Google Analytics Alternative

patrimoine bassenge

  • Chantier Roclenge. L’ancienne ferme « Juprelle » en phase de restauration…

    ferme juprelle 1.jpgDepuis peu Place Louis Piron à Roclenge, un grand chantier de  restauration de l’ancienne ferme Juprelle a commencé. Situé au centre du village, ce bâtiment de caractère datant de 1820, repris sur la liste du patrimoine architectural protégé de la Région wallonne, sera restauré à l’identique. Le projet prévoit l’aménagement de quatre appartements et, dans la partie sous toit, d’un loft. Les travaux ont été confiés à l’entreprise Maréchal de Blegny. La ferme était inoccupée depuis des années et voilà donc un magnifique projet qui ne pourra que redonner un certain lustre à ce quartier du centre de Roclenge.

  • Rencontre avec Roland et Monique Marchot du presbytère de Wonck : une vidéo d’Ali.

    roland et monique 2.pngEntretien avec Roland et Monique Marchot qui, notamment, s’expriment sur l’histoire qui les lie au presbytère de Wonck appelé aussi « Centre d’Art Cama » (propriété de la commune de Bassenge). Une vidéo d’Ali Aghroum.

  • Le petit jeu « Qui sait où c’est ? » Voici la réponse…

    passerelle glons détail.jpgIl s’agissait de la très ancienne petite passerelle, située au centre de Glons, qui enjambe le Geer et permet de relier la rue Georges Depaifve à la rue Lulay. Un remarquable ouvrage de ferronnerie d’Art que l’on pourrait rattacher à une période située entre le style « Art nouveau » et « Art déco » (Entre 1900 - 1920). Sur toute sa longueur et de part et d’autre de la passerelle, la balustrade est ornée de symboles représentant des lyres (stylisées) dont la présence se veut une sorte d’ode à la musique. Il est clair que cette ancienne passerelle présente un intérêt architectural et patrimonial certain.

    Aussi, afin de monter un dossier plus complet, tout renseignement sur cette passerelle est bienvenu (Date placement de la passerelle, origine, informations par transmission orale, vieilles photos, etc…). N’hésitez-pas à laisser un commentaire sur ce blog ou nous envoyer un mail. De notre côté, nous prenons contact avec la Direction du Petit Patrimoine populaire wallon (DGO4 SPW. Wallonie).

    passerelle glons 1.jpg

    passerelle glons 2.jpg

    passerelle glons 3.jpg

  • Glons. Cure de jouvence pour le quartier « de Brus ». Ces dernières années, il fait l’objet de toutes les attentions…

    place de brus ferme dupuis 3.jpgChronique " Patrimoine bassengeois ". Par Regor.

    Le 1er août 2013, sur ce même blog, une question était posée dans un article qui titrait : « Glons. En travaux, la Place de Brus est inaccessible. Va-t-elle retrouver son visage d’antan ? »*

    Aujourd’hui, on peut dire que cela s’est confirmé, une véritable cure de jouvence pour le quartier de Brus. Mais revenons tout d’abord au mois d’août 2013 où de gros travaux étaient menés sur la voirie de la place. Le tarmac, placé fin des années 90, était raclé pour mettre au jour l’ancien pavage de la chaussée. Les ouvriers communaux procédaient alors à des restaurations du pavage là où cela s’avérait nécessaire* (Voir article ci-dessous). Ces derniers mois, ce sont des travaux du même acabit qui ont été entrepris sur une importante surface située
    place de brus avant.pngdevant la ferme Dupuis, à la seule différence, ici, que le raclage du tarmac a laissé apparaître de la terre battue et que, par la suite, la restauration de l’espace trottoir nécessita un apport d’anciens pavés de récupération (voir photo). Ici aussi, une belle réalisation de pavage à l’ancienne fut exécutée par les ouvriers du service des travaux. Cerise sur le gâteau, une très ancienne pompe à bras, d’époque, a été acquise par la commune et placée, sur un socle, devant le muret ceinturant le place de brus ferme dupuis 1.jpgjardin du corps de logis de la ferme. A ses côtés, un ancien abreuvoir de pierre bleue.

    Il faudra toutefois raison garder et s’abstenir absolument de considérer que cet aménagement s’inscrit dans une démarche de restitution à l’identique d’un élément du Petit Patrimoine bassengeois. En effet, suite aux recherches que nous avons place de brus ferme dupuis 4.jpgmenées, aucune carte postale ni aucun écrit n’atteste de la présence d’une pompe qui, autrefois, aurait existé devant la ferme Dupuis. Si, dans les années 1900, une pompe à bras publique existait bien en ce quartier, elle était située en bas de la rue de Brus, sur la droite à hauteur de l’ancienne ferme de Victor Vrindts (1892) (Ancien Quartier de Brus cahier du Patrimoine n°3 -1998 - Jean Pierre Detrez). Cette pompe était de marque « Garven » et provenait d’une fonderie d’Anvers. place de brus ferme dupuis 5.jpgDans le quartier de Brus, l’autre point d’approvisionnement en eau était la fontaine située sur la rue qui aujourd’hui porte encore ce nom (rue de la fontaine).

    Regor

    Voir document explicatif ci-contre à gauche et l’article précédent :

    montage cartes postales glons.png*http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2013/08/01/glons-en-travaux-la-place-de-brus-est-inaccessible-va-t-elle.html

  • Quel est le point commun entre la commune de Bassenge et le Kremlin de Moscou ?

    cloche glons 1.jpgLa réponse est : la présence d’une cloche au centre d’un rond-point.

    L’occasion d’un article sur le Patrimoine de Bassenge. En effet, à Glons, au centre du rond-point devant l’église (Place de l'église), trône une cloche en bronze qui est placée sur un socle. Elle provient de l’ancienne église de Glons. Hors, au Kremlin à Moscou, on est exactement dans le même cas de figure : une cloche trône également au centre d’un rond-point. Mais là, attention, celle du Kremlin est la plus grande cloche connue au monde ! Elle pèse 200 tonnes !

    cloche glons,patrimoine bassenge,bassenge kremlin,kremlin moscouL’histoire de la cloche de Glons

    A Glons, lors de la démolition de l’ancienne église dans les années 1900 (ancien cimetière rue de Brus) deux cloches étaient destinées à rejoindre le clocher de la nouvelle église. Or, l’une des deux, fêlée, dut être réparée par l'entreprise Sergeys (fondeur de cloches). Toutefois, la réparation de cette cloche ne donna pas satisfaction. Décision fut alors prise de commander une nouvelle cloche et de placer la cloche (fêlée) au milieu du rond-point en face de l'église (source Glons-voilà.be).

    cloche Kremlin.jpgL’histoire de la cloche de Moscou.

    Tsar Kolokol (En russe: Царь–колокол, « Tsar des cloches » en français) est un maître-bourdon en bronze qu'on peut voir au Kremlin de Moscou, pesant 201 924kg, d'une hauteur de 6,24 mètres et d'un diamètre de 6,60 mètres. Il a été fondu en 1735 par une équipe de 200 hommes, supervisés par les maîtres artisans Ivan Motorin puis son fils Mikhail, à la demande de la tsarine Anna Ire.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tsar_Kolokol

    Suite à une importante fêlure (brisure = éclat de 11 tonnes et demi !), il fut décidé, tout comme à Glons, de placer la cloche sur un socle au centre d’un rond-point.  Elle est placée devant la Tour d'Ivan Le grand.

    cloche glons 3 nuit.jpgA Glons, le service des travaux a remis l'éclairage en état et la cloche fait aujourd'hui l’objet d’une belle illumination. Magnifiquement mise en valeur, elle ne peut qu’évoquer celle du kremlin, la plus grosse cloche du monde qui pèse 200 tonnes !

    Après moult recherches sur internet, en dehors de ces deux cas, nous n’avons trouvé aucun cas de cloche placée au centre d’un rond-point. Une particularité unique et seulement commune à Bassenge et au Kremlin.

    cloche glons 2.jpg

    La cloche de Glons

    cloche kremlin 2.jpg

    La cloche du Kremlin 

  • Vallée du Geer. Un Petit Patrimoine populaire à vau-l’eau ?

    christ bas slins 2.jpgLa Bas-Slins, entre Glons et Boirs. A l’angle de la rue de Brus et d’un chemin menant à la campagne de Juprelle, une rare croix, dont la date est estimée à 1860, et qui fut inscrite, en 1992, au Petit Patrimoine populaire de Bassenge sous le n° 123. Dans ces années-là, elle se trouvait dans la prairie en face dénommée « La prairie du Christ ». Mais suite au mauvais état du socle, fissuré, la commune de Bassenge avait alors engagé des frais pour déplacer l’ensemble où il se situe aujourd’hui. Le but étant de la rendre plus visible de la voirie et de la mettre mieux en valeur. Les éléments furent entièrement restaurés par un artisan local. La croix reçu un nouveau socle de pierre bleue spécialement confectionné et taillé aux mesures de l’ancien socle bien que la base de celui-ci fut ronde et non carrée (détruit lors du déplacement). La grande croix fut placée au centre d'une aire qui avait fait l’objet d’aménagements spéciaux dont un ceinturage de bois (aujourd’hui disparu) et le sol fut revêtu de pierrailles.  Elle est à vue directe de la voirie. Cette ancienne croix, rare, figurant en bonne place parmi les éléments du Petit Patrimoine populaire bassengeois, est considérée croix bas slins.jpg(en 1992 par feu l'historien local Jean Pierre Detrez, auteur de l’ouvrage Petit Patrimoine Populaire de Bassenge -photo extraite ci-contre) comme étant la plus grande croix de la région. Elle fait 2,61 m sur 0,91 m. Voici l’aire telle qu’elle se présente aujourd’hui :

    christ bas slins 1.jpg

    christ bas slins 2.jpg

    christ bas slins 4.jpg

    christ bas slins 5.jpg

  • Mystérieuse découverte au vieux cimetière de Glons… - reportage et vidéo -

    vieux cimetière glonsDepuis 2010, le vieux cimetière de Glons, abandonné depuis les années cinquante, fait l’objet de réhabilitations et de restaurations.

    L’occasion pour Freddy Close et Eugène Devue, attentifs au patrimoine local, d’explorer l’aire de l’église démolie en 1901 et de remettre à jour une partie des anciennes fondations de bâtiments antérieurs. On savait déjà qu’une très ancienne chapelle castrale avait existé à Glons depuis l’année 650 environ. Des pierres d’un arc mérovingien, récupérées lors de la démolition de la dernière église, se trouvent aujourd’hui exposée au Grand Curtius à Liège.

    Dans un premier temps à la recherche de la sépulture du curé Ramoux, nos deux chercheurs ont buté ce premier mai sur une structure étonnante et mystérieuse : une excavation de forme circulaire, qu’on a prise d’abord pour un puits.

     « En dégageant des ossements et des déblais, on a progressivement vidé une partie de cette structure cylindrique, mais sans pouvoir en atteindre le fond. C’est finalement plusieurs mètres cubes de blocs de tuffeau et de pierres de diverses formes, parfois taillées et moulurées qui ont été extraites de l’excavation. Ce weekend, on atteignait la profondeur de 8 mètres, mais toujours pas de fond en vue.

    vieux cimetière glons

    S’agit-il d’un puits ? Est-ce le départ d’un mystérieux souterrain ou tout simplement un projet abandonné avant son exécution par nos ancêtres, il y a quelques siècles ?

    Le mystère reste total pour l’instant…

    vieux cimetière glons, puits vieux cimetière glons, patrimoine bassengeLes interrogations sont d’autant plus grandes que cette cavité se situe à l’intérieur même du périmètre de l’église du Moyen-Âge. Or, il n’entrait pas dans les habitudes de creuser des puits à l’intérieur même d’un édifice de culte. Le puits est-il plus ancien encore ? A-t-il précédé l’église médiévale, construite par-dessus ?

    Beaucoup de matériaux d’origine romaine (moellons et tuiles) sont dispersés sur le cimetière. Certains ont été réutilisés dans les constructions qui se sont succédées : chapelle et église, mais ils ne donnent aucune indication quant au puits lui-même qui, pour l’heure, reste un mystère…

    Il faudra encore beaucoup d’huile de bras pour le dégager complètement… Si on y arrive. S’il descend encore beaucoup plus bas, il faudra malheureusement sans doute abandonner les travaux car nous ne sommes pas équipés pour une telle prospection.»

    Les bénévoles locaux en référeront à la Commune de Bassenge.

    Le cimetière millénaire de l'ancien quartier de Brus, situé à flanc de colline, dans un des sites les plus beaux de Glons, pourrait nous en conter beaucoup sur l'histoire de nos ancêtres. Il a vu défiler Romains et Gallo-Romains, Mérovingiens et Carolingiens, le long d'un diverticulum (voie romaine secondaire) qui reliait entre elles les villas romaines de la Vallée du Geer.

    Nos archéologues locaux ont l'intention, avec l'aide d'un vidéaste professionnel, de réaliser un DVD qui sera proposé pour financer de nouvelles recherches et datations chronologiques.

    Pour tous renseignements complémentaires : Eugène Devue edevue@skynet.be

  • Patrimoine mémoriel : l’école du Sacré-Cœur de Glons prend le relais…

    mémoires vives bassenge, patrimoine mémoriel bassengeReportage, album photos et vidéo.

    Il y a quelques semaines, dans un article consacré au projet «  Mémoires vives en Vallée du Geer », l’échevin du patrimoine Julien Bruninx nous expliquait en quoi il consistait exactement : « Le projet, que nous avons intitulé - Mémoires vives en Vallée du Geer -  porte sur l’instauration  d’un parcours mémoriel qui permettra de partir à la découverte de tous les monuments mémoriels des deux guerres qui sont disséminés dans toute l’entité de Bassenge. Mais nous ne voulions pas nous arrêter uniquement aux interventions de restaurations sans aborder le volet « sensibilisation des jeunes », le lien avec la jeunesse étant indispensable pour lui permettre de comprendre les valeurs de la démocratie… »

    Pour rappel, les écoles catholiques de la Vallée du Geer ont rejoint le projet et ont décidé de s’impliquer sur le terrain.

    Après le travail réalisé par les élèves de l’implantation de Roclenge et celle d’Emael, ce vendredi 23 mars, l’école primaire du Sacré Cœur de Glons prenait le relais et, dans l’après-midi, après avoir écouté attentivement les explications de l’échevin et de leur instituteur sur le sujet, une vingtaine d’élèves procédaient à des travaux de nettoyage et de restauration de deux tombes situées au vieux cimetière de Glons.

    IMG_1993 (Copier).JPG

    Sous la conduite de leur titulaire Laurent Sulon, les élèves de 6ème primaire, Bakrim Sarah, Boveroux Manon, Clooten Océane, Dallemagne Arnaud, Fillipini Emeline, Giannotti Sarah, Kerkhofs Julianne, Krenicky Charlotte, Lemaire Léa, Schepers Mathilde, Schreurs Ethan, Seronvalle Amélie, Seronvalle Louise et Troisfontaine Camille s’activèrent au nettoyage et à la remise en état de deux tombes de civils « victimes de la barbarie nazie » comme d’ailleurs indiqué sur l’une d’elle. L’instituteur a demandé de pouvoir emporter une épitaphe d’ardoise en bien piteux état afin d’en réaliser une nouvelle. Cette réalisation, qui s’opérera dans le cadre d’une activité de bricolage en classe, consistera en la réalisation d’une nouvelle épitaphe sur base d’un panneau de bois qui comportera des inscriptions pyrogravées et qui sera revêtu ensuite d’un vernis le mettant ainsi à l’épreuve du temps.

    La vidéo :   

    A la fin des opérations, et à la vue des magnifiques résultats obtenus (voir album photos) Julien Bruninx n’a pas manqué de remercier tous les élèves ainsi que leur professeur et leur a remis un petit insigne représentant un  triangle rouge leur décernant le titre de « Passeurs de mémoires » (triangle rouge des « Territoires de la mémoire).

     mémoires vives,patrimoine bassenge

    Nous nous ne pouvons, bien entendu, que nous associer à l’échevin pour tirer un grand coup de chapeau à Monsieur l’instituteur Sulon et à ses élèves !

    Ne manquez pas de compulser l’album dans la colonne ci-contre à droite.

  • Promenade découverte du Glons ancien : le reportage !

    glons 4.jpgCe samedi 29, la Commune de Bassenge et le Cercle Géohistorique de la Hesbaye liégeoise proposaient une visite guidée de trois sites remarquables du village de Glons. Cette promenade-découverte visait à permettre, à la fois, aux nouveaux habitants de la Vallée, aux membres du CGHL ainsi qu’à toute personne intéressée de redécouvrir ou découvrir le vieux quartier de Brus, l’ancien cimetière de Glons et, plus tard dans la journée après la projection d’un diaporama au Cercle St Georges, la ferme St Laurent ; autre site remarquable s’il en est.

    Trois sites remarquables : une journée coup de projecteur sur le Glons ancien.

    C’est sous un soleil radieux qu’une cinquantaine de participants se rallièrent devant le Cercle St Georges pour partir à la découverte du Patrimoine de Glons avec pour guide Eugène Devue, Historien local spécialiste de la question secondé, pour l’occasion, par Freddy Close Archéologue, Historien qui est aussi le Fondateur-Conservateur du Musée  d’Eben. 

    Lire la suite