Google Analytics Alternative

journées ouverture vin de liège

  • A proximité. Les premières bouteilles de la coopérative citoyenne « Vin de Liège » seront proposées au public les 23 et 24 mai ! Voici le programme complet de ces journées !

    vin de liège bâtiment.pngQuatre ans après son lancement, la coopérative citoyenne « Vin de Liège » s’apprête à vendre ses premières bouteilles. Issus de 12 hectares de vignes cultivées en Basse-Meuse (Oupeye et Bassenge), les premiers vins seront proposés au grand public les 23 et 24 mai, lors des portes ouvertes de leur chai flambant neuf. Nous avons pu tester les blancs proposés, ainsi que le mousseux et le rosé, en compagnie d’une référence dans le domaine œnologique : Alexandre Bémelmans, le sommelier du restaurant étoilé au guide Michelin, Le Jardin des Bégards, à Liège.

    Environ 13.000 bouteilles seront vendues cette année. Mais, à terme, c’est vins de liège bouteilles.jpg100.000 bouteilles qui sortiront du « QG » de la coopérative. D’ici 2017, si tout se passe bien. «  En fait, nos vendanges de 2013 ont déjà permis de produire 8.000 bouteilles, dit Alec Bol, un administrateur. 4.000 étaient pour les coopérateurs et 4.000 autres ont été utilisées pour produire du mousseux. » Le mousseux, baptisé « Frémissement », sera en cuvée unique. «  C’est un « one-shot », avec une étiquette dessinée par l’architecte de notre chai. Nous produirons ensuite un autre mousseux, mais plus celui mis en vente cette fois-ci. Pour les trois blancs et le rosé, ces cuvées sont issues de nos vendanges 2014. »

    Ce qui fait la particularité de « Vin de Liège », c’est son vin de liège dégustation 2.pngmode de fonctionnement. 1.200 citoyens ont pris des parts, ce qui a permis de réunir 1,86 million d’euros pour lancer la coopérative. Le projet est alternatif : sept personnes y travaillent, dont quatre sont en réinsertion. «  Rien n’empêche que la coopérative puisse grandir. Lorsque nous arriverons aux 100.000 bouteilles, le projet sera vraiment viable  », ajoute Alec Bol. Un projet en « circuit court », 100 % liégeois, qui est déjà une belle réussite.

    L’avis du sommelier étoilé Alexandre Bémelmans

    Frémissement, une cuvée unique

    « Frémissement » (16,8 euros) est le nom du vin mousseux de Vin de Liège. Il est fait avec les vendanges de 2013, mousseux vin de liège.jpgcontrairement aux autres. L’avis de notre spécialiste : «  Ce mousseux a une super-fraîcheur, une belle tension. Il ouvre l’appétit, c’est un très beau produit d’apéritif. Le sol calcaire amène ce côté minéral qu’ont d’ailleurs de grands cépages. J’aime son côté tranchant, frais, tout en étant aromatique. On ressent le fruit, la floralité.  » Alexandre Bémelmans poursuit, lors d’une dernière mise en bouche : «  Je pense qu’il a également un beau potentiel de garde.  » Rappelons qu’il s’agit d’une cuvée exclusive de 4.000 bouteilles.

    Les Éolides, un vin rassembleur

    Parmi les trois vins blancs de Vin de Liège, «Les Eolides» (9,80 euros) est sans doute celui qui est, pour reprendre vin de liège bâtiment.pngles mots d’Alec Bol et Fabrice Collignon, «le vin d’entrée de gamme, le plus simple, rassembleur.»

    Le sommelier de l’étoilé Michelin est également du même avis. «C’est un vin pile et immédiat. Il est propre et net. On ressent déjà qu’il a une identité avec les deux autres (le mousseux Frémissement et le blanc Ô de Craie). Les Eolides est sans nul doute un vin plus accessible et plus direct», détaille Alexandre Bémelmans.

    Fabrice Collignon abonde dans le même sens: «C’est un vin blanc sec et facile d’accès.»

    Ô de Craie, le haut de gamme

    « Ô de Craie est notre vin plus haut de gamme», détaille d’emblée l’œnologue de Vin de Liège, Romain Bevillard. «On a ce fil de fraîcheur, de tension. C’est un beau vin de gastronomie, il y a moyen de s’amuser avec ça. On peut en effet entrevoir de nombreux accords mets-vins » Le sommelier: «Les acides frais donnent une belle complexité à ce vin blanc .» Alexandre Bémelmans juge Ô de Craie (14,70 euros) en trois mots: pertinent, complexe et tendu. «C’est un peu mon coup de cœur parmi les cinq cuvées dégustées.» Du côté des coopérateurs, on est satisfait du ressenti. «C’est en effet notre produit phare, il se veut être l’ambassadeur de Vin de Liège», dit Fabrice Collignon.

    Les Agapes, le vin du plaisir immédiat

    Pour compléter la gamme, Vin de Liège ne pouvait passer à côté d’un rosé. Baptisé « Les Agapes » (7,8 euros), il se veut gourmand, fruité et rond en bouche. Pour Alexandre Bémelmans, il s’agit là du « vin du plaisir immédiat ». Ce dernier détaille : « Il aurait pu avoir un peu moins de sucrosité. Mais cela reste un vin super bien fait et équilibré. C’est peut-être le moins surprenant, mais il est logique. C’est un très bon produit, agréable à partager lorsqu’il fait beau, entre amis lors d’un barbecue par exemple. » Les coopérateurs sont sur la même longueur d’onde en le définissant comme « un vrai vin à boire entre amis en apéro ou en terrasse ». Vivement l’été, donc !

    Source « Les premiers Vins de Liège en bouteille » Le Soir.be

    http://www.lesoir.be/872825/article/actualite/regions/liege/2015-05-08/premiers-vins-liege-en-bouteille  

    http://www.vindeliege.be/actualites-vins-wallons.php

    LE PROGRAMME DES JOURNÉES A CONSULTER ICI  

    Vin de liège ouverture du chai pdf.pdf

    ouverture vin de liège,journées ouverture vin de liège,ouverture du chais vin de liège

    (ci-dessus extrait article La Meuse)