Google Analytics Alternative

michel malherbe

  • Bassenge finances : un budget rigoureux et sans folies…

    bassenge politique communale, Tout d'abord, une mise au point.

    L’article que vous lirez ci-dessous traite de politique communale bassengeoise.

    Il est paru dans le journal La Meuse du vendredi 9 décembre dernier.

    Il faut donc le distinguer des articles que nous rédigeons sur base de nos propres informations ou de celles qui nous sont communiquées.

    Grâce au logiciel « Revue de presse » du groupe Sudpresse dont chaque blogueur régional dispose, nous l’avons extrait et fait paraître dans le blog tel qu’il est paru dans le quotidien La Meuse. Mot pour mot.

    Comme la cinquantaine de blogs régionaux Sudinfo qui suivent de près l’actualité de leur région, le rôle que nous nous sommes astreint, pour celui de Bassenge, est d’essayer d’informer les lecteurs sur tous les aspects de la vie communale dont, bien entendu, la vie politique fait partie.

    Dans chaque article extrait de la mémoire des journaux du groupe Sudpresse, date-t-il de quelques jours seulement voire de quelques heures, nous veillons à y faire figurer, à chaque fois, une mention indiquant clairement la source de l’information.

    Pour rappel, Sudpresse regroupe les journaux (et leurs archives en mémoire) : La Meuse, La Gazette, Nord éclair, La Province, La Capitale, Le Soir, Vlan, 7Dimanche pour ne citer que ceux-là…

    Cette mise au point nous paraissait nécessaire.

    L'article : source La Meuse du vendredi 9 décembre 2011 :

    Bassenge finances : un budget rigoureux et sans folies…

    Le budget communal 2012 vient d’être voté. Il affiche, à l’exercice propre, un boni d’une trentaine d’euros. Tous exercices confondus, ce boni passe à 83.000€.

    Les taxes restent inchangées: l’IPP à 8 % et le CAPI à 2.600. Tous les services à la population seront assurés, l’emploi sera garanti et la commune tournera correctement.

    Parmi les dépenses importantes, on peut noter la dotation de 722.000€ pour la zone de police. “ Et on sait déjà que pour 2013, nous devrons l’augmenter de 6 à 8 % ”, confie Josly Piette, bourgmestre. “ La zone a été puiser au maximum dans ses réserves ”. La dotation pour le CPAS est, elle, de 720.000€ et celle pour les pompiers est de 400.000€. Par tête d’habitant, ces dotations représentent, respectivement, 83€/an, 82€/an et 46€/an.

    Pour ce qui est du budget extraordinaire, la majorité n’a pas fait de folies. “ Nous n’avons pas profité du fait qu’il s’agisse d’une année électorale pour dépenser ”, souligne Josly Piette. On notera ainsi 270.000€ pour poursuivre l’aménagement d’accotements, 800.000€ pour refaire des routes et 299.000€ pour refaire la maison des jeunes de Glons, ravagée par un incendie. Tous ces investissements seront subsidiés.

    Michel Malherbe (Ecolo) a noté que si les projets étaient aussi limités, c’est avant tout en raison de la mauvaise gestion des majorités précédentes, de la même couleur politique que celle qui est actuellement à la tête de la commune. Il a toutefois apprécié le fait que les taxes restaient inchangées malgré les difficultés financières.

    Josly Piette s’est lui réjoui d’avoir réussi à redresser les finances sans avoir été chercher un centime dans la poche des citoyens.

     

  • Bassenge : la Revue de presse de cette semaine... 1. Politique communale : quelle opposition face au CdH ?

    Politique communale

    QUELLE OPPOSITION FACE AU CDH ?

    Jeudi 3 novembre (source La Meuse Sudpresse)

    Forts d’un bilan plutôt bon, salué même par certains membres de l’opposition, le cdH et Josly Piette devraient, sans trop de difficultés, rempiler pour un nouveau mandat. Dans ce parti, l’ensemble du collège a déjà fait savoir qu’il se représenterait aux élections communales. Pour le reste de la liste, ça doit encore se discuter.

    Mais c’est clairement dans les rangs de l’opposition que les choses ont et vont le plus bouger. A quatre au début de la législature, le PS a rapidement perdu un élu. Monique Thijs, meilleur score personnel du parti, a décidé, début 2007, de siéger comme indépendante. Raison ? Elle n’a pas accepté que ce soit Valérie Franssen, 2ème score personnel, qui devienne chef de groupe. Aux prochaines communales, le PS va devoir compter sans Valérie Franssen. La liste sera discutée début 2012.

    Du côté du cartel OSER, les choses n’ont pas été simples non plus. Né de l’union du MR, d’Ecolo et des IC, le cartel a obtenu 4 sièges en 2006. Il y a un peu plus d’un an, ils ont décidé de siéger chacun de son côté. Il faut dire que pour Ecolo, le pari d’OSER avait été perdant puisque de deux représentants la législature précédente, il n’en avait plus qu’un. En 2012, Ecolo présentera donc une liste seul. Michel Malherbe en sera. Du côté du MR et des IC, c’est plus compliqué. Le président du MR de Bassenge, Alexis Tilkin a fait savoir qu’il souhaitait présenter une liste, seul ou avec les IC , et se représenter. L’autre élu libéral, André Debrus, ne se présentera pas.

    Enfin, du côté des IC, André Monami se retire et il ne sait pas si les Intérêts communaux feront une liste. On devrait y voir plus clair dans les mois à venir.