Google Analytics Alternative

maison hantée wonck

  • Maison hantée à Wonck : le mystère reste entier. Le dossier Vidéo !

    maison hantée.jpgBillet de Regor. Elle a déjà fait couler pas mal d’encre cette fameuse maison de Wonck abandonnée et que l’on dit « hantée ». En témoigne la note que nous y consacrions sur ce blog il y a trois ans et qui se voulait résumer les différents articles qui lui avaient été consacrés. Nous sommes retournés sur les lieux ce mardi 29 septembre 2015 pour voir ce qu’il en était. Et, force fut de constater que le mystère restait entier…

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2012/03/07/une-maison-hantee-a-wonck.html

     Vidéo !

  • Une maison hantée à Wonck ?

    maison hantée wonckBassenge : mystère…

    Située près du cimetière, elle fait fantasmer les villageois. La grosse maison abandonnée de la rue Haute-Voie est-elle hantée, comme le racontent de nombreux villageois ? Ou toutes ces histoires à frissons ne font-elles pas parties du fantasme populaire ?

    Jadis, cette maison qui surplombe la vallée du Geer a dû être la fierté de ses propriétaires. Idéalement située sur les hauteurs de la colline, à l’arrière de la grand-route et dans un parc arboré, cette propriété a de quoi séduire.

    Mais voilà: elle est à l’abandon depuis de très, très nombreuses années. Il faut dire qu’une réputation sulfureuse entoure cette maison: certains la disent hantée, d’autres pensent qu’elle était occupée par une sorcière.

    maison hantée wonck

    Toujours est-il qu’elle fait le bonheur des enfants qui aiment les histoires qui font peur.

    Serge Fraikin habite à proximité et connaît bien l’endroit: “ Depuis que je suis enfant, cette maison est à l’abandon, mais de là à croire que des esprits la hantent, il y a un pas. Il faut dire que tous les ingrédients sont réunis pour faire la part belle aux délires les plus fous. La maison est située à l’écart du village, dans une petite rue à très faible circulation et en surplomb du cimetière de Bassenge. Il n’en fallait pas plus pour que l’imaginaire villageois fonctionne à plein tube. »

    Une affaire d’héritage…

    La réalité est tout autre: pas l’ombre d’un fantôme, pas de trésor caché, pas d’esprit vengeur ou frappeur, pas même un petit feu follet à l’horizon...

    Et c’est Lucien Vanstipelen, le curé du village qui raconte comment une maison abandonnée peut tout à coup devenir l’objet de tous les mystères et des fantasmes les plus fous: “ J’ai connu la dame qui y habitait et qui est décédée voilà de nombreuses années. Elle n’avait pas d’enfant et était nantie mais avare. Cela faisait déjà jaser. À sa mort, ses neveux se sont partagé l’héritage mais ne se sont pas entendus sur la propriété de la maison. Il y a donc eu indivision et abandon de la maison. Mais les choses se corsent car au fil du temps, les héritiers tombent malades les uns après les autres. Il n’en faut pas plus pour que l’on attribue ces ennuis de santé à des esprits retors. ”

    On nettoie…

    Ajoutez encore qu’au fil du temps, la maison s’est couverte de lierre, que le jardin est devenu le paradis des ronces et vous avez tous les ingrédients d’une histoire à faire peur. Mais depuis quelque temps, les esprits se sont mis au travail car dans le parc les arbres sont élagués, les ronces arrachées et les détritus rassemblés. Cette belle propriété aurait-elle enfin droit à une nouvelle vie ?

    Voir l’album photo dans la colonne droite ci-contre.

     

    (Source La Meuse vendredi 3 mars)