Google Analytics Alternative

personnel bassenge

  • Offre d’emploi : on ne serait pas un peu machiste, à Bassenge ? Les femmes du « Femen » vont-elles débarquer chez nous ?

    poil-a-gratter.jpgLa chronique « poil à gratter » de Regor.

    Cette semaine, un appel à candidature pour un emploi administratif à la commune de Bassenge est paru dans le magazine publicitaire « Le Geer » et publié simultanément sur le site Bassenge.be. Jusque-là, rien d’anormal. Par contre, comme me l’ont fait remarquer quelques lectrices, ce qui l’est nettement moins, c’est l’utilisation seule et constante du genre masculin pour formuler l’offre d’emploi. Alors, je me suis penché sur le texte. Et, effectivement, j’y ai trouvé plusieurs « couacs » pour ne pas dire entorses à la parité Homme-Femme en matière d’emploi. Si, déjà, le symbole bien connu H/F signalant l’accessibilité de l’emploi aux personnes des deux sexes en est absent, quelques tournures de phrases sont éloquentes.

    emploi bassenge 1 souligné rouge.jpgPrenons  d’abord, pour exemple, cet extrait : « Les candidats seront avertis ». Les candidates ne le seraient-elles pas ou les femmes ne peuvent-elles pas postuler? Un autre exemple significatif : « Motive ses collaborateurs ». Le staff des employé(e)s au centre Administratif de Bassenge, n’est-il composé que d’hommes et ainsi totalement exempt de futures collaboratrices ? Un autre extrait : « S’assure de la bonne compréhension du message par l’interlocuteur ». Dans le cadre de sa fonction, l’employé ou l’employée sélectionné(e) ne sera donc jamais amené(e) à s’adresser à une interlocutrice ?

    Cerise sur le gâteau ou plutôt le summum en matière d’offre d’emploi, dans le paragraphe titrant « Finalité de la fonction », apparaît la phrase : «  Sous l’autorité du emploi bassenge 2.jpgsecrétaire, il est responsable de l’organisation du service. Il rend compte des activités de celui-ci à son supérieur hiérarchique et/ou aux autorités ».  Ici, c’est on ne peut plus clair : le pronom masculin « il » remplace « employé ». Et la circonlocution indique bien que l’objectif des autorités communales est de confier l’emploi à un homme.

    Devant ce cas d’espèce et le machisme dont semblent faire preuve le Collège communal de Bassenge en matière d’emploi et de parité homme-femme, les dames du mouvement « Femen » vont-elles débarquer à Bassenge ?

    Après « Le Cœur à Bassenge », « Les Seins nus… à femen site femen.org.jpgBassenge » ?

    En tout cas, cela me fera toujours de belles photos (choc) en perspective…

    Regor.

     

    http://femen.org/