Google Analytics Alternative

parterres communaux bassenge

  • Bassenge. Des parterres de plantes aromatiques mises à la disposition des citoyens ? Le modèle de VilleFontaine en France… où le concept marche !

    plantes aromatiques.jpgNous évoquions récemment les initiatives menées par différents communes afin de rassembler les citoyens autour de projets et, tels des quartiers de vie, avancions l’idée de création de parterres communaux composés de plantes et herbes aromatiques que les habitants pourraient s’approprier. Découvrir l'Article ICI

    Force fut de constater que, sur Facebook, vous avez été très nombreux à manifester de l’intérêt pour ce concept et trouver l’idée excellente.

    Alors, plus concrètement, voici ce qu’on peut lire sur le site web de Villefontaine en France : « Mercredi 17 septembre à l'occasion des portes ouvertes de la Maison de quartier de St Bonnet, les habitants ont participé à l'installation des six pots aux plantes aromatiques place Jean Jaures. En amont la MQSB en partenariat avec l'association ABCD (Artiste-Bâtisseur-Créateur-Designer) a aidé les habitants à décorer les six énormes pots de fleurs.

    Le 17 septembre les habitants se sont donc mobilisés pour planter des aromatiques et installer les pots sur la place Jean Jaures.

    plantes aromatiques.jpg2.jpgLe concept

    Ces plantes aromatiques pourront être ramassées par tous les habitants désireux de rehausser le goût de leurs plats par du romarin, du basilic... En échange ses habitants devront se charger de veiller à leur entretien en les arrosant régulièrement.

    Le but est que CE projet devienne LEUR projet, que CES plantes aromatiques deviennent les LEURS !

    La journée s'est terminée par un spectacle "Les Rétro Cyclettes" de la compagnie Les Petits Détournements ! »

    Voilà donc bien un concept qui marche et pourrait servir de modèle!

    http://www.mairie-villefontaine.fr/Toute-l-actualite/20142/Installation-de-plantes-aromatiques-en-centre-ville-a-disposition-des-habitants

    https://www.facebook.com/media/set/?set=a.546666355478593.1073741852.207761152702450&type=1

    Regor

    parterre glons 2.jpg

  • Glons. De la sauge dans un parterre communal ? Bientôt un assortiment d’herbes et plantes aromatiques dans tous les parterres de la Vallée du Geer ? Pourquoi pas ?

    parterre glons.jpgC’est un petit parterre communal situé à quelques encablures du magasin Spar de Glons.  Bien visible de la Grand Route, il offre toute l’année une palette de tons verts. Et, parmi différentes plantes décoratives, nous y avons découvert deux magnifiques plantes de sauge dont les feuilles sont connues pour accompagner et relever différents mets. Avec la douceur du climat que nous connaissons en cet hiver 2015, les deux plantes se développent à merveille. Alors, s’agissant de plantes aromatiques, ne pourrait-on pousser le concept plus loin ? Imaginer que d’autres plantes et herbes aromatiques et condimentaires viennent rejoindre les différents parterres disséminés dans toute la Vallée du Geer, telles des romarins, thym, ciboulette, sarriette, céleri perpétuel, laurier sauce… etc… qui voisineraient avec des fleurs sauvages ; histoire d’apporter quelques touches de couleurs dans ces espaces verts.

    parterre glons 2.jpg3.jpgSerait-il utopique de penser que les citoyens pourraient s’approprier ces parterres non seulement pour trouver le condiment qui fera leur bonheur mais aussi pour les entretenir et ainsi fonder de nouveaux quartiers de vie devenant ainsi lieux de rencontres entre habitants ? « Je suis venue chercher quelques feuilles de sauge, demain, je cuisine un poulet maison… et vous ? » « Moi, je suis venue chercher quelques brins de thym… pour relever une sauce « Maison » ». " Tiens, comment préparez-vous votre poulet ? » Etc… etc… Tout comme du point de vue didactique, ces parterres ne feraient-ils également le bonheur des écoles ?

    L’idée n’est pas neuve et le concept existe déjà en différentes communes belges.

    Alors, après la sauge, bientôt des assortiments de plantes et herbes aromatiques dans les parterres communaux de la Vallée du Geer ?

    On peut toujours rêver. Non ?

    Regor