Google Analytics Alternative

jardinier indépendant

  • Société. Il vous offre l’entretien du jardin…

    jardin entretien.jpgC’est une chouette initiative que Pierre Chalon, 38 ans, de Seraing a prise. Il y a quelques mois, l’homme décide de se lancer en tant que jardinier indépendant. Seulement voilà, l’affaire a du mal à démarrer. Les appels se font rares et Pierre désespère. « Je devais absolument trouver une solution pour tenter de lancer mon affaire », nous explique-t-il. « Je me suis alors souvenu que, lors d’un séminaire sur la publicité, on nous avait expliqué que Facebook pouvait être un outil intéressant pour se faire connaître. »

    Pour marquer le coup, l’homme décide alors de lancer un concours sur la toile qui permettra à l’heureux gagnant de remporter l’entretien de son jardin gratuit. « J’ai lancé le concours lundi », nous explique-t-il. « Celui-ci aura lieu jusqu’au 28 août prochain. Et pour participer, rien de plus simple : il suffit de liker la page et partager la publication. »

    UN ENGOUEMENT EXCEPTIONNEL

    À la fin du concours, un tirage au sort aura lieu afin de connaître le gagnant. « Au départ, je pensais qu’il n’y aurait pas énormément de monde qui participerait », nous confie Pierre. « Du coup, je m’étais dit que j’allais faire moi-même le tirage. »

    Mais le succès a de loin dépassé ses espérances. Pierre a même reçu plusieurs appels pour des devis et à l’heure où nous écrivons ces lignes, le concours avait déjà été liké 1.953 fois et partagé 3.740 fois. « Je ne m’attendais pas à un tel engouement », nous explique-t-il. « Du coup, j’utiliserai un logiciel qui fera le tirage au sort. Je prendrai ensuite contact avec le gagnant pour savoir ce qu’il aimerait que je fasse chez lui. »

    Pierre passera ensuite une journée chez l’heureux gagnant et assurera gratuitement l’entretien de son jardin. « Je ferai tout ce qu’il est possible de faire en une journée », nous explique-t-il. « Si le travail dure plus longtemps, je verrai avec la personne si elle veut que je revienne par la suite. Mais alors, le travail sera rémunéré. »

    Qui a dit que les réseaux sociaux n’étaient qu’une perte de temps ?

    (Source La Meuse 19 août 2015)