je suis en revalidation, je suis suivie par une kyné, et ça va.. » nous dit-elle d’emblée.

    Nani et zoé 2.jpgEt elle poursuit « Dans la vie de tous les jours, certains gestes me sont pourtant encore pénibles, d’autres restent impossible à faire à cause des douleurs ressenties dans le bras droit, mais je sens des améliorations tous les jours… »

    Durant de longs mois, Nani a fait preuve d’une grande force de caractère et aujourd’hui elle continue à prendre plaisir à s’occuper de chevaux dont Vegas, celui de Zoé, sa fille. Elle se rend régulièrement au manège de Millen pour leur prodiguer des soins, les brosser, les amener au pré… Exactement comme avant l’accident. Sauf que maintenant, sa capacité physique ne lui permet pas de monter à cheval. Au cours de la conversation, elle glisse « Vous savez, durant mon coma, mon entourage m’a beaucoup aidée, ils m’ont beaucoup parlé. C’est important, de parler à une personne qui est dans le coma. Aujourd’hui, je me souviens même de propos qui m’ont été tenus… Je ne peux recommander aux personnes qui rendent visites à celles qui se trouvent dans le coma que de leur parler beaucoup… Cela m’a vraiment aidée. »

    Au moment de prendre congé de Nani et de sa fille Zoé, la maman tient à ajouter, avec un sourire en coin « Dans quelques mois, je compte bien remonter à cheval »

    Devant l’émotion suscitée par ce terrible accident dans toute notre région et même bien au-delà tout comme le nombre d’articles qui y ont été consacrés dans les médias, apprendre que Nani va bien, que son état de santé s’améliore et qu’elle est en voie de guérison totale constitue une excellente nouvelle qu'il nous paraissait normal de partager et faire savoir.

    Nous consacrerons bientôt un article sur Zoé (17 ans) et son cheval Vegas (5ans) qui vivent une rare relation fusionnelle…

    Regor

    vegas zoé plage.jpg

    Note : à Duinkerke, en France, la présence d'animaux est autorisée sur une plage bien spécifique.

  • Wonck. Le témoignage de la fille dont la mère a été piétinée par des chevaux….

    logo BASSENGE sudinfo 2.jpgSuite aux articles parus dans La Meuse, sur RTL et sur ce même blog ce mercredi 2 septembre 2015, la jeune fille dont la mère a été blessée après avoir essayé, en vain, de retenir son cheval nous a contacté aujourd’hui en fin de matinée pour apporter son témoignage.

    « Nous nous étions rendues au pré pour rechercher des chevaux afin de les ramener dans leurs boxes. Brusquement, dans une prairie proche, des poneys se sont mis à galoper dans toutes les directions. Les apercevant, nos chevaux ont commencé à « chauffer »…. Ils sont devenus eux-mêmes incontrôlables. Ma mère a essayé de retenir son cheval le plus longtemps possible pour éviter que des enfants ne soient blessés. Elle y a vraiment a mis toutes ses forces, mais en vain. Elle s’est longuement battue mais s’est finalement fait gagner par le cheval. Elle est lourdement tombée. Les autres chevaux qui suivaient le « chef de file » l’ont piétinée…»

    En fait, c’est l’acte de bravoure de cette dame qui lui a valu d’être blessée à ce point, d’où notre décision d’apporter ce témoignage aux articles parus.

    La jeune fille termine en disant « Elle est aux soins intensifs et j’aurai des nouvelles ce soir…» La jeune fille a promis de nous tenir au courant sur l’état de santé de sa maman.

    Avec toute la région en émoi et, dans le monde du cheval, de nombreuses personnes solidaires, nous leur souhaitons beaucoup de courage et partageons leur douleur. Voilà qui devait être dit. 

    Regor