Google Analytics Alternative

loup wonck

  • Exclusif ! Un loup aperçu à Wonck ! La famille de promeneurs n'en revient toujours pas !

    loup wonck.jpgC’est vendredi en fin de journée au lieu-dit « Sur Heez » à Wonck, qu’une famille, en promenade, a aperçu un loup qui évoluait seul dans les broussailles d’un petit bosquet. La jeune dame raconte « Nous faisions une promenade en famille, avec mon mari et mes deux enfants, et nous passions par la campagne de Wonck pour rejoindre notre domicile à  Eben, quand tout à coup le petit (11 ans) s’écria « Là ! Il y a un loup ! » En pointant son doigt dans sa direction. Et, effectivement, on n’en croyait pas nos yeux. Il était là, devant nous. Mais à une certaine distance, quand même. Pas tout près. Mon mari prit vite son appareil photo. Mais le loup nous avait vus et il s’est précipité pour s’engouffrer rapidement dans le bosquet. La photo vaut ce qu’elle vaut, mais il a réussi à le photographier. La petite (8 ans) avait très peur. A tel point que nous avons dû changer de direction et prendre un autre chemin pour retourner à Eben. Au départ, quand le petit a crié, je croyais qu’il s’agissait d’un renard. Mais non, c’était bien un loup ! »

    D’autres témoignages convergent

    Un excellent photographe animalier Bassengeois dont nous tairons le nom, nous avait déjà évoqué la présence du loup à Wonck lors de sa participation à l’exposition « Clic and Shoot » en 2018 à Herstal. « Oui, oui, je suis certain que le loup est présent à Wonck. Malheureusement, je ne suis encore jamais parvenu à le photographier mais, je vous assure, je l’aurai ! .» Propos corroborés par Jean -P, un autre photographe animalier, lui aussi de la région « Pour ma part, j’ai déjà vu plusieurs de ses traces.. Mais je ne l’ai encore jamais rencontré…Dommage. »

    Un loup dans notre région ? Oui, c’est possible

    Car, au mois de janvier 2018 dernier, Sudinfo publiait l’article suivant :

    Le loup flamand est à 50 km de chez nous: certains éleveurs le redoutent… le fusil au poing!

    La louve sauvage Naya, qui a franchi la frontière belgo-néerlandaise il y a trois semaines, a fait ses premières victimes dans un élevage de Meerhout : elle a tué deux moutons et sévèrement blessé un troisième. Certains éleveurs wallons, qui ne sont qu’à 50 km de là, savent que l’animal est protégé. Mais ils assurent attendre Naya fusil au poing…

    Le problème est toujours le même à chaque réapparition du loup dans des zones où l’animal avait disparu : il finit par s’attaquer à des troupeaux de moutons, provoquant la colère des éleveurs.

    http://www.sudinfo.be/id35258/article/2018-01-23/le-loup-flamand-est-50-km-de-chez-nous-certains-eleveurs-le-redoutent-le-fusil

    Photo TdG.