Google Analytics Alternative

ormes rescapés

  • Rare. De majestueux ormes, épargnés, témoignent du riche patrimoine naturel de la Vallée du Geer…

    ormes 2.jpgLes promeneurs qui, à Glons, empruntent le Thier Saint Laurent pour se rendre au sommet du versant droit de la Vallée, ne manqueront pas d’apprécier, dans une praire privée sur la gauche, une enfilade d’ormes majestueux qui donnent au lieu tout son charme bucolique. Pourtant, ce sont des rescapés. Ces ormes fringants et en pleine force de l’âge auraient très bien pu succomber à une épidémie qui saccagea cette essence dans les années 70 dans toute l’Europe. Mais, heureusement, voire miraculeusement, les ormes bassengeois en ont été épargnés.

    orme placage.jpgIl faut se rappeler, qu’en Europe dans les années 1970, un effet de mode s’était emparé de cette essence de bois. Dans le domaine de la décoration, et qu’il s’agisse de l’ébénisterie, de la fabrication de mobilier à grande échelle et  l’industrie du bois en général (placage panneaux), l’orme fut autant exploité que recherché. Il fut bientôt surexploité ; la production européenne de grumes d’ormes ne suffisant plus à répondre à la demande. Aussi, en a-t-on importé massivement ormes 1.jpgde Chine, des Etats-Unis et du Canada. Et des grumes sont arrivées en Europe et en notre pays, porteuses de la « graphiose »* une maladie fongique redoutable qui se répandit, telle une épidémie, pour toucher irrémédiablement nos arbres sur pied. A notre connaissance, avec quelques jeunes individus isolés présents au lieu-dit « sur Heez » à Wonck, les ormes de Glons, sains et fringants, sont les seuls rescapés de la Vallée du Geer voire même de beaucoup plus loin.

    Alors, vous cherchez un but de promenade ? N’hésitez-pas à aller découvrir ces splendides représentants de cette précieuse essence de bois, devenue très rare, et qui ormes 4.jpgtémoignent de la richesse du patrimoine naturel de la Vallée du Geer.

    Preuve s’il en est que, parfois et pour autant qu’on la respecte, celle-ci peut s’avérer un magnifique musée… à ciel ouvert. Pour ne pas dire, une grande réserve naturelle.

    *La graphiose, aussi nommée « maladie hollandaise de l'orme », est une maladie fongique de l'orme vraisemblablement d'origine asiatique, qui est apparue en 1919 pour la première fois aux Pays-Bas (d'où son nom) et dans le nord de la France, puis s'est développée dans toute l'Europe. Son introduction en Amérique du Nord (États-Unis puis Canada) en 1928 provoque de très graves dégâts sur l'orme américain qu'elle détruit sur des surfaces considérables. Vers 1970, une nouvelle souche encore plus agressive fut introduite en Europe à la faveur d'importations de grumes.

    Montage ormes de Glons.jpg

    plan situation ormes glons.png