Google Analytics Alternative

photos interdites magasins

  • Commerce. Certains magasins refusent que l’on prenne des photos !

    prendre photos dans magasin.jpgLe client est roi ? Peut-être, mais cela ne lui donne pas tous les droits ! Dans la chaîne de magasin H&M par exemple, il est strictement interdit de photographier les vêtements dans les rayons, même en gros plan. « Parce que nous avons le souci de préserver les autres clients », nous dit Maria Nerinckx, responsable communication de la chaîne. « Il est toujours possible qu’une personne soit photographiée en arrière-plan, à son insu, et qu’elle se retrouve sur les réseaux sociaux. C’est arrivé par le passé et nous avons reçu des plaintes. Nous demandons donc à nos clients de ne pas prendre de photos dans les magasins ».

    Et l’adolescente qui voudrait montrer son projet d’achat à sa mère ou le client qui veut seulement enregistrer les références du produit pour trouver sa taille ailleurs ? « C’est une règle chez nous », poursuit Maria Nerinckx. « Certes, des clients rouspètent parfois, mais quand nos employés vont vers eux et expliquent les choses, c’est accepté. Maintenant, si ces clients photographient les articles en cabine, nous ne pouvons rien y faire. »

    prendre photos dans magasin.jpgChez Zara à Liège, même consigne : interdiction de photographier les articles. « Par peur du piratage industriel et de copies », nous dit-on. Un magasin Esprit situé en Wallonie refuse aussi. « Parce qu’on craint une appropriation de l’image à des fins négatives. Un vêtement qui se partagerait sur les réseaux sociaux ou sur un blog avec des commentaires négatifs. » « Mais en cabine, pas de souci », poursuit notre vendeuse de ce magasin. « Quand une cliente hésite, on lui propose même de la prendre en photo et qu’elle envoie le cliché à ses proches pour avoir leur avis, en direct. »

    « COUP DE POUCE À L’ACHAT »

    D’autres enseignes jouent le jeu à fond et encouragent quasi le client à mitrailler tout ce qu’il aime ! Chez Steps à Charleroi (Ville 2), un magasin de vêtements pour dames, on ne dit jamais non aux photos. « On considère que c’est un petit coup de pouce pour l’achat », remarque Cristina Bakkers, assistante manager. « Une étudiante qui vient chez nous après l’école repère un chouette vêtement, elle le photographie, en parle avec ses amies ou ses parents puis revient le lendemain pour l’acheter. Ça se passe souvent ainsi. Photographier nos articles pour les acheter sur internet ? Impossible : c’est une marque hollandaise qui ne livre pas en Belgique ».

    C’est aussi l’avis du SNI, Syndicat neutre pour indépendants. « Empêcher le client de faire des photos, ce n’est pas très commercial et de toute manière, rien ne l’empêchera de le faire en cabine », déclare Christine Mattheeuws, présidente. « Il faut donc bien réfléchir avant d’interdire. Il y a peut-être plus à perdre qu’à gagner. » (La Meuse lundi 9 mai 2016)