Google Analytics Alternative

inondations rue de la chapelle glons 2016

  • Glons – Inondations. Les jeunes proprios, victimes des eaux

    inondations glons 2016 cave inondée.2jpg.pngBryan et son épouse n’ont rien pu faire pour lutter contre le déluge : leur cave a été inondée 

    La Basse-Meuse a été sévèrement touchée par les inondations de ces derniers jours. Certains riverains en ont plus fait les frais que d’autres. C’est le cas de Bryan Bartholomé et son épouse. L’eau a refoulé par les égouts et a inondé leur cave. Leur chaudière est désormais hors d’usage… tout comme le matériel de rénovation qui y était entreposé. 

    Les Bassi-Mosans ont eu la vie dure ces derniers jours. Le déluge a frappé la région de plein fouet, provoquant de nombreuses inondations et des scènes plutôt cocasses.

    Ainsi, à Juprelle, des citoyens ont dû être secourus en barque par la protection civile de Crisnée, venue en renfort sur la zone. Les pompiers de Liège, eux, ne comptaient plus les pompages de cave. D‘autant plus que la région est riche en petits ruisseaux, et que ceux-ci ne se sont pas privés de sortir de leur lit…

    Dans la commune voisine, à Glons (Bassenge), la rue des Chapelles a été sous eau pendant plusieurs jours, par intermittence.

    Ce week-end, une coulée de boue avait déjà envahi la petite voirie. Coulée de boue qui a rapidement été régulée, puisqu’elle avait disparu en deux heures après l’intervention des services ad hoc. « C’est l’eau qui vient des égouts et qui refoule », nous explique le papa d’un riverain. « À mon avis, les canalisations ne suivent plus en cas de fortes pluies. »

    Et ce lundi, rebelote ! La route a donc été fermée le temps de l’intervention des services communaux.

    Une intervention destinée à, de nouveau, pomper l’eau qui avait envahi la petite route. Une intervention qui ne peut pas être réalisée par les pompiers de Liège, selon un témoignage recueilli sur place. « Leur pompe ne s’amorce qu’à partir de 30 centimètres d‘eau. Ici, nous en avions 27… Ça se joue à peu de chose, mais nous avons donc dû attendre la commune. »

    inondations glons 2016 3.jpgBryan et son épouse ont chaussé leurs bottes, car leur maison a été particulièrement touchée. « La commune est là depuis 9-10 heures », confie le jeune homme. « Nous avons acheté il y a 4-5 mois, c’est une mauvaise surprise. »

    La plaque d’égout problématique se situe effectivement quasi en face de leur habitation, et leur cave a été sous eau. « Nous avons installé des sacs de sable pour stopper l’eau à hauteur de notre maison. Mais l’eau avait déjà inondé notre cave. La chaudière est touchée et hors d’usage. Pourtant, je l’avais surélevée grâce à deux palettes. Dans la cave, j’avais aussi entreposé du matériel dans le cadre de nos rénovations. Là aussi, il est foutu. » (Source La Meuse 1er juin 2016)